Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 27 octobre 2020

1 – Le Palais présidentiel menacé d’éboulement

L’information donnée hier par les géologues réunis autour de la ministre Sophie Gladyma Siby fait peur. Selon Badara Diagne, l’un des spécialistes, le Palais présidentiel est menacé d’éboulement compte tenu de la roche sur laquelle il est bâti. La ministre de la géologie propose un conseil présidentiel sur les risques géologiques détectés dans la presqu’ile de Dakar et s’est engagée à en parler au Chef de l’Etat Macky Sall le plus rapidement possible.

2 – Drame de l’émigration : Idrissa Seck interpelle l’Etat

« Nous avons appris avec émoi la disparition de nombreux jeunes candidats à la périlleuse aventure du « Barça ou barsakh », suite à l’explosion de leur embarcation en haute mer; nous présentons nos sincères condoléances aux familles et proches endeuillés », a compati Idy qui pense que « La recrudescence de l’émigration clandestine par voie maritime est un drame social qui nous préoccupe au plus haut point.» Face à la montée en puissance de ce phénomène, Idrissa Seck invite « l’État à plus d’accompagnement de la jeunesse afin que celle-ci se rende compte qu’elle peut bien réussir chez elle et que l’avenir qu’elle doit construire se trouve ici, en Afrique ».

3 – Barça ou Barsakh : Une autre pirogue chavire en mer, la marine sauve 39 personnes, le gouvernement fait le décompte avec 388 personnes secourues, 28 convoyeurs arrêtés

Selon la DIRPA, la patrouille, menée en collaboration avec « la vedette de la guardia civile espagnole, a pu sauver quelque 39 personnes » dans la nuit du dimanche au lundi. Selon le communiqué, « la pirogue s’est renversée après une collision avec le patrouilleur Sangomar”, en essayant d’échapper à son arraisonnement.

De son côté,  le gouvernement qui « constate avec regret la recrudescence de l’immigration clandestine par voie maritime (5 navires ont été interceptés entre le 7 et 25 octobre) », annonce le renforcement des opérations de surveillance en mer.

« Les opérations de surveillance en mer sont en train d’être menées avec des moyens aériens et navals renforcés ; une coordination est assurée en permanence pour prévenir les risques », signale-t-on dans le communiqué. Ces opérations de sécurisation ont d’ailleurs permis, selon le gouvernement, de procéder à l’arrestation de 28 présumés convoyeurs. Le Président de la République a, par ailleurs, « donné les instructions pour mutualiser les efforts et a lancé un appel aux populations à plus de vigilance et à la collaboration avec les forces de défense et de sécurité pour préserver la vie des jeunes, tentés par l’émigration clandestine ».


4 – Gamou à Médina Baye : Le ministre de la santé déploie de gros moyens sanitaires, Cheikh Baye Mamoune Niasse, président du Comité d’organisation des activités et manifestations de la Fayda (Comaf), liste les mesures édictées par le Khalife général, Cheikh Mahi Niasse.

Selon le marabout qui s’exprimait au nom du Khalife, « tout pèlerin qui ne respecte pas les mesures barrières n’accédera pas dans les lieux de culte », a-t-il confié à nos confrères de Seneweb. De son coté, Abdoulaye Diouf Sarr a donné le détail du dispositif sanitaire mis en place : « Nous avons déployé tous les moyens nécessaires dans la ville religieuse, pour surveiller tout le dispositif et mettre en œuvre notre politique de santé pendant le gamou. Nous avons aussi déployé beaucoup de moyens, 9 millions en médicaments, 31 ambulances, mais aussi des équipements d’hygiène, 20 postes avancés, pour la bonne prise en charge des préoccupations des pèlerins », a déclaré Abdoulaye Diouf Sarr. 

5 – Macky Sall annonce l’inauguration du centre de référence de Fann en décembre

Dans un entretien accordé à la RTS, le chef de l’Etat a annoncé qu’il va inaugurer le centre de références des maladies infectieuses, un projet porté par le Pr Moussa Seydi. Selon Macky Sall, ce centre va permettre au Sénégal d’avoir l’un des plateaux techniques les plus performants qui n’aura rien à envier aux hôpitaux les plus modernes dans le monde. Le chef de l’Etat a révélé avoir aidé le Pr Seydi pour boucler le financement de ce bijou, un projet cher au chef du service des maladies infectieuses de Fann

6 – Actu Inter

  • Guinée : Les vice-presidents de Cellou Dalein Diallo arrêtés : D’après une publication sur la page facebook de Cellou Dalein Diallo, les vice-présidents de l’UFDG, Dr. Fodé Oussou Fofana et Kalémodou Yansané auraient été arrêtés par les forces de l’ordre devant le domicile du président Cellou Dalein à Conakry.

    « Au sortir de la réunion avec la mission CEDEAO, UA, NU à laquelle ils ont participé, Fodé Oussou Fofana et Kalemodou Yansané, tous deux Vice-Présidents de l’UFDG, ont été kidnappés par la police et conduits vers une destination inconnue. Mobilisons-nous pour exiger leur libération». D’ailleurs, « confiné de force », Cellou  s’inquiète pour les vivres qui commencent à manquer dans son domicile.
  • Tensions Turquie-France : le président turc, Recep Tayyip Erdogan a appelé ses compatriotes à cesser d’acheter des produits français. Selon RFI qui donne l’information, c’est une nouvelle étape dans la montée de la tension entre Ankara et Paris au sujet de la lutte contre l’islamisme en France. Le chef de l’Etat turc avait déjà estimé ce week-end que son homologue Emmanuel Macron devrait se faire soigner, ce qui a conduit Paris à rappeler son ambassadeur en Turquie.

7 – Actu Sport

  • Départ de Paul Pogba  de l’équipe de France après les propos de Macron : Une fake news devenue virale hier

    The Sun a lâché une petite bombe : Paul Pogba quitterait les Bleus après les propos de d’Emmanuel Macron sur l’islam. Le tabloïd britannique disait s’appuyer sur « various Middle Eastern news sources made the claims », « plusieurs sources du Moyen-Orient ». Suffisant pour que l’international français de United dément l’info sur twitter.
  • Tyson reçu par Matar Ba : Selon le communiqué, « les discussions ont surtout les nouvelles orientations stratégiques de la lutte ». Surtout que la lutte a besoin de mutations en commençant d’abord par changer le président du CNG Alioune Sarr dont son départ est fixé pour le 2 novembre 2020. D’ailleurs, le nom de l’ancien roi des arènes a longtemps circulé pour la succession d’Alioune Sarr au poste depuis 1994. Il semble alors que le profil de Mohamed Ndao Tyson intéresse Matar Ba. Ce qui aurait favorisé cette audience. 

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.