Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 18 Janvier 2023

1- Affaire Adji Sarr : Le Doyen des juges renvoie Ousmane Sonko devant la Chambre criminelle

C’est acté. Le Doyen des juges d’instruction, Oumar Maham Diallo a scellé le sort du leader de Pastef, Ousmane Sonko. Selon Seneweb, l’affaire de viols et de menaces de mort sur la masseuse Adji Sarr est renvoyée, ce mercredi 18 janvier, devant la Chambre criminelle pour jugement.

2- Application des 23 mesures du gouvernement : Le ministre des transports reste intransigeant sur les brigades mixtes de sécurité et les heures de circulation de véhicules

En conférence de presse après l’accident mortel de la route, le ministre des transports routiers est revenu sur les points d’accord avec les syndicats de transport routier pour lutter contre les accidents. « Certains syndicats routiers n’ayant pas répondu à la convocation pour le 13 janvier dernier. Le porte-parole des acteurs présents, Fallou Samb, a fait part de leurs doléances relatives aux 23 mesures prises par le gouvernement », a indiqué à la presse le ministre.
 
Toutefois, Mansour Faye a cité les six doléances des syndicalistes et la réponse du gouvernement. Le gouvernement est resté intransigeant sur deux points. « Pour les brigades mixtes de sécurité routière, je leur ai dit que cette mesure sera mise en application avec les autorités territoriales et les forces de sécurité et de défense ; Pour ce qui est des heures de circulation des véhicules de transport et de marchandise, je leur ai fait savoir que le caractère salutaire de cette mesure et son impact sur les accidents et la mortalité sur les routes rendent nécessaire son maintien », détaille-t-il.
 
Cependant, sur les quatre autres, le gouvernement a trouvé des mécanismes pour permettre aux transporteurs de se conformer avant l’échéance et la mise en application de ces mesures. « La dérogation pour la mesure d’interdiction des porte-bagages, le gouvernement a accédé à la demande des transporteurs en établissant une période transitoire d’un an pour la mise en œuvre de cette mesure ; Obligation de visites techniques modernes à Dakar : le gouvernement trouvera un mécanisme pour que ces visites techniques se fassent dans les régions. Le programme des huit centres dans les régions sera accéléré ; pour la durée d’exploitation des véhicules de transport public, le décret fixe les transports de voyageurs à 20 ans et les transports de marchandises à 25 ans. Une dérogation de deux ans est fixée pour ceux qui sont en circulation ; le point six sur les âges des conducteurs, les dispositions du code de la route sont maintenus », explique le ministre, Mansour Faye…

3- Concession du Ter pour 3 ans : L’Etat et la Sncf proches d’un accord !

L’Etat du Sénégal veut redonner l’exploitation du Train Express régional à la Société nationale des Chemins de Fer de la France (Sncf). Selon Igfm, hier mardi, le Dg de la société française et Macky Sall en ont discuté. Le Directeur général de la Sncf est à Dakar.  Jean Pierre Farandou a rencontré hier Macky Sall. Durant leurs discussions, ils ont débattu de la convention d’exploitation du Train Express régional qui devrait lier l’Etat à la Sncf pour les trois prochaines années.

«C’est un contrat d’exploitation important qui liera l’Etat sénégalais à la Sncf pour les trois ans qui viennent. En tout cas nous sommes tout à fait proches d’une signature», a déclaré Jean-Pierre Farandou. Au Micro de la Rts, il a déclaré qu(il reste à travailler pour finaliser l’accord. Quel est le contenu de cet accord? Pour l’instant rien n’a été dit dessus.

4- Grève des transporteurs : Cinq chauffeurs arrêtés à Thiaroye

À DÉCOUVRIR

Cinq chauffeurs sont actuellement entre les mains des éléments du commissariat de Thiaroye ! Ces derniers ont été arrêtés ce matin à Texaco par le commissaire Khadim Ndiaye et ses hommes.

Selon des sources de Seneweb, M.Diop, M.Guéye, M.Thiam, M.Tall et F.Guéye faisaient descendre de force, les passagers qui étaient dans les véhicules des autres chauffeurs non grévistes. Les conducteurs incriminés intimidaient les clients et leurs collègues qui n’ont pas suivi le mot d’ordre de grève.
ls ont été interpellés par les éléments du commissariat de Thiaroye qui sont en train de veiller au grain pour parer à d’éventuels troubles à l’ordre public. Tout ce beau monde est en garde à vue pour destruction de biens appartenant à autrui, actes de vandalisme, troubles à l’ordre public et attroupement, selon des sources de Seneweb.

Conformément aux instructions de leur hiérarchie, les policiers sont actuellement sur le terrain pour assurer le maintien de l’ordre.

« Ceux qui veulent aller en grève sont libres de le faire mais l’Etat va réprimer fermement les fauteurs de troubles ». Cet avertissement a été donné hier par le ministre des Transports, Mansour Faye.

5- Aminata Touré en colère : « Marine Le Pen n’aurait jamais dû être autorisée à fouler le sol sénégalais »

La députée et non moins ancien Premier ministre du Sénégal, Aminata Touré a piqué une colère sur le réseau social Twitter. Pour cause, la visite depuis hier lundi de Marine Le Pen, leader de l’extrême droite française, au Sénégal. Selon la parlementaire sénégalaise, partie au clash avec le Président Macky Sall, cette femme n’aurait jamais dû être autorisée à visiter le Sénégal.

La Rédaction de SenCafeActu

Les commentaires sont fermés.