Le Café qui réveille l'Info

Autoroute du Nord : Le Sénégal décroche un financement de 60 milliards pour 28 KM

Le Gouvernement du Sénégal vient de décrocher un financement pour la réalisation d’un tronçon de l’Autoroute du Nord qui, depuis le prolongement de la Voie de dégagement nord (Vdn), devrait relier Dakar à Saint-Louis.

La Bidc et le Sénégal sont tombés d’accord sur un prêt de 60 milliards pour réaliser le tronçon Tivaouane-Mékhé, informe Le Quotidien.Ce prêt de 60 milliards est destiné, selon les documents consultés par Le Quotidien, «au financement partiel du coût des investissements et services nécessaires à l’exécution du projet». Et ici, il ne s’agit encore que du tronçon Tivaouane-Mékhé, à savoir environ 28 km.Les documents de l’accord indiquent que le prêt est contracté pour 10 ans, avec un différé de 2 ans, à compter de la date de la signature du prêt.Et il est précisé que le remboursement se fera en 16 paiements semestriels consécutifs, en intérêts et principal. Les parties ont également prévu des cas de remboursement anticipé, et leurs conditions, ainsi que les pénalités de retard.

Le taux de l’emprunt est également prévu, mais les personnes contactées par la rédaction ont affirmé que ce point pouvait être sujet à modification avant la signature définitive, donc il n’est sans doute pas encore pertinent d’en parler en ce moment.Ce prêt important est décaissé au moment même où le Sénégal est en train de faire valoir avec force son droit à diriger la Bidc.

Le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall, a même écrit à ses homologues de l’Afrique de l’Ouest pour leur rappeler que le Ghana avait souscrit à un accord écrit, par lequel il s’était engagé à céder la présidence au Sénégal.

Or, il semblerait que les compatriotes de Nana Akuffo-Addo ne soient pas dans l’optique de demander au président George Agyekum Donkor de céder son fauteuil. Ce dernier, qui a été réélu en février 2020, est en train de se comporter comme s’il était sûr d’être reconduit pour un mandat supplémentaire.Ce prêt important est décaissé au moment même où le Sénégal est en train de faire valoir avec force son droit à diriger la Bidc.

Le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall, a même écrit à ses homologues de l’Afrique de l’Ouest pour leur rappeler que le Ghana avait souscrit à un accord écrit, par lequel il s’était engagé à céder la présidence au Sénégal.

Or, selon Senenews, il semblerait que les compatriotes de Nana Akuffo-Addo ne soient pas dans l’optique de demander au président George Agyekum Donkor de céder son fauteuil. Ce dernier, qui a été réélu en février 2020, est en train de se comporter comme s’il était sûr d’être reconduit pour un mandat supplémentaire.

Les commentaires sont fermés.