Le Café qui réveille l'Info

TOP 5: les indispensables de la mi-journée

1- La Cour Suprême touchée par le Covid-19

La plus haute juridiction du Sénégal a été contaminée au coronavirus.Selon Les Échos, un proche collaborateur du président de la Cour Suprême a été testé positif au Covid-19. D’après le journal, les sapeurs-pompiers se sont rendus sur place pour désinfecter les lieux.

2- Féminicide : Les détails du meurtre de la Belge tuée par son mari

L’Enquête sur l’affaire de la Belge tuée et enterrée dans un champ près de l’autoroute à péage, commence à révéler de nouveaux secrets. Selon le Journal Libération, M. G Sarr le mari de la victime a avoué être l’auteur de ce crime odieux.

Devant les enquêteurs, Sarr, âgé de 47 ans, a confié qu’il a écrasé la tête de son épouse contre un mur parce que cette dernière l’avait interpellé par rapport au vol dont elle avait fait l’objet.

Le journal rapporte qu’après son crime, le mari tueur a embarqué le corps sans vie dans le coffre de sa voiture, en prenant le soin de prendre une pelle pour creuser un trou et enterrer sa femme.

Nanti de cette information, le commandant de la Section de Recherches en a informé le procureur de la République de Thiès à qui il a demandé d’autoriser l’exhumation du corps. Le magistrat a donné son accord et a assisté personnellement à l’exhumation du corps sans vie de la victime qui était enterrée clandestinement dans des circonstances dramatiques, depuis le 04 octobre 2020 vers 14 heures, selon la version du mis en cause. Les restes mortels ont été déposés à l’hôpital Aristide Le Dantec dont le Directeur a été saisi d’une réquisition aux fins d’autopsie. L’enquête suit son cours à la SR. La famille de la disparue, grâce à la section de recherches de la Gendarmerie, a pu faire le deuil de leur fille, selon Seneweb.

3- Le lycée de Velingara déserté par les potaches après la contamination d’une élève

À DÉCOUVRIR

Selon Le Quotidien, une élève du lycée Chérif Samsidine Aïdara de Vélingara en classe de seconde, âgée de 17 ans, a été testée positive au coronavirus. C’est le 93e cas de Covid enregistré dans la commune et le 3e depuis la survenue de la seconde vague.

Les élèves ont déserté les cours, au motif que leur santé est menacée. Ils se sont ensuite rendus chez le préfet du département pour le mettre devant le fait accompli de cette situation. Et pourtant, tout était bien parti ce lundi, les élèves ayant fait cours jusqu’à 10 heures, moment choisi pour tenir leur AG, à l’issue de laquelle ils ont décidé de l’arrêt des cours. En tout cas, le débat est ouvert sur le respect des mesures barrières dans les écoles à savoir le port de masque, le lavage des mains, la distanciation sociale.

4- Kédougou: Des prostituées vendues entre 1 et 2 millions

Dans sa livraison du Jour, le Journal l’Observateur révèle un vaste réseau de prostitution et de trafic d’êtres humains dans les sites d’orpaillage de Kédougou. Selon nos confrères, des femmes et de jeunes filles originaires de la Guinée, du Nigéria et du Ghana sont achetées et vendues à des prix qui varient entre 1 et 2 millions dans cette partie du pays.

Selon le journal, ces prostituées logent dans des maisons prises en location par les proxénètes à raison de 400.000 ou 450.000 Fcfa le mois et chaque jour, après des passes interminables, chaque fille verse 200.000 Fcfa.

5- Pr Didier Raoult : « Le grand Magal de Touba a été parfaitement bien géré…, le Sénégal peut être fier… »

Dans un entretien exclusif accordé au quotidien national « Le Soleil », le professeur Didier Raoult s’est prononcé sur la gestion de la pandémie du coronavirus par le Sénégal. Il affirme : «Le Sénégal peut être fier de la manière dont il a géré cette crise sanitaire. J’ai vu les résultats et les feed back de mes contacts au Sénégal. J’ai deux Sénégalais dans mon conseil scientifique. Il s’agit du professeur Souleymane Mboup et du docteur Cheikh Sokhna. Ils m’ont présenté ce qui se passe au Sénégal. On a séquencé des souches du Sénégal pour savoir celles qui avaient circulé dans le pays. Un bon travail a été fait. Et, si j’étais conseiller du ministre de la Santé du Sénégal, je n’aurais pas fait mieux ». Didier Raoult de poursuivre : « Nous avons vu que le grand Magal de Touba s’est très bien passé. C’était le plus grand rassemblement au monde dans un contexte de pandémie.

Auparavant, je ne connaissais pas le grand Magal. C’est le docteur Cheikh Sokhna qui m’a demandé à ce que nous travaillions sur ce rassemblement exceptionnel. Jusqu’ici, il y’avait des travaux sur les pèlerins qui partaient à la Mecque. Nous avons vu que tout s’est bien passé pour ces grands événements religieux. Le grand Magal de Touba a été parfaitement bien géré au Sénégal. En somme, il n’est pas indiqué de s’affoler, il faut toujours surveiller ». (Avec Libération)

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.