Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 17 Mars 2023

1- Procès Sonko vs Mame Mbaye Niang : Les manifestants et membres de la sécurité de Sonko arrêtés, déférés au parquet ce vendredi

Plusieurs manifestants et membres de la sécurité de Ousmane Sonko ont été arrêtés jeudi. Ils seront déférés au parquet ce vendredi. L’information a été donnée par Jotna, le médium du parti Pastef Les patriotes.

A rappeler que les membres de la sécurité de Sonko ont été interpellés à Mermoz suite à un accrochage avec les éléments de la Bip. En effet, ils s’opposaient à l’exfiltration de leur leader qui refusait de prendre l’itinéraire tracée par les forces de l’ordre. Ils ont tenu tête aux éléments de la Bip qui ont réussi à extraire Sonko de son véhicule avant de le conduite au Palais de justice de Dakar.

2- « Ousmane Sonko et son parti ont subi un échec cuisant », Benno

A Dakar, comme un peu partout dans le pays, des manifestations ont éclaté depuis mardi jusqu’à ce jeudi 16 mars 2023 entre force de l’ordre et les partisans du leader de Pastef Ousmane Sonko. Des manifestations provoquaient par le procès pour diffamation opposant le leader de l’opposition sénégalaise Ousmane Sonko et Mame Mbaye Niang le ministre du Tourisme.

Ainsi après la journée du 16 mars marquée par des échauffourée entre force de l’ordre et les partisans de Pastef, la coalition présidentielle Benno Bokk Yakar, en conférence de presse au siège du parti APR, dénonce à travers une déclaration, le comportement d’Ousmane Sonko et ses partisans : « Encore une fois, monsieur Ousmane Sonko et son parti ont subi un échec cuisant dans leur tentative d’entraver la marche normale de la justice ».

3- Programme de retrait des enfants des rues : Le Sénégal renvoi prés de 50 jeunes Guinéens dans leur pays

Amnesty international Sénégal a organisé, mardi, un forum à Dakar, sur le thème : «La responsabilité des acteurs dans la protection des enfants talibés». Lors de cette rencontre qui a vu la participation de maîtres coraniques, venus de différents coins du pays, de chercheurs et de représentants de partis politiques et de l’Etat, les participants ont fait des recommandations pour mettre fin à la mendicité des enfants talibés, dont ceux «importés» de la sous-région ne facilitent pas le travail. Dans le cadre du programme de réinsertion qui leur est dédié, 13 000 enfants ont été retirés des rues, informe Rewmi. Selon Anna Guèye de la direction de la Promotion des droits et de la Protection des enfants, qui donne l’information dans le lot on compte 50 jeunes Guinéens. Cette dernière précise que le 23 enfants guinéens ont été retournés dans leur pays en 2021 et les 27 sont rentrés au bercail en 2022.

Anna Guèye informe que la phase de retrait des enfants sera suivie de celle de leur réinsertion au niveau de leurs localités d’origine. Dans cette perspective, souligne-t-elle, l’État entend, notamment, mettre en place des daaras modernes.

À DÉCOUVRIR

Top 5 du 2023

4- Escroquerie foncière : Le maire de Saly et la responsable de la commission domaniale déférés au parquet

Le maire de la commune de Saly et la responsable de la commission domaniale sont une nouvelle fois englués dans une affaire foncière. Ils ont été arrêtés hier par la Brigade de Recherches de Saly, informe Seneweb.

Ils sont actuellement au parquet du tribunal de grande instance de Mbour.

5- Aliou Cissé justifie son vote « FIFA The Best »: « Si Sadio Mané avait joué une minute au Mondial, il n’y aurait pas ce débat »

La polémique sur le vote du sélectionneur national au « FIFA The Best » s’est invitée à la conférence de presse de ce vendredi. Le sélectionneur national du Sénégal avait mis Sadio Mané à la troisième place, derrière le Marocain Achraf Hakimi et l’attaquant français, Kylian Mbappé. Après plus de deux semaines, Aliou Cissé a été interpellé sur ses choix douteux.

« C’est un trophée individuel. Pour moi, la Coupe du Monde est la plus grande compétition, je ne suis pas le seul à penser cela. Malheureusement, Sadio Mané ne l’a pas jouée. Mon choix et ma décision ont été pris par rapport à cette compétition. Si Sadio Mané l’avait joué pour seulement une minute, il n’y aurait pas ce débat et cette polémique ne s’installerait pas », a dit Aliou Cissé.

Le sélectionneur national du Sénégal d’ajouter : « J’accepte les critiques, mais je ne souhaite pas être dans des compromissions ou prendre des décisions qui sont à l’antipode de mon éducation, de mes valeurs, ma conviction, mes principes de vérité et d’objectivité qui ont toujours guidé ma conduite ».

A en croire Cissé, rapporte PressAfrik, Sadio Mané est un top player, notre « leader technique qui nous a toujours guidés. Il fait partie des meilleurs joueurs du monde. Il est sans doute le meilleur joueur sénégalais de l’histoire. Je ne dirai jamais le contraire. Je suis avec lui depuis 2011, ça fait longtemps que j’ai noué avec lui une relation humaine positive, qui se fond sur la loyauté ».

« Ce qui m’importe, c’est sa santé et ses performances, sa progression pour qu’il devienne le meilleur joueur du monde. Mon soutien pour lui reste intact. Rien ne peut entacher notre relation », a expliqué le sélectionneur des « Lions ».

La Rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.