Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 9 Janvier 2022

1- Macky Sall sur l’accident Sikilo : « Cet accident nous montre qu’il y a des ruptures à opérer »

Aussitôt après l’accident de Sikilo qui a fait 39 morts et des centaines de blessés, le chef de l’Etat s’est rendu sur les lieux. Après avoir rendu visite aux victimes, le président Macky Sall a fait une déclaration devant la porte d’accueil de l’Hôpital de Kaffrine. A cette occasion, il a annoncé que des mesures fortes seront prises pour préserver la vie humaine. « Cet accident nous montre qu’il y a des ruptures à opérer. Et il y a des mesures à prendre et ces mesures seront prises pour mettre un terme à cette situation. On ne peut pas exposer la vie de nos compatriotes dans un système de transport qui fait fi du respect de la vie humaine. Nous avons perdu beaucoup de jeunes dans cet accident », a-t-il dit. Devant les journalistes, il a soutenu que dès demain lundi, le Premier ministre réunira un Conseil interministériel qui va impliquer le monde du transport, les transporteurs, les chauffeurs, les assureurs, les services de sécurité, rapporte Emedia.

L’objectif de cette rencontre entre les différents acteurs, souligne le chef de l’Etat, est de voir les mesures à prendre sur l’état des véhicules, le contrôle technique, les conditions d’établissement des permis de conduire, sur les conditions des délivrance des attestations de visites techniques et sur les horaires de transport, pour ce qui concerne les véhicules de transport. Poursuivant, le président de la République indique que toutes ces mesures devront être identifiées et ils prendront toutes les mesures que requiert cette situation. « Parce qu’autrement, nous allons revivre les mêmes drames à l’avenir. L’usure des pneus, l’usure des véhicules, la transformation de véhicules en violation des normes de sécurité doit cesser dans notre pays. Et j’attends du Gouvernement qu’il me donne dès demain les mesures à prendre et elles seront prises », a-t-il dit.

Pour rappel, le gouvernement informe que : « dans le cadre du suivi de la prise en charge des victimes de l’accident de Sikilo dans le département de Kaffrine intervenu ce dimanche 08 janvier, le point de la situation à 18h laisse apparaître les informations suivantes :les 2 bus auraient contenu 139 voyageurs au moment de l’accident ; 39 décès ont été constatés ; 53 blessés dont 52 pris actuellement en charge à l’hôpital Thierno Birahim Ndao de Kaffrine et 1 évacué à l’hôpital de Kaolack ont été dénombrés ; 47 blessés légers sont internés dans les centres de santé proches du lieu de l’accident. Une mise à jour des informations sera effectuée, en cas d’évolution de la situation ».

2- Accident de Kaffrine : Macky Sall annonce trois jours de deuil national et un Conseil interministériel

3- Drame de Sikilo : Des centaines de poches de sang collectés grâce à l’élan de solidarité !

Avec l’accident qui a fait une quarantaine de morts et plusieurs dizaines de blessés à hauteur de Sikilo ce dimanche, l’hôpital de Kaffrine avait besoin de sang pour venir en aide aux blessés graves. Les sénégalais sont venu à la rescousse. Plusieurs centaines de poches de sang ont été collectées.

Pour venir en aide aux personnes gravement blessées dans l’accident grave de sikilo, le Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS) a mis à la disposition de l’hôpital de Kaffrine un stock de plasma pour gérer les urgences. «Le produit a été acheminé par nos services dans les conditions optimales», indique-t-il.

Le Cnts informe aussi qu’une collecte de sang est actuellement en cours dans les structures sanitaires de Kaffrine où plus de 294 poches sont déjà collectées.  Le niveau de collecte à l’hôpital de Kaolack est, lui, déjà à plus de 70 poches.

Dans son communiqué de presse, Le Centre National de Transfusion Sanguine salue l’engagement de la population qui s’est fortement mobilisée. Aussi, le Cnts recevra les donneurs demain lundi 09 janvier 2023 à partir de 8 heures, informe Igfm.

À DÉCOUVRIR

4- Drame de Sikilo – Le Khalife Général des Mourides recommande dès ce lundi, un récital de Coran et lance un appel à l’endroit…

Attristé par le drame survenu hier nuit à Sikilo ayant occasionné le décès d’une quarantaine de personnes, le Khalife Général des Mourides a, très  vite recommandé, dès ce lundi, un récital de Coran dans toute la cité de Touba mettant en avant les mosquées et les daara, annonce Seneweb.

Par la voix de Serigne Modou Khabane Mbacké assis aux côtés de Cheikh Bassirou Mbacké Abdou Khadre, Serigne Mountaqa Mbacké a aussi demandé aux Sénégalais de s’en remettre à Dieu, Seul Maître des décisions.

 « C’est un drame qui s’est abattu sur le Sénégal. Que tout le monde sache que ceci relève de la volonté divine. C’est Lui qui en a décidé ainsi. Nous Lui demandons de descendre Sa miséricorde sur les défunts et de porter assistance aux blessés. Nous recommandons aux populations aussi un récital de Coran et donnons instruction à la Rabita de s’y atteler et de veiller à ce que cela soit organisé dans les mosquées et écoles coraniques. »

Le patriarche de poursuivre son discours s’adressant aux chauffeurs. « J’appelle aussi à un meilleur respect du code de la route. Bien tenir le volant, respecter les priorités et circuler doucement. C’est à ce seul prix que l’on arrive à maîtriser les véhicules. Nous ne pouvons pas nous séparer des voitures. Par conséquent, roulons prudemment… »

Serigne Mountaqa de boucler son discours en présentant ses condoléances aux familles éplorées d’autant que les pertes pour la plupart ont concerné des jeunes…

5- Kaffrine : L’un des chauffeurs était un activiste qui luttait contre les accidents

L’un des chauffeurs des bus qui se sont entrés en collision dans la nuit du samedi à dimanche à hauteur de Kaffrine, faisant plus de 40 morts, est un activiste. Il luttait contre les accidents. Il est mort aujourd’hui d’un accident, a regretté Guy Marius Sagna, renseigne Pressafrik.

« Que l’âme de Moussa Soumboudou alias « Kankamoussa l’activiste » repose.en paix. Que Dieu l’acceuille en son paradis.

Je présente mes condoléances aux familles des 38 défunts », a écrit le membre de Frapp France Dégage.

Pour Guy Marius Sagana : « Quand un Etat s’occupe plus de réprimer arbitrairement populations, activistes, opposants, journalistes et qu’un président est plus préoccupé de s’éterniser au pouvoir au lieu de mettre les moyens du peuple dans la protection du peuple cela transforme les accidents en endémie qui tuent tragiquement le peuple ».

La Rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.