Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 05 Novembre 2023

1- Soutien à la Palestine : Des Sénégalais appellent au boycott tous les produits « made in Israël »

L’esplanade de la grande mosquée de Dakar a refusé du monde ce samedi après-midi. Des organisations islamistes, notamment JAMRA, And Samm Jikko Yi, des autorités et partis politiques, des organisations de la société civiles, comme le FRAPP et des citoyens lambda ont répondu massivement à l’appel de l’Alliance Nationale pour la Cause Palestinienne au Sénégal.

Lors des prises de paroles, les différents intervenants ont presque tous demandé au boycott des produits « made in Israël ».
 
« Nous lançons un appel général au peuple sénégalais, à la nation islamique à toutes les nations libres et pacifiques à l’ensemble des démocrates et progressistes dans le monde à participer à une campagne de boycottage des organisations et entreprises à travers le monde qui soutiennent l’état sioniste et lui fournissant tout type d’appui lui permettant de continuer à agresser le peuple palestinien, à voler ses terres, à emprisonner arbitrairement des enfants, des femmes, des personnes âgées, et des malades », a dit Dr Ismaila Diop, membre de l’alliance, relate PressAfrik.
 
Parlant au nom des commerçants grossistes et détaillants du Sénégal, El hadji Babacar Ba déclare : « En tant que acteur économique, nous commerçants grossistes comme détaillants, nous engageons à boycotter tous produis made in Israël. Nous avons décidé de retirer et de ne plus vendre dans nos magasins et boutiques tout produit venant d’Israël, comme Nestlé, Coca Cola, Nido, Pepsi Fanta, Nescafé …C’est notre façon à nous de montrer notre soutien et notre solidarité au peuple palestinien ».

2- Madior Fall à Ndiaga Sylla : « Vous ne pouvez pas attaquer le décret de nomination des membres de la Cena »

Le ministre Ismaïla Madior Fall apporte la réplique à Ndiaga Sylla, qui a annoncé qu’il va attaquer le décret de nomination des membres de la Cena.

« Vous ne pouvez pas attaquer le décret de nomination des membres de la CENA parce qu’il s’agit d’un acte administratif », a déclaré l’ancien garde des Sceaux, rapporte Senego.

Le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur estime que l’expert électoral n’a pas qualité et intérêt à agir. « Seul l’intéressé, auquel l’acte, en l’occurrence individuel, ferait grief, a intérêt à agir et pourrait le contester par la voie de l’excès de pouvoir. On n’est pas en matière d’élection locale dont un électeur peut contester la régularité« , a-t-il fait savoir.

Ismaïla Madior poursuit en lançant une pique à Ndiaga Sylla : « L’autoproclamation d’expert en droit électoral » ne donne pas le droit de dire ce qu’on veut. Votre initiative groupale ne saurait juridiquement prospérer car les appelés à se joindre à votre initiative, tout comme vous, n’ont pas intérêt à agir car aucun de vos droits n’a été ni individuellement ni collectivement préjudicié. »

3- Modou Lô-Ama Baldé : Après quatre ans d’attente, place au choc !

Après quatre années d’attente, le combat de lutte avec frappe qui oppose Modou Lô (Rock Energie) à Ama Baldé (Falaye Baldé) a lieu ce dimanche 5 Novembre 2023 à l’Arène nationale. Un choc aux enjeux divers. Nouveau Roi des Arènes, Modou Lô veut confirmer son statut de leader  alors que Ama Baldé vise le trône. Ce duel met aussi aux prises deux lutteurs issus de localités rivales : Les Parcelles Assainies et Pikine, indique Seneweb.

À DÉCOUVRIR

4- Emigration : 15 Sénégalais périssent au large de la Mauritanie, 700 autres interceptés à Nouadhibou…

Le consul honoraire de Nouadhibou, Moulaye Abass Bougar Bal s’inquiète de la situation. « Actuellement, nous avons environ 700 Sénégalais migrants dont une quinzaine de morts. Tous sont des Sénégalais. Les chiffres ne sont pas définitifs. Ils sont à leur recherche. Beaucoup de personnes sont tombées en mer. Ils sont dispersés dans plusieurs localités…« , a-t-il dit dans les ondes de la Rfm, relayée par Senego.

Selon lui, la situation est incroyable, compliquée et difficile. « Il y’a beaucoup de femmes en état de grossesse, des enfants, des malades. Il y a 12 personnes qui sont hospitalisées. D’autres seront encore évacuées« , regrette Moulaye Abass Bougar Bal.

Le consul honoraire de Nouadhibou lance un appel de détresse pour que des actions rapides puissent se faire afin d’évacuer ces gens au Sénégal.

5- Violent accident à Bambilor : 6 morts dont 1 fille et 4 femmes

Un tragique accident de la route a secoué la localité de Bambilor, sur l’axe reliant Bambilor à Rufisque. A hauteur de la sortie de Bambilor en direction de Noflaye. Une collision d’une extrême violence s’est produite, impliquant un véhicule de transport de type Dacia et un camion-citerne.

Malheureusement, cet accident a entraîné la perte de cinq (5) vies sur le coup, parmi lesquelles quatre (4) femmes et une (1) fille. Une sixième victime, le chauffeur du Dacia, originaire du village de Déni, a succombé à ses blessures peu de temps après l’accident.

Le drame a eu lieu hier en milieu de journée, aux environs de 15 heures, marquant une tragédie inattendue pour les habitants de Bambilor et les passagers impliqués. Les premiers intervenants, les sapeurs-pompiers, ont été alertés à 15h15 et sont arrivés sur les lieux vers 15h52 pour tenter de maîtriser la situation et secourir les blessés.

Les victimes auraient quitté leurs domiciles pour se rendre à une cérémonie familiale à la Raffinerie de Mbao, renseigne Leral.net.

Une enquête est ouverte pour déterminer les causes de l’accident et établir les responsabilités éventuelles.

La Rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.