Le Café qui réveille l'Info

Corruption et dopage russe : Papa Massata Diack fixé sur son sort le 9 mars

Le Procureur a requis hier jeudi devant la cour d’appel de Paris la confirmation du jugement de première instance contre Papa Massata Diack, fils de l’ex-patron de l’athlétisme mondial Lamine Diack, soupçonné de corruption et de détournement de fonds, rapporte Senenews.

L’ancien consultant marketing de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF), âgé de 57 ans, avait été condamné en septembre 2020 pour complicité au sein d’un système de pots-de-vin visant à cacher des cas de dopage chez des sportifs russes en 2011. Il avait écopé de cinq ans de prison ferme et d’un million d’euros d’amende.

L’avocat de l’instance internationale, Me Régis Bergonzi, a présenté sans surprise une toute autre version de l’affaire. Il a suggéré que Lamine Diack aurait mis en place, avec son fils et des complices, un système de détournement des fonds versés par la banque russe VTB. Le montant du contrat s’élevait à 65,5 millions d’euros, mais l’IAAF n’en a perçu que 13 millions d’euros. “On a détruit l’honneur de l’athlétisme et de la fédération“, a avancé Me Bergonzi, demandant un total de 41,2 millions d’euros de dommages-intérêts.

Les commentaires sont fermés.