Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 26 Janvier 2023

1- Souveraineté alimentaire : Macky Sall fixe les 4 piliers pour booster la compétitivité de l’agriculture

Le Sénégal et le groupe de la Banque africaine de Développement (Bad) coorganisent le Sommet Dakar 2, sur le thème « Nourrir l’Afrique : souveraineté alimentaire et résilience », du 25 au 27 janvier au Cicad. Le chef de l’État sénégalais, Macky Sall, a présidé la cérémonie d’ouverture, en présence de ses homologues malgache (Andry Rajoelina), équato-guinéen (Teodoro Obiang Nguema Mbasogo), kenyan (William Ruto), irlandais (Michaels D. Higgins), Bissau guinéen (Umaro Sissoco Embalo), Togolais (Faure Gnassingbé), mauritanien (Mohammed Ould Ghazouani) et nigérian (Muhammadu Buhari) prennent part à la rencontre. Au moment où la Côte d’Ivoire est représentée par son vice-président, Thiémoko Meyliet Koné, et le Maroc par son Premier ministre, Aziz Akhannouch.

« Votre présence massive est un signal positif sur une prise de conscience partagée des leaders pour arriver à cette transformation », a apprécié le président Macky Sall, qui fixe des objectifs dans la foulée. « Les quatre piliers visent, d’abord, à valoriser davantage la recherche, améliorer la mécanisation agricole et la maîtrise de l’eau et intensifier l’utilisation de technologies appropriées y compris la transformation locale de produits », a-t-il dit, ce mercredi, lors de la cérémonie d’ouverture de la 2e Conférence internationale de Dakar sur l’agriculture, à Diamniadio. .

Le chef de l’Etat ajoute : « Nous devons (ensuite) de la fourche à la fourchette avoir une approche filière globale qui permette d’assurer notre souveraineté alimentaire. » Dans ce sillage, il s’agira « d’élargir les superficies exploitées et d’assurer une gestion durable des terres, améliorer l’accès des produits au marché en renforçant les infrastructures de désenclavement et d’interconnexion transfrontalière, ainsi que les équipements de stockage, de conservation et de transformation locale. » Avant de rappeler « qu’en Afrique, jusqu’à 40% de la production, souvent, est perdu faute de stockage et de conservation adéquate. »

Enfin, considère-t-il, selon Emedia repris par Senego, « il s’agira de soutenir les petits exploitants. Il ne faut pas que (ces derniers) soient sacrifiés à l’aune de la grande agriculture notamment les femmes et les jeunes, par un encadrement et un financement adaptés à leurs besoins. »

2- « Pourquoi le Pds a voté pour la déchéance du poste de député de Mimi…», les raisons de Nafissatou Diallo

Les députés membres du parti démocratique sénégalais ont bien voté pour la déchéance du mandat de député de mimi Touré. Nafissatou Diallo, députée et chargée de communication du Pds, Nafissatou Diallo a donné les raisons pour lesquelles ils ont donné leur aval.

« Les députés du Pds, pendant le bureau, ont eu à voter pour, simplement pour rester logique avec la ligne du parti et pour être logique avec nous-mêmes, puisque cette loi c’est nous qui l’avons introduite dans la constitution et dans le règlement intérieur », a indiqué Nafissatou Diallo, députée, chargée de la Communication du Pds, rapporte Igfm.

Pour elle, il ne s’agit aucunement d’une revanche sur Mimi Touré qui avait, alors ministre de la Justice, mené la politique de traque des biens mal acquis qui avait abouti à la condamnation de Karim Wade. « C’aurait été n’importe qui on aurait fait la même chose », dit-elle.

Quant au débat sur l’illégalité de la mesure, puisque Mimi Touré n’a pas été élue sous la bannière du parti, la chargée de la communication du Pds déclare : « Nous avons été confortés par le fait que Mme Mimi Touré avait démissionné de leur groupe parlementaire pour devenir non inscrite », dit-elle.

Elle ajoute que pour le Pds, la démission n’est pas forcément écrite. « Une collusion avec l’adversaire est considérée chez nous comme une démission de fait », dit-elle.

3- Accident de Sikilo : Les propriétaires des bus condamnés mais libres

Le Tribunal de grande instance (TGI) de Kaolack (centre) a rendu, ce mercredi, son verdict dans l’affaire de l’accident de Sikilo. Dans son délibéré, le tribunal a condamné les propriétaires des deux bus à deux ans d’emprisonnement assortis de sursis. En plus de cette peine, les transporteurs Birame Tine et Moussa Sow doivent également payer une amende de cent six mille francs CFA chacun, informe Emedia.

Pour rappel, les mis en cause ont été attraits devant le tribunal des flagrants délits pour les faits de mise en danger de la vie d’autrui, abandon d’un véhicule à un tiers non titulaire du permis de conduire de catégorie D, requis pour la conduite d’un bus de transport, défaut de souscription à une police d’assurance, à l’homologation et défectuosité de pneumatiques.

Pour mémoire, la tragédie de Sikilo est survenue le 8 janvier dernier. Elle a fait 42 morts et une centaine de blessés. Les véhicules impliqués dans cet accident sont entrés en collision lorsque le pneu de l’un d’eux a éclaté. Un choc frontal qui a également fait plusieurs blessés. Lors de l’audience, le parquet avait requis des peines de deux ans dont un an ferme pour le premier et un an dont six mois ferme pour le second.

4- Affaire Nitdoff : Le marabout du rappeur implore la clémence de Macky Sall

Dans une vidéo devenue virale, visionnée par Seneweb, le chef religieux, Serigne Lamine Sall implore le Président Macky Sall à accorder “la liberté à son fils et disciple Mor Talla Gueye”, plus connu sous son d’artiste Nitdoff.

« Nous savons qu’il a fauté, nous savons également  qu’il a offensé beaucoup de personnes et la justice ne fait que son travail. C’est pourquoi, nous demandons clémence» déclare-t-il. 

« Je suis quasiment sûr que Nitdoff ne va plus jamais tenir ce genre ce propos », rassure-le guide religieux. 

Pour rappel, le rappeur a été placé sous mandat de dépôt pour appel à l’insurrection, outrage à magistrats, appel à la violence, appel à la désobéissance aux institutions, menaces de mort à l’encontre des autorités judiciaires, injures publiques. 

Ces accusations font suite à un live incendiaire dans lequel l’activiste Mor Talla Guèye avait proféré des insultes.

5- Serigne Bassirou Gueye va répondre à Ousmane Sonko ce jeudi

Serigne Bassirou Gueye va sortir de sa réserve, ce jeudi, lors d’une conférence de presse pour répondre à Ousmane Sonko, informe Seneweb.

À DÉCOUVRIR

L’ancien Procureur de la République est souvent présenté par le Maire de Ziguinchor comme l’une des pièces maîtresses du “complot” ourdi contre lui dans l’affaire Adji Sarr. Du nom de cette masseuse qui l’accuse de viols et de menaces de mort. « Serigne Bassirou Guèye n’avait qu’un seul objectif et c’était de m’emprisonner. D’ailleurs, selon un document d’enquête interne de la Gendarmerie nationale, réalisé par les Colonels Oumar Diouf et Crépin Arsène Sambou et dont le général Tine a remis une copie au Président Macky Sall, Serigne Bassirou Guèye est allé jusqu’à commanditer la falsification du procès-verbal réalisé par le capitaine Seydina Omar Touré dans le cadre de cette affaire de viol en demandant qu’on enlève l’ensemble des passages me disculpant», avait notamment accusé Sonko dans une récente conférence de presse. 

Rappelons que Serigne Bassirou Gueye a quitté  le Parquet et dirige désormais l’Office National de Lutte contre la Corruption (OFNAC). 

5bis- Après sa déchéance, Mimi Touré face à la presse ce jeudi

Le désormais ex-député, Aminata Touré dite Mimi fera face à la presse demain, jeudi, a-t-on appris d’un communiqué parvenu à PressAfrik. L’ancien compagnon du Président Macky Sall, se prononcera certainement sur son exclusion mardi, de l’Assemblée nationale. Une destitution qu’elle considère comme une  » violation de la loi ». 

A rappeler que Mimi Touré, se sentant « trahie » par le chef de l’Etat Macky Sall, s’était retirée du groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar (BBY) pour être un député simple. 

6- Actu internationale

• Ouverture du procès de l’ancien président mauritanien Mohamed ould Abdel Aziz

Le procès de Mohamed Ould Abdel Aziz s’est ouvert ce mercredi 25 janvier, à Nouakchott, informe Rfi. L’ancien président est accusé notamment de corruption, de blanchiment d’argent ou encore d’enrichissement illicite, durant les dix années où il était au pouvoir. Ce procès est l’aboutissement de près de deux années de procédure judiciaire aux multiples rebondissements.

• La France va retirer ses troupes du Burkina Faso d’ici un mois

Selon une source au ministère des Affaires étrangères jointe par RFI, la France a reçu mardi des autorités burkinabè la demande de retrait de ses militaires déployés dans le pays. Après le Mali, c’est le deuxième pays du Sahel qui exige une sortie de son territoire de l’armée française. 

• Ouagadougou met en avant les forces burkinabè pour assurer la défense du pays

Après avoir demandé le départ des forces militaires françaises, les autorités de transition burkinabè ont fait valoir les capacités des forces armées et des Volontaires pour la défense de la patrie pour mener les combats contre les groupes armés. Cette volonté de mobiliser au sein du pays a été saluée par différentes organisations de la société civile, renseigne Rfi.

7- Actu sports

• Trophées ANPS 2021-2022 : Sadio Mané élu ballon d’Or sénégalais du trophée Jules Bocandé pour la 7e fois

Sadio Mané a été élu Ballon d’Or sénégalais du Trophée Jules François Bocandé ce mercredi par l’ANPS à l’occasion du dépouillement des votes dans les locaux de la 2STV, annonce Wiwsport.

Voilà ce qu’on appelle un retour fracassant. Après six ans de règne sans partage sur ce trophée de meilleur joueur sénégalais de la saison, Sadio Mané a vu son coéquipier en sélection Edouard Mendy lui voler la vedette lors de la saison 2020-2021 en remportant le prix Jules Bocandé. Ce mercredi , le joueur du Bayern Munich vient de reprendre possession de ce titre de ballon d’Or sénégalais qui est son septième.

• Trophées ANPS 2021-2022 : L’équipe nationale de Beach Soccer remporte le trophée Amadou Dia Ba

Championne d’Afrique pour la 4e fois consécutive et la 7e fois de son histoire, l’équipe nationale de Beach Soccer du Sénégal a remporté le prix Amadou Dia Ba décerné par l’ANPS, renseigne Wiwsport.

Encore une fois sur le toit de l’Afrique, les coéquipiers d’Al Seyni Ndiaye ont logiquement gagné le trophée El Hadji Amadou Dia Ba à l’issue du dépouillement des votes des rédactions. Par ailleurs, Demi-finaliste de la coupe du monde (4e place), les Lions de la plage sont arrivés premiers avec 208 voix. Ils devancent Abdoulaye Diaco Mancandiang (Taekwondo) 108 voix, Sangoné Kandji (Athlétisme) 40 voix, Anti Sambou (Lutte) 21 voix et l’Equipe nationale de basket masculine 20 voix.

• Trophée ANPS 2021-2022 : Lamin Jarju remporte le prix Ibrahima Coulibaly du meilleur joueur local de la saison

Lamin Jarju a remporté le prix Ibrahima Coulibaly récompensant le meilleur joueur local de la saison en championnat lors de l’exercice 2021-2022, informe Wiwsport.

Et Oui évidemment, ce prix lui revient de droit. Après avoir presque tout remporté avec son club le Casa Sports (Championnat de Ligue 1, Coupe du Sénégal), il était normal de voir l’ancien ailier du club phare de Ziguinchor être sacré meilleur joueur local de la saison lors des trophées de l’ANPS qui s’est tenue ce mercredi 25 janvier 2023.

Transféré à Al Hilal au Soudan lors du mercato d’été, Lamin Jarju a été la révélation du championnat national de ligue 1 la saison dernière. Avec ses dribbles chaloupés, ses slaloms et buts exceptionnels qui ont permis au Casa Sports de remporter le titre de champion du Sénégal, celui qui a été élu meilleur joueur de la ligue 1 lors de la précédente exercice remporte donc le prix dédié à Ibrahima Coly. Il récolte 195 voix devant son ex coéquipier Alioune Badara Faty (118 voix) et Junior Bouly Sambou (97 voix) ex joueur du Jaraaf et qui évolue désormais au Wydad Athletic Club

La Rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.