Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 05 Avril 2023

1- Justice : L’UNTJ décrète une grève de 72 heures à compter de ce mercredi

L’Union nationale des travailleurs de la Justice (UNTJ) a décrété une grève de 03 jours renouvelables à partir de ce mercredi 05 avril 2023.

Ces travailleurs de la Justice déplorent : « l’indifférence du ministre de tutelle qui n’a manifesté aucune volonté d’apporter des réponses satisfaisantes aux différents points de revendications ».

Voici l’intégralité de leur communiqué

Face à l’indifférence du ministre de tutelle qui n’a manifesté aucune volonté d’apporter des réponses satisfaisantes aux différents points de revendications;

En appelle à l’autorité du premier Ministre et du Président de la République pour une stabilité du secteur de la justice :

Après consultation de la base et le soutien sans faille de la centrale syndicale CNTS/FC, décrète :

Une grève totale de 72 h renouvelables à compter du mercredi 05 avril 2023″.

2- Macky : « Nous sommes équipés pour défendre ce pays contre les ennemis de l’intérieur et ceux de l’extérieur »

Le 4 avril, date d’anniversaire de l’accession du Sénégal à sa souveraineté nationale, a été fêté sous une haute solennité, ce mardi. Comme chaque année, le Président de la République a tenu un discours à l’endroit du peuple sénégalais, des jeunes, mais aussi et surtout des forces de défense et de sécurité (FDS), depuis la place de la Nation.

Abordant la question d’ordre sécuritaire dans son discours, il a rappelé le choix du gouvernement de mobiliser tous les moyens pour défendre ce pays contre toute forme d’agression.

A cette occasion, le Président Macky Sall a fait savoir que le pays s’est équipé pour faire face à toute forme de menace, qu’elle provienne de ses entrailles ou en dehors des frontières nationales.

« On constate chaque année des améliorations en termes d’équipements… Je suis conscient de toutes les menaces qui pèsent sur notre sécurité… Nous sommes équipés pour défendre ce pays contre ses ennemis de l’intérieur comme ceux de l’extérieur », a indiqué le Chef de l’Etat.

3- Pastef Tivaouane : Alioune Badara Mboup et Cie condamnés

Le Tribunal de Tivaouane a livré son verdict dans le dossier des militants de Pastef arrêtés lors de la manifestation prolongée du 16 mars. En effet Alioune Badara Mboup, coordonnateur de Pastef Tivaoune et quatre (4) militants du parti de Ousmane Sonko ont été condamnés à deux mois de prison ferme.

Poursuivis pour trouble à l’ordre public, incitation à la violence et appel à insurrection, ils ont été jugés de 29 mars dernier.

4- Guy Marius Sagna dénonce l’arrestation du délégué général adjoint du FRAPP

Dans un post sur Facebook revisité par Sénégal7,le député Guy Maruis Sagna dénonce avec la dernière énergie l’arrestation du délégué général adjoint. Voici in extenso la teneur de son message.

Deux mois fermes contre mon cher camarade Alioune Badara Mboup , délégué général adjoint du FRAPP, coordinateur de PASTEF Tivaouane, prisonnier politique de Macky Sall et tous ses camarades de Tivaouane dont Binetou Sambou femme allaitante.
Plus vos condamnations seront fermes et plus nos convictions seront fermes Macky.
Libérez les détenus politiques !
Macky DOO BOKK !
Sonko DA NGAY BOKK !
GMS,

5- Contentieux avec Ferdinand Coly : Saliou Samb interjette appel

Le tribunal de grande instance de Mbour a rendu le verdict à propos du procès opposant Saliou Samb, le directeur général de la Société des infrastructures de réparation navale et président du Conseil départemental de Mbour à l’ancien international Ferdinand Coly.

Le Tgi de Mbour en correctionnelle a condamné Saliou Samb à 2 ans d’emprisonnement dont 6 mois ferme et au paiement de 800 millions de dommages et intérêts à l’endroit de Ferdinand Coly.

La sentence lui fait aussi obligation de ne pas exercer des activités commerciales liées aux produits halieutiques pour une période de cinq ans Il a aussitôt fait appel du jugement.

Les faits pour lesquels Saliou Samb est poursuivi sont abus de biens sociaux et banqueroute frauduleuse.
De par le passé, Saliou Samb et Ferdinand Coly avaient monté « Blue Trade Company », une société d’exploitation et d’exportation des produits halieutiques.

Ferdinand Coly a estimé y avoir perdu le montant d’un milliard deux cent millions de francs.
Saliou Samb a toujours clamé la thèse d’un business ayant mal tourné. Le feuilleton judiciaire va continuer au niveau d’une autre juridiction avec l’appel interjeté par Saliou Samb.

La Rédaction de SenCaféActu


Les commentaires sont fermés.