Le Café qui réveille l'Info

Top 5 : Les indispensables de la mi-journée

1- L’IGE va auditer la gestion de Mimi Touré et d’Aminata Tall

La gestion du Conseil économique, social et environnemental (CESE) est en train d’être passée au crible par les redoutables inspecteurs généraux d’État. En effet, informe Rewmi, l’IGE va s’intéresser de très près à la gestion d’Aminata Touré et d’Aminata Tall à la tête de la troisième institution de la République.

2- Retour du double-flux dans les écoles 

Les syndicalistes Abdou Faty membre du G7 et Saourou Sène recommandent au gouvernement d’instaurer les classes à double-flux. Face à la difficulté rencontrée partout, surtout dans les zones peuplées, pour respecter la distanciation sociale, Saourou Sène et Abdou Faty sont favorables au  double-flux qui permet aux élèves d’être scindés en deux cohortes, l’une le matin et l’autre l’après-midi.

3- Enfin l’ARTP met fin à un scandale : Les fréquences télé et radio détenues par des VIP et non exploitées vont être retirées

Toutefois, il a été noté une saturation du plan de fréquences relatif à la radiodiffusion sonore, dans plusieurs localités du pays entrainant ainsi, le rejet de plusieurs demandes de fréquences. Cette saturation est principalement causée par la non-exploitation d’une bonne partie des fréquences assignées.
En vue de trouver des ressources supplémentaires, l’ARTP participe au projet d’optimisation du Plan GE84 relatif à la radiodiffusion sonore, conjointement initié par le Bureau des radiocommunications de l’Union Internationale des Télécommunications (BR) et l’Union Africaine des Télécommunications (UAT). Cet exercice d’optimisation des fréquences FM permettra d’obtenir de nouvelles fréquences dans certaines localités du pays, au terme d’une série d’itérations qui se terminera en fin 2021.
Face à cette situation, l’ARTP a entamé la procédure de retrait des fréquences assignées et non exploitées, sur l’ensemble du territoire national.

À DÉCOUVRIR

4- Situation du jour : Les cas graves augmentent, les décès devenus quotidiens

Sur 1489 tests réalisés, 108 sont revenus positifs au coronavirus ce vendredi, soit un taux de positivité de 7,25 %. Il s’agit de 47 contacts suivis, de 2 cas importés (Aibd) et de 59 cas issus de la transmission communautaire. Ils sont répartis entre Dakar Plateau (4), Maristes (4), Matam (4), Richard-Toll (4), Saint-Louis (4), Fatick (3), Kaolack (3), Keur Massar (3), Ngor (3), Parcelles Assainies (3), Liberté 6 (2), Mbao (2), Podor (2), Touba (2), Almadies (1), Cité Djily Mbaye (1), Cité Keur Gorgui (1), Derklé (1), Grand Dakar (1), Grand Médine (1), Grand Yoff (1), Guédiawaye (1), Hlm (1), Louga (1), Nord Foire (1), Ouakam (1), Ouest Foire (1), Sacré-Cœur 3 (1), Scat Urbam (1) et Ziguinchor (1).

65 patients ont été testés négatifs et déclarés guéris alors que 27 cas graves sont pris en charge dans les services de réanimation. Deux nouveaux décès liés à la Covid-19 ont été enregistrés. A ce jour, le Sénégal compte 17. 559 cas positifs dont 16. 449 guéris, 357 décès et 752 encore sous traitement.

5- L’ancien président Burundais Pierre Buyoya emporté par le Covid-19

« Le président Pierre Buyoya est mort cette nuit à Paris. Il avait le Covid-19 », a déclaré vendredi 18 décembre à l’AFP un membre de sa famille qui a requis l’anonymat. Plusieurs autres proches ont confirmé le décès de l’ancien président du Burundi, qui a également occupé le poste de haut représentant de l’Union africaine (UA) pour le Mali et le Sahel de 2012 à fin novembre de cette année.

 Pierre Buyoya « avait été hospitalisé mercredi de la semaine passée [le 9 décembre] dans un hôpital de Bamako où il avait été placé sous respirateur », a précisé à l’AFP le membre de sa famille.

 « Il a été évacué à Paris hier », jeudi en début d’après-midi, « son avion a fait une escale et est arrivé en France dans la nuit. Il est décédé dans une ambulance qui l’amenait dans un hôpital parisien pour des soins », a précisé cette source.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.