Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 20 Janvier 2023

1- Renvoyé devant la chambre criminelle : Sonko fait des révélations

Mercredi, le juge d’instruction a notifié aux avocats, dans le dossier Sweet Beauté, le renvoi vers la chambre criminelle. Le leader du Pastef a fait face à la presse ce jeudi.

Devant les journalistes, Ousmane sonko n’a pas raté les personnes qui, selon lui, sont au cœur de ce « complot ». Il considère que ceci est un scénario dicté par Me Dior Diagne, épouse de l’actuel ministre de l’intérieur, Antoine Félix Diom. « Dès le début de cette affaire, madame Dior Diagne avait fait fuiter un sms dans lequel elle définissait le plan. Elle avait indiqué que dans ce dossier, il ne faut surtout pas l’arrêter ou l’emprisonner, il faut l’inculper, le convoquer, que les juges lui posent des questions, qu’on programme le procès, qu’on lui arrache un aveu afin de le discréditer aux yeux des Sénégalais », déclare Ousmane Sonko. Pour lui, l’annonce de ce procès prouve que le scénario de la dame est bien respecté, relate Igfm. 

Toujours sur la liste des personnes qui sont autour de ce complot, Ousmane Sonko a évoqué l’ancien procureur de la République, Serigne Bassirou Gueye, qu’il considère même comme étant un éminent acteur du complot : «L’histoire l’a prouvé parce qu’un rapport interne de la gendarmerie a montré qu’il trafiquait le PV de la gendarmerie pour pouvoir me charger et enlever des éléments en décharge», lance-t-il. 

Sur sa liste des membres du complot, Sonko y ajoute désormais le doyen des juges, Maham Diallo. Pour lui, ce dernier est illégitime dans ce dossier puisque depuis le début il avait fait un poste Facebook pour l’enfoncer. Il ne s’arrête pas là et déclare que le juge a été choisi par Macky Sall pour ce dossier sur des bases de parenté et sur des bases régionalistes.

Pour Ousmane Sonko, le procès était déjà décidé parce qu’au moment même de l’instruction, des travaux ont été faits au tribunal pour préparer le procès.

2- Le parti de Moustapha Niass prépare son prochain congrès

Le Secrétariat Politique Exécutif de l’Alliance des Forces de Progrès (AFP) s’est réuni le jeudi 19 janvier 2023, sous la présidence du Secrétaire général, Moustapha Niasse. Les principaux points évoqués, la situation internationale, nationale et la vie du Parti avec la préparation d’un congrès.

Au cours de la rencontre, selon le communiqué transmis à PressAfrik, le parti s’est tout d’abord incliné devant la mémoire des victimes des accidents tragiques de Sikilo et sur le territoire de la Commune de Sakal. Il présente ses condoléances aux familles éplorées.

Par ailleurs, le SPE encourage le Gouvernement à « user de ses compétences régaliennes », pour que la sécurité des passagers des transports en commun soit garantie, en faisant strictement respecter les normes et la réglementation en vigueur. Si la concertation avec tous les acteurs concernés est souhaitable, la préservation des vies humaines est une sur-priorité. 

Abordant la vie du Parti, le SPE a souligné avec force que le Secrétaire général demeure l’autorité morale et le ciment du Parti. « Le calendrier de l’AFP est élaboré démocratiquement dans les Instances régulières qui géreront les différentes étapes menant au prochain Congrès, dont les objectifs seront fixés conformément aux orientations », souligne le document. 

Le SPE engage les responsables et militants de l’AFP à « demeurer attentifs » aux conclusions et recommandations des Instances du Parti, pour la défense et la pérennisation des valeurs et des idéaux portés par le mémorable Appel du 16 juin 1999.

3- Grève dans le secteur du transport : Le collectif des syndicats du transport routiers maintient le mot d’ordre…

En conférence de presse ce matin, Gora Khouma et Alassane Ndoye ont invité leurs camarades transporteurs à poursuivre le mot d’ordre de grève jusqu’à satisfaction de leurs revendications. « Nous félicitons tous les camarades qui ont accepté de suivre le mot d’ordre de grève. Nous les invitons également à poursuivre la grève jusqu’à la satisfaction de nos revendications », a invité Alassane Ndoye, relate Dakaractu.   

Pour l’instant, les syndicalistes se disent prêts à dialoguer avec les autorités, mais ils s’abstiennent de tout commentaire devant la presse sur leur plateforme revendicative. « Nous sommes prêts pour dialoguer avec le gouvernement. D’ailleurs le ministre Mansour Faye nous a convié à une rencontre mais après concertations, nous avons préféré repousser la date ultérieurement pour mieux se concerter avec la base. Pour le moment  nous optons pour la poursuite de la grève jusqu’à la satisfaction de nos revendications », a précisé Gora Khouma…

4- Paiement des pensions de retraite : La nouvelle décision de l’IPRES

La Direction  générale de l’institution de prévoyance des retraités du Sénégal (IPRES) porte à la connaissance de l’opinion publique  que “les paiements des pensions d’un montant supérieur ou égal à 100.000 FCFA ne pourront plus se faire par espèces au niveau de ses caisses”.

A ce propos,  renseigne la note, cette mesure sera applicable à compter du 1er Avril 2023.Par conséquent,  l’Ipres invite “tous les allocataires concernés à déposer un relevé d’identité bancaire au niveau de son siège ou de ses agences situées à Dakar et dans les régions, au plus tard le 31 mars 2023 au risque de voir le paiement de leur pension suspendu”, lit-on dans le communiqué parvenu à Seneweb.

5- Me El hadji Diouf tire encore sur Ousmane Sonko

Comme d’habitude, il n’a pas loupé le leader du Pastef, Ousmane Sonko. Me Elhadi Diouf qui a tenu une conférence de presse ce jeudi après-midi après celle de l’opposant, accusé de viol et de menace de mort, est revenu sur cette affaire renvoyée à la chambre criminelle par le juge Maham Diallo.

Selon l’avocat de Adji Sarr et homme politique, la décision du juge d’instruction ordonnant la poursuite du dossier devant le chambre criminelle de Dakar, ne doit pas être un prétexte pour appeler la jeunesse à se sacrifier. 

« C’est un homme dangereux pour ce pays. Il faut que la jeunesse se réveille. Sa sortie de ce matin n’est qu’un motif de se conformer à l’institution judiciaire. Qu’il arrête de d’accuser d’honnêtes gens et aller répondre à Adji Sarr… », a déclaré le leader du PTP, rapporte Pressafrik. 

A l’en croire, dans cette affaire, la seule action à mener, de la part du leader de Pastef, reste et demeure ce procès tant attendu et qui va tout clarifier. Par contre, estime Me Elhadj Diouf, « tout acte rebelle et insurrectionnel doit être réprimé », demandant aux autorités de prendre leurs responsabilités.

À DÉCOUVRIR

5bis- La gendarmerie va gonfler ses rangs en recrutant d’anciens auxiliaires

La Gendarmerie nationale procédera, au courant de l’année 2023, au rengagement de gendarmes auxiliaires ayant déjà effectué la durée légale du service militaire, informe un communiqué parvenu à PressAfrik.

A ce titre, les gendarmes auxiliaires des contingents 2018, 2019, 2020 et 2021 sont invités à assister à une séance d’information, munis de leur livret militaire, le samedi 28 janvier 2023 à 09 heures à la salle de spectacle du quartier Samba Diéry Diallo.

6- Actu internationale

• Côte d’Ivoire : Un permis à points en circulation dès mars face à l’insécurité routière

En Côte d’Ivoire, les autorités annoncent la mise en circulation d’un permis à points à compter du 1er mars 2023 pour réduire le nombre d’accidents de la route. Le dernier Conseil national de sécurité a relevé qu’il y a en moyenne 46 accidents de la route par jour, faisant près de 1 050 tués en 2022. Même si cette tendance est à la baisse, les autorités entendent redoubler d’efforts pour réduire les risques sur les routes, renseigne Rfi.

• Brésil : Lula da Silva se rendra à Washington le 10 février pour voir Joe Biden

Le président brésilien Luiz Inácio Lula da Silva va rencontrer son homologue américain Joe Biden à Washington le 10 février, ont annoncé ce jeudi ses services, informe Rfi. Entré en fonctions le 1er janvier, le chef de l’État a annoncé sa volonté de renouer avec de nombreux pays avec lesquels son prédécesseur d’extrême droite Jair Bolsonaro entretenait des relations tendues, notamment les États-Unis. Lula se rendra du 9 au 11 février aux États-Unis. Il répond à une invitation lancée par Joe Biden dont la Maison Blanche a fait état le 9 janvier, au lendemain de l’assaut des lieux de pouvoir à Brasilia par des extrémistes bolsonaristes.

• Tir mortel sur un tournage : L’acteur Alec Baldwin sera inculpé pour homicide involontaire (procureure)

L’acteur américain Alec Baldwin, auteur d’un tir mortel sur le tournage du film « Rust » en 2021 sera inculpé pour homicide involontaire, a annoncé jeudi 19 janvier la procureure du comté de Santa Fe Mary Carmack-Altwies, renseigne Rfi. L’armurière du film, qui avait manipulé l’arme, est visée par le même chef d’inculpation. Le 21 octobre 2021, ce tournage avait viré au drame quand Alec Balwin avait actionné une arme censée ne contenir que des balles à blanc, mais qui avait tué la directrice de la photographie Halyna Hutchins, 42 ans, et blessé le réalisateur Joel Souza. 

L’avocat de Alec Baldwin dénonce une «erreur judiciaire». « Cette décision dénature la mort tragique de Halyna Hutchins et représente une terrible erreur judiciaire », a réagi Luke Nikas. « M. Baldwin n’avait aucune raison de penser qu’une balle réelle se trouvait dans l’arme, ou nulle part ailleurs sur le lieu du tournage», souligne l’avocat.

7- Actu sports

• AS Nancy Lorraine : Mayoro Ndoye va bientôt reprendre, sa situation administrative est réglée !

De bonnes nouvelles pour le milieu de terrain ! Mayoro Ndoye qui était bloqué au Sénégal en raison de ses papiers qu’il avait perdu pendant ses vacances va bientôt rejoindre son club.

L’AS Nancy Lorraine va recevoir Orleans ce vendredi à 18h30 pour le compte de la 18e journée en National. Le club qui faisait le point du groupe qui va disputer cette rencontre a aussi donné des informations sur la situation administrative de Mayoro Ndoye. Ce dernier va pouvoir voyager dès ce jeudi pour retrouver ses coéquipiers. Il dispose désormais de ses nouveaux papiers en provenance de l’ambassade à Dakar informe L’Est Républicain repris par Wiwsport.

Absent depuis la reprise, Mayoro Ndiaye va rater un troisième match de suite avec Nancy. Ce vendredi, il ne sera pas le seul sénégalais absent. Son compatriote Diafra Sakho qui souffre au dos est aussi absent du groupe, en plus du gardien Abdou Diallo qui semble ne pas encore se remettre de sa blessure musculaire contractée depuis août passé.

• Mercato : La Salernitana discute avec l’Olympiakos pour Pape Abou Cissé

Désireuse de se renforcer en défense centrale, la Salernitana s’est renseignée sur la situation de Pape Abou Cissé et aurait déjà entamé des négociations avec l’Olympiakos, renseigne Wiwsport.

Très ambitieuse pour l’avenir, la Salernitana, qui veut assurer tranquillement son maintien en Serie A où elle détient la pire défense, cherche justement à se renforcer dans son secteur défensif. À cet effet, la formation de Davide Nicola, l’entraîneur limogé puis rappelé moins de 24 heures plus tard, a jeté sa cible sur Pape Abou Cissé, d’après les informations de Sky Sport Italie.

L’international sénégalais de 27 ans n’entre pas dans les plans de Míchel à l’Olympiakos, et, si un départ semble inévitable cet hiver, sa future destination pourrait être Salerne. La même source fait savoir que la Salernitana a déjà entamé des négociations avec son homologue grec. Par ailleurs, Le Pirée réclamerait 4 millions d’euros pour se séparer de son Champion d’Afrique.

• OM : De nouveaux prétendants pour Bamba Dieng !

Difficile de ne pas citer Bamba Dieng dans ce mercato d’hiver. L’attaquant sénégalais ne manque pas de convoitise mais pourrait tout aussi rester à Marseille, révèle Wiwsport.

Bamba Dieng a un pied à Marseille et un autre pays dans un autre club dont on ne connaît pas encore l’identité. Pour mieux expliquer sa situation: l’attaquant ne manque pas de prétendants et ne trouve certainement pas son bonheur à l’OM qui l’a laissé à quai pendant de longs mois.

Des clubs sont encore à l’assaut du joueur de 22 ans dont la valeur marchande est estimée à 8 millions d’euros. Brighton et Brentford voudraient renforcer leur attaque. Toutefois, ces deux clubs cités ont juste montré leur intérêt mais il n’y a pas encore d’offres. Du coté de Marseille, le club français penserait à prolonger le contrat de certains joueurs comme Sead Kolasinac et Bamba Dieng. Le contrat de ce dernier prendra fin en juin 2024.

La Rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.