Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 9 Février 2021

1- Covid-19 : Le Sénégal franchit la barre des 700 décès, 11 enregistrés ce mardi, 58 cas graves en réanimation

Reléguée au second plan par l’actualité chaude du moment, la pandémie se rappelle tristement ce mardi. Sur 1329 tests réalisés, 188 ont été déclarés positifs. Ils sont répartis comme suit: 61 cas contacts, 00 cas importé et 127 cas communautaires.
212 patients ont été contrôlés négatifs et déclarés guéris, 58 cas graves sont en réanimation, 11 décès enregistrés. Depuis le 2 mars à ce jour le Sénégal a enregistré 29245 cas dont 24066
guéris 700 décédés, et 4478 patients sous traitement.

2- Touba en deuil : L’épouse du Khalife Serigne Mountakha Mbacké est décédée

L’épouse du khalife général des Mourides, Sokhna Ndioba Niane, a été rappelée à Dieu, dans la nuit du lundi au mardi. La défunte était la mère de Serigne Mame Mor ibn Serigne Mountakha Mbacké.
L’inhumation est prévue ce mardi à Touba.

3- Manifestations de soutien à Sonko : Bignona prend le relais de Dakar, Diourbel menace

À DÉCOUVRIR

Plusieurs militants et sympathisants de Pastef manifestent à Bignona, ce mardi matin. Les partisans d’Ousmane Sonko ont chauffé la ville de Bignona ce mardi. Déterminés à en découdre avec les forces de l’ordre, des centaines de jeunes ont investi les rues de la ville pour dénoncer ce qui arrive à leur leader. L’armée a dû intervenir pour gérer la situation. Pendant ce temps, les militants du Pastef de Diourbel ont lancé une alerte au président Macky Sall. Selon eux, « si Sonko est emprisonné, le pays va devenir ingouvernable »

4- Wanted : Le Pastef cherche ses militants arrêtés

A la suite des échauffourées opposant les militants d’Ousmane Sonko et la police, plusieurs d’entre eux ont été arrêtés. Mais jusque tard dans la soirée, les avocats de Pastef ignoraient où ces jeunes sont gardés par la police. « On n’a aucune nouvelle des personnes qui sont arrêtées. C’est pourquoi on ne peut pas dire pour le moment le nombre de personnes arrêtées», a confié Me Abdoulaye Tall joint au téléphone par «L’As» repris par Leral.

C’est inadmissible, à ses yeux, que dans un Etat de droit, on ne permette pas aux prévenus d’appeler leurs avocats. Pourtant, se désole l’avocat, ils ont le droit de se faire assister par des avocats. La robe noire prévient que tout ce qui leur arrivera sera de la responsabilité des gens qui ont donné l’ordre de les arrêter. Il promet de mener le combat jusqu’à ce qu’ils soient libérés. Il prévient que ces jeunes ne seront pas les agneaux du sacrifice dans cette affaire.

5- La France interdit officiellement la polygamie et remet en cause tous les titres de séjour liés à ce statut

L’information est passée inaperçue dans les médias. Et pourtant, hier, l’assemblée nationale française a voté et adopté l’article 14 de la nouvelle sur le séparatisme qui interdit désormais la polygamie en France.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.