Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 6 Janvier 2023

1- Interdiction du sit-in devant l’hôpital principal : La riposte avec un « Ngonale » à la Maison de la presse

Prévu ce samedi à 10h, devant l’hôpital Principal de Dakar, le sit-in de soutien pour la libération de Pape Alé Niang a été interdit par le préfet de Dakar pour risques de troubles à l’ordre public, entrave au fonctionnement d’un établissement public, interdiction de la circulation etc.

Initié par Frap et la Coordination des Associations de Presse, le préfet a également opposé son veto au sit-in après l’interdit de la mobilisation de Yewwi ce vendredi. Ibrahima Lissa Faye riposte avec « veillée pour la libération de Pape Alé Niang ».

Le journaliste indique Senego, invite les confrères à un « Ngonale » a la Maison de la presse avec torches, bougies, matelas, thé, lait et café Touba.

2- Soutien à Pape Alé Niang : Les trois activistes édifiés sur leur sort ce vendredi

Lors de la rencontre entre le Premier ministre et la Société civile, mardi dernier, au sujet notamment du rapport de la Cour des comptes sur la gestion du Fonds Force Covid, trois activistes Bayna Guèye et Ousmane Sarr du mouvement «Nitu Deug Valeurs» et de Ahmad Sarang Diallo du collectif «Ñoo Lank» ont été arrêtés

Ils ont été interpellés devant les bureaux du chef du gouvernement alors qu’il scandait le nom du journaliste incarcéré en demandant sa libération. Les trois activistes gardés à vue pour participation à une manifestation non déclarée et trouble à l’ordre public ont été déférés hier devant le procureur. Mais d’après Senenews qui cite le journal Libération, ils sont retournés au commissariat central après avoir bénéficié d’un retour de parquet. C’est ce vendredi qu’ils seront édifiés sur leur sort alors que leurs camarades craignent l’ouverture d’une information judiciaire.

3- Dernière minutes : Le président de l’amicale des étudiants de Ziguinchor agressé

Le conflit entre les étudiants de Ziguinchor et la Mairie de Ziguinchor prend une nouvelle tournure. D’après les informations recueillies par SeneNews, Mamadou Badji, président de l’amicale des étudiants de Ziguinchor (Meedz) a été agressé hier soir à Ziguinchor.

À DÉCOUVRIR

Le jeune homme, qui s’est illustré lors des manifestations des étudiants de Ziguinchor contre la Mairie ces derniers jours, a été agressé par des hommes sur une moto. Il a été tabassé et blessé. Il a ensuite été transporté d’urgence à l’Hôpital régional de Ziguinchor, ont confié ses proches à SeneNews.D’après ses proches, on ne lui a rien pris, il a seulement été tabassé par les hommes.

4- Libération des députés Niang et Samb : La manifestation du PUR aussi interdite

La marche qui est prévue dimanche prochain à Keur Massar à l’initiative du PUR (Parti de l’Unité et du Rassemblement), a été interdite par le préfet de Dakar.

La manifestation avait pour but de réclamer la libération des députés Massata Samb et Mamadou Niang, membres du mouvement créé et dirigé par le marabout Moustapha Sy, rapporte Le Témoin. Selon ce journal, les organisateurs n’ont même pas pu accéder à la préfecture de Keur Massar où ils s’étaient rendus pour déposer une demande d’autorisation. Ils ont trouvé les lieux bouclés par un important dispositif de gendarmes qui les ont repoussés sans ménagement.

5- La manifestation de ce vendredi interdite par le préfet : Yewwi Askan Wi annonce sa décision (communiqué)

Ce vendredi, la coalition Yewwi Askan Wi avait prévu une manifestation, à 15 heures, pour protester contre les irrégularités du fond Covid 19, mais aussi « le recul démocratique » et les arrestations tous azimuts. Une manifestation que le préfet a interdite, sous prétexte que le lieu choisi abrite des travaux du BRT et des travaux pour préparer la prochaine fête de l’indépendance.

Après cette décision du préfet, Yewwi Askan Wi a publié un communiqué pour donner sa décision. Les opposants, sur leur texte, ont fait savoir qu’ils vont accepter cette interdiction du préfet et sursoir à leur manifestation. Ils ne vont donc pas braver la décision du préfet et sortir dans les rues.

La Redaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.