Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 17 Janvier 2023

1- Accident de Sakal : « Nous avons dépassé toutes les limites » (Amadou Ba)

Une collision entre un car et un camion a fait 22 morts lundi à Sakal.  Ce drame intervient une semaine après un autre accident où  42 personnes avaient péri à Kaffrine, annonce Seneweb.

Le Premier ministre Amadou Ba, qui s’est rendu sur les lieux près de la localité de Sakal, s’est dit résolu à appliquer les décisions prises après l’accident du 8 janvier, estimant qu’une fois de plus, le mépris de la réglementation avait amplifié les dommages.

« Le car accidenté lundi avait une capacité de 32 places mais en transportait 47 », a-t-il dit aux journalistes.

« Nous avons dépassé toutes les limites et il est de la responsabilité du gouvernement de mettre en œuvre les mesures » annoncées le 9 janvier, a-t-il déclaré à la veille d’une grève contre ces mêmes mesures, tout en se disant prêt à la discussion avec les transporteurs.

2- Après quatre mois d’incarcération : Cheikh Oumar Diagne solde ses comptes

Cheikh Oumar Diagne a humé le vent de la liberté le 10 janvier dernier après avoir passé 04 mois à la prison de Sébikotane. Face à la presse ce lundi 16 janvier, le leader du parti « Rassemblement pour la vérité » (RV) est revenu non pas sur le dossier mais plutôt sur le contexte de son arrestation. 

Placé sous contrôle judiciaire, Cheikh Oumar Diagne s’est gardé d’aborder le dossier qui lui a valu un passage en prison. Il a par contre abordé le contexte de son arrestation, rapporte Seneweb.

« Avant mon arrestation, il était prévu le lancement de notre parti RV avec une idéologie bien différentes de celles importées. L’idéologie repose sur le mode de gouvernance islamique », a-t-il fait savoir. En outre, Cheikh Oumar Diagne révèle qu’il était aussi prévu qu’il se rende au Mali « pour rencontrer le président de la transition Assimi Goïta » et en Moldavie, un pays réputé proche de la Russie « pour animer un conférence ». 

Le leader du Parti RV considère que l’Etat a voulu l’empêcher de dérouler son programme. Cause de son arrestation. « L’Etat a peur de tout ce qui pourrait le déranger, ce qui justifie les arrestations à tout-va », a martelé Cheikh Oumar Diagne.

Il déplore, en outre, la légèreté avec laquelle les citoyens vont en prison. Un procédé dont il serait lui-même victime. « Lors de mon arrestation, les agents de la Division des Investigations Criminelles (DIC) m’ont fait savoir que j’étais poursuivi pour diffusion de fausses nouvelles sur la mort de l’imam Alioune Badara Ndao alors que l’enregistrement dont ils ont fait référence était un débat tenu deux jours avant la mort de l’imam », révèle-t-il. « On joue avec la liberté à telle enseigne que les gens n’ont plus peur de la prison. Ce qui est dangereux pour un pays », poursuit-il. 

En définitive, Cheikh Oumar Diagne estime que l’Etat n’avait pour seul but que de le faire taire. « Il y a un acharnement sur la personne mais qu’ils sachent que même dans l’au-delà je dirai ce que j’ai à dire ».

3- Recrudescence des accidents : Le MONCAP formule une série de recommandations (Document)

Le Mouvement National des Cadres Patriotes (MONCAP) s’est « profondément attristé » par l’accident tragique de Sikolo (Département de Kaffrine) et a tenu à exprimer, au nom de tous les patriotes, ses plus sincères condoléances aux familles et aux proches des victimes face à cette épreuve.

Dans un communiqué rendu public, parcouru par Pressafrik, ces patriotes soutiennent que l’insécurité routière coûte au moins 163 milliards de FCFA par an.

Et une analyse de la sinistralité a révélé des causes structurelles et des causes conjoncturelles, tout comme des causes directes et indirectes, lesquelles se traduisent à travers les trois facteurs tels que des Infrastructures non adaptées au type et au volume du trafic routier, une obsolescence inouïe des véhicules corrélée à un manque d’entretien injustifiable, et un déficit de formation des conducteurs, une absence de culture de la sécurité routière et de partage de la route.

Par ailleurs, le MONCAP prend acte des mesures prises par le Gouvernement à l’issue du conseil interministériel consacré à la sécurité routière et reste attentif à la suite qui leur sera réservée. Toutefois, il a formulé une série de recommandations ci-dessous.

4- Déformation des Unes : Papito Kara et Ousmane Diagne libres

L’avocat Me Cheikh Khoureychi Ba  a confirmé à travers une publication sur sa page Facebook, visitée par Igfm, la libération de ses clients, Outhmane Diagne et Ibra Gueye alias Papito Kara.

« Le juge Mamadou Seck du 2ème cabinet vient de signer la mainlevée des mandats de dépôt d’Ibra Gueye Papito Kara et Outhmane Diagne, placés sous contrôle judiciaire allégé (émargement seulement), a annoncé l’avocat.

À DÉCOUVRIR

Pour rappel, Pape Ibra Gueye, plus connu sous le surnom de « Papito Kara » dans les réseaux sociaux a été arrêté suite à des plaintes contre X pour déformation des Unes de certains quotidiens privés.

5- Accident de Sakal : La somme que vont recevoir les blessés et les familles des décédés

La route a encore tué. Ce lundi matin, un violent accident s’est produit à Sakal et a causé la mort de 22 personnes, selon les dernières informations. A l’annonce de cette nouvelle, plusieurs membres du gouvernement ont effectué le déplacement avec en première ligne le premier ministre Amadou Ba. Tout comme il y a de cela une semaine avec l’accident de Kaffrine, le gouvernement sénégalais a pris la décision d’accompagner les victimes de ce drame et leurs familles. Une enveloppe de 2 millions à chaque famille de personne décédée et 1 million à chaque blessé est prévue, informe Seneweb.

6- Actu internationale

• Burkina : L’ONU exige la libération «immédiate et inconditionnelle» des femmes enlevées à Arbinda

Le Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme, l’Autrichien Volker Türk, a demandé ce lundi dans un communiqué « la libération immédiate et inconditionnelle » d’une cinquantaine de femmes, enlevées jeudi et vendredi dans le nord du Burkina Faso par des jihadistes présumés. Volker Türk s’est dit « alarmé » par ces enlèvements de dizaines de femmes qui, selon lui, pourraient être « la première attaque de ce type ciblant délibérément des femmes » dans le pays, relate Rfi.

• Tensions avec le Rwanda : Le président Félix Tshisekedi limoge son conseiller privé

Le président Félix Tshisekedi a fait le ménage dans son entourage. Le changement le plus marquant concerne le départ de Fortunat Biselele, l’influent conseiller privé du président de la République, renseigne RFi.

Félix Tshisekedi a réduit l’effectif de son cabinet, écarté quelques caciques et confirmé certains piliers du régime jugés loyaux, fiables et efficaces. Parmi les limogés, Fortunat Biselele fait les frais des relations tendues entre le Rwanda et la République démocratique du Congo. Il était quasiment l’homme à tout faire de l’axe Kigali-Kinshasa.

• Est de la RDC : Au moins 14 morts et 63 blessés dans un attentat à la bombe contre une église

Le drame a eu lieu dans la cour d’une église protestante, à Kasindi, ville-frontière avec l’Ouganda, au Nord-Kivu, informe Rfi. Les autorités accusent les Forces démocratiques alliées (ADF) affiliées depuis 2019 à l’État islamique. Un dernier bilan fait état de 14 morts et 63 blessés.

7- Actu sports

• Nagelsmann sur Mané : « ll y a une chance qu’il puisse jouer contre le PSG, même au match aller. Mais dans ma tête … »

Blessé depuis mi-novembre Sadio Mané pourrait faire son retour sur les terrains très bientôt. Selon Julian Nagelsmann, il se peut qu’il soit apte même pour la double confrontation contre le PSG en huitièmes de finale de la Ligue des Champions, renseigne Wiwsport.

Le compte à rebours est lancé pour le retour du Nianthio! Blessé le 12 novembre au péroné, Sadio Mané est en convalescence pour récupérer le plus rapidement afin d’aider le Bayern Munich dans la dernière ligne droite de la saison. Et si en Bundesliga, la formation munichoise assure en tête du championnat, le Bayern a coché son grand rendez-vous le 14 février contre le PSG en huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Pour Julian Nagelsmann, si tout se passe bien, Sadio Mané pourrait être de la partie au Parc des Princes dans ce match aller. « Si tout se passe vraiment, vraiment bien, il y a une chance qu’il puisse jouer contre le PSG, même au match aller. Mais il faut que les choses se passent très, très bien. C’est peut-être un petit risque aussi. Maintenant, il faut regarder le processus de guérison, » a affirmé l’entraîneur bavarois dans des propos relayés par Bayern Munich France.

• Eredivisie 2 : Aliou Baldé ouvre le score contre Utrecht et signe son 8e but de la saison

Le jeune attaquant sénégalais Aliou Baldé a ouvert le score pour Dordecht contre Utrecht dans le cadre de la 20e journée du championnat de deuxième division néerlandaise, rapporte Wiwsport.

Il s’agit du 8e but d’Aliou Baldé en championnat d’Eredivisie 2 cette saison. L’ailier sénégalais de 20 ans a ouvert le score dès la 4e minute de jeu ce lundi en marge de la rencontre de la 20e journée contre Utrecht. Le numéro 22  donne ainsi l’avantage au FC Dordecht avant la pause (1-0).

• Bundesliga : Abdou Diallo apte à jouer contre le Bayern Munich vendredi

Malgré quelques pépins physique contre FK Mlada Boleslav samedi en match amical, Abdou Diallo pourra tenir sa place ce vendredi pour la reprise de la Bundesliga, annonce Wiwsport.

Plus de peur que de mal pour le défenseur international sénégalais. Abdou Diallo n’a pas subi une blessure musculaire lors du match amical contre FK Mlada Boleslav samedi (4-0) et devrait donc jouer contre le Bayern Munich ce vendredi pour le match choc de reprise de la Bundesliga selon rblive.de qui précise qu’il s’agissait juste d’une irritation pour le défenseur polyvalent.

Prêté en début de saison par le Paris Saint Germain, Abdou Diallo a inscrit un but en six matchs disputés avec l’équipe surnommée Die Bullen.

La Rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.