Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 31 Mai 2023

1- L’annonce fracassante de Barth : « Demain je n’irai pas au dialogue… »

Sur le plateau de 7tv ce mardi, Barthelémy Dias a annoncé qu’il ne participera pas au Dialogue, demain. Il a donné ses raisons.

«Demain je n’irai pas au Dialogue. Je n’ai pas encore reçu les termes de référence. Je n’ai pas de problème avec ceux qui vont aller au dialogue. Moi c’est avec Macky Sall que j’ai affaire», a déclaré  Barthélémy Dias sur le plateau de 7 Tv.

Ce que veut le maire de Dakar, c’est que soient inscrits dans les termes de référence, les questions du troisième mandat, du parrainage, du fichier électoral, des «400 détenus politiques» et des cartes d’électeur, rapporte Igfm.

«Le président Macky Sall, s’il n’accepte pas qu’on inscrive, lors de ce dialogue,  la question de la troisième candidature qui lui est prêtée, on n’est plus dans le ‘‘ni oui ni non’’, on est dans le ‘‘oui’’. Si on est dans le ‘‘oui’’, moi je n’ai rien à faire dans  ce dialogue», dit-il, précisant que Khalifa Sall sera bien au palais.

2- La réplique de Benno après les attaques perpétrées chez ses responsables

Après les attaques perpétrées par les manifestations chez des responsables de la mouvance présidentielle, les leaders de la coalition Benno Bokk Yakaar se sont réunis aujourd’hui pour apporter la réplique.

En présence du premier ministre Amadou Bâ, les leaders Benno ont dénoncé les attaques perpétrées chez Matar Bâ, Serigne Mbaye Thiam, Abdou Latif Coulibaly et Cie.

«On est vraiment peinés de ce qui passe dans le pays ces derniers temps. Et on le dénonce avec la plus grande vigueur.  Ici, tout le monde se connaît. On pourrait riposter comme eux mais on ne le fera pas. L’Etat fera le nécessaire pour mettre fin à cette violence», a déclaré Me Amadou Sall face à la presse ce mardi, rapporte Igfm.

L’ex ministre de la Justice ne manque pas d’appeler à la paix. Car pour lui, au moment où le Sénégal découvre le pétrole et le gaz, une bénédiction pour le pays, le gouvernement ne laissera pas le pays sombrer dans le chaos.

3- Les avocats de Sonko gazés et empêchés de voir leur client

Les avocats de Ousmane Sonko, qui voulaient voir leur client ce mardi, en ont été empêchés par les forces de l’ordre. Pis, ils ont été gazés à la cité Keur Gorgui..

Ce mardi, les avocats de Ousmane Sonko se sont rendus à la Cité Keur Gorgui. Ce, pour voir leur client. Malheureusement il ne leur a pas été permis de le faire.

« On nous a interdit d’accès pour aller voir notre client. Nous sommes accompagnés d’un huissier.  Il est en train de faire les constats nécessaires. On va faire la procédure idoine », fulminent-ils, rapporte Igfm.

Me Elhadj Badara Ndiaye de dénoncer le traitement qui leur a été infligé : « Ce n’est pas normal, nous sommes  dans un état de Droit. Ils  n’ont pas le droit de nous gazer. Ce qui se passe dans ce pays est inadmissible », dénonce la robe noire.

« Ousmane Sonko est en prison chez lui. Il est en cellule. Il ne peut pas sortir de chez lui. Personne ne peut avoir accès à lui. C’est grave », martèle Me Khoureychi Bâ.

3bis- DIC : Voici la raison de l’arrestation de Falla Fleur de Pastef

L’étau se resserre autour de la militante de Pastef Falla Fleur, qui a été arrêtée ce mardi par la Division des investigations criminelles (DIC). Ndèye Fatou Fall, à l’état civil, est actuellement en garde à vue pour appel à l’insurrection, selon les informations de Seneweb.

Cette juriste de formation, très suivie sur le réseau social Facebook, est accusée d’avoir fait des posts pour inciter à la violence.

C’est ainsi que  le procureur de la République a saisi le chef de la DIC pour l’ouverture d’une enquête. Les hommes du commissaire Adramé Sarr n’ont pas perdu de temps pour cueillir Falla Fleur. Elle  a été arrêtée dans son lieu de travail, à Dakarnave. Elle pourrait être déférée ce mercredi, selon nos sources.

4- BBY va organiser un vaste rassemblement, le 3 juin à la Place de la Nation

La coalition Bennoo Bokk Yaakar (BBY, majorité) va organiser un vaste rassemblement le 3 juin prochain à la Place de la Nation, à Dakar,  » pour célébrer les principes de la République », a annoncé, mardi, le porte-parole de l’Alliance pour la République (APR), Seydou Guèye.

« Notre coalition a décidé d’organiser un vaste rassemblement pour la République le 3 juin 2023 sur la Place de la Nation. Nous allons ainsi célébrer les principes de la République et porter encore plus haut la grandeur de la Nation sénégalaise, une et indivisible », a-t-il dit au cours d’un point de presse, tenu ce mardi 30 mai, en présence de plusieurs responsables politiques de la mouvance présidentielle, dont le Premier ministre, Amadou Ba.

Selon M. Guèye, » ce rassemblement est donc celui de la République, celui de la démocratie, celui du peuple sénégalais imbu des valeurs de solidarité et de paix, celui de la sécurité et de la stabilité ».

La coalition présidentielle appelle les forces vives de nations à prendre part à cette manifestation de BBY. Seydou Guèye a indiqué que sa création en 2012, BBY se bat pour la défense de la République, de l’Etat de droit et la démocratie en vue d’engager le pays ‘’sur les sentiers de l’émergence et du développement’’, relate Seneweb.com.

4bis- Divulgation de données personnelles de Sonko, arrestations arbitraires : Les députés de Pastef appellent à la révolte

À DÉCOUVRIR

Du beau monde était présent ce mardi 30 mai au siège du parti les ´Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (PASTEF). Les députés de ce mouvement d’opposition se sont rassemblés pour commenter les récents événements, marqués notamment par des actes de vandalisme et des représailles dirigées contre leur leader, Ousmane Sonko.

Ces acteurs ont vivement critiqué le fait qu’il ait été emmené de force à Dakar à bord de véhicules des forces de défense et de sécurité. « Suite à son retour à Dakar, nous avons constaté que tous ses effets personnels, y compris ses téléphones et ses documents personnels, ont été illégalement subtilisés et rendus publics », a déploré Birame Souleye Diop. Soulignant le silence des autorités judiciaires face à ces faits, il s’est également indigné du fait que le domicile d’Ousmane Sonko soit barricadé et que ses mouvements soient conditionnés. 

Le président du groupe parlementaire Yewwi Askan Wi a saisi cette occasion pour exprimer son soutien, au nom du parti, à certaines figures de l’opposition dont les biens ont été saccagés, comme Cheikh Bara Ndiaye et Aida Mbodj. « Nous appelons tous les citoyens soucieux de justice et de liberté à rester debout et à se joindre à cette lutte », a lancé Birame Souleye Diop, rapporte Seneweb.com.

Les arrestations qualifiées « d’arbitraires » ont également été dénoncées par cette figure de Pastef. La plus récente est celle d’Aliou Sané, coordinateur du F24. Birame Souleye Diop a adressé un message à Macky Sall : « S’il pense que nous avons peur de la prison ou de la mort, il se trompe. Et s’il pense pouvoir nous emprisonner tous, qu’il se tienne prêt ». Le président du groupe parlementaire de Yaw a demandé la libération de tous les « otages politiques ».

Birame Souleye Diop a lancé un appel à la mobilisation des militants, des sympathisants et des citoyens en vue des prochaines échéances, notamment le verdict du 1er juin.

5- Guy Marius Sagna : « Ce mercredi 31 mai, nous irons prendre Ousmane Sonko chez lui à la cité Kër Gorgi… »

Le député Guy Marius Sagna est formel : « ce mercredi 31 mai 2023 à partir de 15h, ils, élus (députés, élus territoriaux), iront prendre Ousmane Sonko chez lui à la cité Kër Gorgi pour aller au dialogue du peuple organisé par le F24 aux parcelles assainies ».

D’après Guy Marius Sagna, Ousmane Sonko n’ira pas au dialogue du président sortant Macky Sall « qui tente de voler un mandat électoral mais participera au dialogue du peuple du F24 ».

« Sa délégation sera constituée des élus que nous sommes », a fait savoir le député, rapporte Senego.

5bis- Dialogue national : Le parti de Pape Djibril Fall décline l’invitation de Macky Sall

Le Parti Les Serviteurs informe, dans un communiqué, qu’il ne participera pas au dialogue national,  ce mercredi. Le mouvement du Député Pape Djibril Fall considère « que les conditions d’un dialogue « sincère » ne sont pas réunies », rapporte Seneweb.

6- Actu internationale

• Régime de l’ex-président tchadien Hissène Habré : « Plus de 10000 victimes attendent »

Le 30 mai 2016 à Dakar, l’ex-président tchadien Hissène Habré était condamné à perpétuité par un tribunal spécial soutenu par l’Union africaine, rappelle Rfi. Sept ans plus tard, les victimes du régime de l’ex-chef d’État (1982-1990) attendent toujours les indemnisations ordonnées par la justice. « Beaucoup vivent dans la précarité », souligne le président d’une association.

• Burkina Faso : Une quarantaine de personnes dont des supplétifs de l’armée tuées dans deux attaques

Une quarantaine de morts au Burkina Faso dont des volontaires pour la défense de la patrie (VDP). Un communiqué des autorités régionales de la boucle du Mouhoun, parcouru par  Rfi, témoigne d’une double attaque le week-end dernier dans cette zone de l’ouest du pays. D’abord, un convoi sécurisé a été attaqué, alors qu’il transportait plusieurs candidats au recrutement de gardes forestiers, une vingtaine de personnes ont été tuées, principalement des VDP. Puis le lendemain, une autre attaque dans la même région a fait là aussi une vingtaine de victimes. Des recherches contre les groupes armés responsables de ce double assaut ont été lancées.

• Cameroun : Deux attaques terroristes ensanglantent l’Extrême-Nord

Un double attentat terroriste a fait de nombreuses victimes dans l’Extrême-Nord du pays dans la nuit lundi à mardi 30 mai. Quatre victimes dans la ville de Mora dans le Mayo-Sawa et trois autres à des dizaines de kilomètres plus loin dans le département du Logone et Chari. Des attentats non revendiqués, mais dans cette région où sévit Boko Haram depuis 10 ans, tous les regards sont orientés vers cette nébuleuse terroriste.

7- Actu sports

• Serie A : La Salernitana va lever l’option d’achat de Boulaye Dia

Boulaye Dia a réalisé une saison exceptionnelle avec la Salernitana. L’attaquant sénégalais a inscrit 16 buts et a été un élément important du maintien de son équipe dans l’élite du football italien.

La Salernitana ne compte pas laisser partir Boulaye Dia. Prêté par Villarreal avec une option d’achat, Boulaye Dia a retrouvé des couleurs du côté de la Salernitana. Rapidement il s’est imposé comme le leader en attaque de son équipe. Ceci lui a permis d’inscrire 16 buts, un record pour le club en Serie A, indique Wiwsport.com. L’international sénégalais figure aussi dans les nominés pour intégrer l’équipe type de la saison en Serie A.

• L’Olympique de Marseille fonce sur Pape Matar Sarr 

Toujours en quête d’un renfort de choix au milieu de terrain, le club phocéen a jeté son dévolu sur Pape Matar Sarr, le milieu international sénégalais de Tottenham. Un joueur qui plaît tout particulièrement aux décideurs de l’OM, indique Wiwsport.com.

• Nicolas  Jackson intéresse le Real de Madrid

Après une saison compliquée où ils n’auront gagné que la Coupe du Roi, les dirigeants du Real Madrid cherchaient à se renouveler pour rester au premier plan sur la scène européenne. Ainsi selon Marca, repris par Wiwsport.com, l’international sénégalais Nicolas Jackson est dans le viseur du Real de Madrid qui veut se renforcer en attaque.

La Rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.