Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 30 décembre 2020

1- Covid-19 : Un chiffre jamais enregistré au Sénégal : 7 décès en un jour, 14 décès en 72 heures, la barre des 400 décès franchie

Le Sénégal est en train de franchir une ligne rouge dans l’évolution de la pandémie. La deuxième vague est assurément plus virulente, comme l’avait anticipé le ministre de la santé. Ce mercredi, le pays a atteint un record jamais égalé depuis le début de la pandémie : 7 décès ont été annoncés par le directeur de la Prévention. Ce qui fait 14 morts en 72h .

Selon Dr Mamadou Ndiaye, « sur 1379 tests réalisés, 139 sont revenus positifs. Il s’agit de 43 cas contacts suivis par les services du ministère de la santé, 95 cas issus de la transmission communautaire, 1 cas importé. Par ailleurs 105 patients sont testés négatifs et déclarés guéris. 41 cas graves sont également pris en charge dans les services de réanimation de l’hôpital de Fann et de l’hôpital principal de Dakar. 7 décès  liés à la covid-19 ont été enregistrés. à ce jour, le Sénégal a enregistré 18 945 cas positifs à la covid-19 dont  17 201 guéris, 402 morts et 1341 personnes sous traitement.

2- Après avoir opéré un malade asymptomatique, 6 agents de santé de l’hôpital militaire de Ouakam infectés du Covid-19

La propagation de la pandémie de covid-19 n’a pas épargné le secteur de la santé. Selon nos confrères d’Igfm, l’hôpital militaire de Ouakam est frappé de plein fouet par le coronavirus. Six agents de santé dudit hôpital ont été infectés par un malade lors d’une opération. Le malade avait le coronavirus sans le savoir.

3- Les vendeurs des gadgets alcoolisés encourent des peines allant de 6 mois à un an ferme

 Houssam Khali, Ali Khalil, Sylvie Dasilva, Aidara Guaraye et Mamadou Ba et Thierno A Diallo ont été arrêtés dans l’affaire des gadgets contenant de l’alcool (6 degrés) par le commissariat de Rufisque. Et c’est hier qu’ils ont comparu devant le tribunal des flagrants délits de Dakar pour mise en vente de boisson alcoolisée ou contenant plus d’un degré d’alcool et mise en danger de la vie d’autrui. A la barre, les prévenus ont versé dans la dénégation. A l’unanimité, ils soutiennent qu’ils ignoraient que les jus contenaient de l’alcool.

Dans ses réquisitions, le maître des poursuites a déclaré que les prévenus ont adopté comme moyen de défense l’ignorance. Le parquet a requis un an ferme contre Ali Khalil, Thierno Diallo et Mamadou Ba, un an dont 6 mois avec sursis contre Sylvie Dasilva et la relaxe pour Khoussam Khalil. Les avocats de la défense ont plaidé la relaxe. Délibéré au 5 janvier prochain, informe l’As.

4- Révélation de Mame Matar Guèye : le nombre d’associations autorisées par le ministère de l’Intérieur est passé de 16 à 32

Invité de RFM matin, Mame Mactar Guèye, vice-président de Jamra, révèle que 16 nouvelles associations d’homosexuels ont reçu des récépissés des services du ministère de l’Intérieur. Selon Mame Matar Guèye, le nombre d’associations LGBT officiellement reconnues au Sénégal est passé de 16 à 32.

5- Le geste fort d’Aly Ngouille Ndiaye : l’ancien ministre offre 2 respirateurs artificiels à l’hôpital de Linguère

L’ancien ministre de l’Intérieur a offert deux respirateurs artificiels à l’hôpital Magatte Lô, d’une valeur de 16 millions de nos francs, afin d’accompagner le personnel médical dans la prise en charge des patients, informe Senego.

Une véritable aubaine pour les autorités sanitaires qui envisagent d’ouvrir un second centre de traitement des épidémies (CTE) à Linguère dans les plus brefs délais. Selon le médecin chef de Louga, Cheikh Sadibou Senghor, « ces appareils de haute qualité vont permettre rapidement d’aller vers l’ouverture de ce CTE et une prise en charge précoce et de prodiguer des soins de qualité aux patients à Linguère ».

« Ces appareils d’appoint vont permettre de soulager les services hospitaliers en oxygénant les patients en détresse respiratoire et de désengorger les salles de réanimation de Louga », a laissé entendre le directeur de l’hôpital, Abdou Sarr.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.