Le Café qui réveille l'Info

3e mandat : Ismaïla Madior Fall commence à battre campagne pour Macky Sall

Le ministre de la Justice, Garde des sceaux, par ailleurs leader de l’Alliance pour la République (Apr) dans la Commune de Rufisque Est, a commencé à battre campagne pour le président Macky Sall. Entouré des autres leaders et des militants dudit parti, Ismaila Madior Fall a exposé les actions à mener pour permettre au chef de l’Etat de se présenter illégalement en 2024.

« Il y a des gens qui ont salué le travail abattu par le président Macky Sall sur le plan économique, dans le domaine des infrastructures, sur le plan sanitaire et social. Pour tous ces efforts, ils ont souhaité qu’il continue son travail. D’autres se sont levés pour lui dire qu’ils ne veulent pas qu’il se présente pour un 3e mandat. Le président Macky Sall a dit que nous sommes en politique. Et la politique, c’est le terrain, c’est la mobilisation et la représentativité. Si la majorité des Sénégalais souhaite que le président soit candidat, on va mobiliser et voter pour lui en 2024, pour qu’il soit à nouveau le président de la République. Il sera candidat et il sera président de la République », a expliqué en wolof, le ministre au micro de nos confrères de Dakaractu.

D’où, a-t-il expliqué, l’importance de la vente des cartes membres de l’APR. « Si on parvient à vendre 2 millions de cartes, cela veut dire que 2 millions de Sénégalais souhaitent que le président Macky Sall soit candidat en 2024. A partir de ce moment, personne n’y peut rien, car c’est la majorité qui décide ».

A l’heure actuelle, le ministre de la Justice qui avait pourtant déclaré à plusieurs et haut et fort que « nul ne peut faire plus de deux mandats consécutifs », ne semble plus être dans cette logique. « (…) Nous nous ne voulons pas parler de loi. Est-ce que la Constitution est claire? Peut-il se présenter ou pas ? C’est au Conseil constitutionnel d’en décider. Nous, ce que nous pouvons faire c’est de mener des actions politiques en descendant sur le terrain pour vendre notre candidat et montrer que le travail qu’il a abattu depuis 2012 pour qu’il soit candidat à la présidentielle de 2024 ».

Les commentaires sont fermés.