Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 2 Janvier 2023

1- Discours à la nation : Macky Sall promet la bonne gouvernance sur fond de concert de casseroles de l’opposition

Au Sénégal, dans le traditionnel discours à la Nation à l’occasion du Nouvel An, le chef de l’État a dressé le bilan des actions de son gouvernement en cette année 2022 marquée par une conjoncture économique difficile. Une « année sociale » a déclaré Macky Sall, mettant l’accent sur les subventions et mesures prises en faveur du pouvoir d’achat. De son côté, la principale coalition de l’opposition, Yewwi Askan Wi avait appelé à un concert de casseroles pour dénoncer la « mal gouvernance » selon elle, rapporte Rfi.

« Le Sénégal est aujourd’hui passé d’un État d’indigence à un État d’émergence », assure le chef de l’Etat. Malgré « l’impact de la pandémie et d’une guerre majeure » sur l’économie, le Sénégal fait face, affirme Macky Sall. Le taux de croissance, établi à 4,8% en 2022 « devrait atteindre un niveau sans précédent de 10% en 2023 » avec le début de l’exploitation du pétrole et du gaz.

Alors que le gouvernement est interpellé sur la gestion des fonds de lutte contre le Covid, le président promet la bonne gouvernance : « L’exploitation du rapport de la Cour des comptes sur la gestion financière de la pandémie Covid-19 suivra son cours conformément aux dispositions légales et réglementaires en la matière ».

Dans ce discours d’une petite trentaine de minutes, Macky Sall n’a pas levé le flou sur ses intentions pour la présidentielle de 2024. Mais dans un climat politique crispé, le chef de l’État a évoqué « l’héritage » d’une « nation unie dans sa diversité, paisible et stable » : « Nul ne doit s’imaginer plus grand ou plus fort que cette nation qui nous abrite tous. Nous sommes parce que le Sénégal est ».

Ce qui ressort aussi des discours des opposants, c’est qu’au-delà de 2023, les responsables de l’opposition ont déjà pour horizon la présidentielle prévue en février 2024. Au même moment que le discours du chef de l’État, la coalition d’opposition Yewwi Askan Wi -menée entre autres par Ousmane Sonko et Khalifa Sall -, avait donc appelé à faire du bruit pour protester contre le régime. Ce qui annonce la couleur du débat politique en 2023. « Vous avez désigné, sans équivoque et souverainement, la relève que vous souhaitez pour ce beau pays ! », a écrit le leader du parti Pastef en présentant ses vœux sur les réseaux sociaux et en remerciant les Sénégalais qui ont participé au concert de casseroles.

2- Affaire Sweet Beauty : Les vérités des avocats de Sonko au Doyen des juges

Le Doyen des juges a transmis aux parties impliquées dans l’affaire Sweet Beauty un avis de clôture du dossier. Les avocats concernés doivent faire leurs observations avant la décision finale du magistrat. Les Échos, parcouru par Seneweb, rapporte que les conseils de Ousmane Sonko, accusé de viols et menaces de mort par Adji Sarr, promettent de dire leurs quatre vérités au juge.

Le journal précise qu’ils vont d’abord déplorer que le Doyen des juges n’ait pas entendu, comme ils le lui ont demandé par courrier, Mes Pape So et Dior Diagne. Les avocats de la défense estiment qu’une audition de leurs deux confrères aurait permis au juge de se rendre compte que le président de Pastef est victime d’un complot.

En plus, rapporte Les Échos, ils vont demander, arguments à l’appui, un non-lieu total en faveur de leur client.

À l’inverse des avocats de Ousmane Sonko, ceux de la partie civile et celui de Ndèye Khady Ndiaye, ex-patronne de Adji Sarr à l’institut Sweet Beauty, où se seraient déroulés les faits présumés, ne comptent pas faire des observations.

Le journal renseigne que les premiers se disent entièrement satisfaits de l’instruction tandis que le second estime que le juge n’a d’autre choix que de prononcer un non-lieu en faveur de sa cliente. Cette dernière est poursuivie dans cette affaire, notamment, pour incitation à la débauche. Elle est sous contrôle judiciaire.

3- Rapport Cour des Comptes : Birahime Seck et Alioune Tine exigent la comparution des suspects devant le juge, Ismaila Madior Fall recadre la Cour des comptes

Le rapport de la Cour des Comptes sur la gestion des fonds de la Covid continue d’alimenter les débats. Après la sortie du chef de l’État lors de son discours à la Nation, le 31 décembre 2022, des acteurs de la société civile sénégalaise exigent une diligence de cette affaire par la justice.

Ainsi, souligne, le coordonnateur du Forum civil, « le gouvernement avait transmis au juge le rapport de l’IGE sur la Caisse d’avance de la mairie de Dakar SANS CONCERTATION. Pourquoi donc, organiser des concertations autour de ce rapport sur la Covid-19 ? Il faut arrêter de se jouer du peuple », dixit Birahime Seck.

Alioune Tine abonde dans le même sens : « Très important rappel. La même diligence utilisée pour expédier, sans explication, les leaders d’opposition chez le juge doit être utilisée pour expédier les autorités suspectées d’avoir détourné l’argent de la riposte  Covid19 chez le juge. C’est ça qui convainc », a pesté le patron Afrikajom Center sur un Twitt parcouru par Seneweb.

Le ministre de la justice, Ismaila Madior Fall, douche les espoirs de Seck et de Tine. Selon le Garde des Sceaux interviewé par Source A, « une information judiciaire n’est pas forcement la voie la plus appropriée. Si c’est pour défaut de production de pièces, le ministre de la justice peut dire qu’on va faire une enquête complémentaire. Enquête complémentaire, ce n’est pas une information judiciaire », a-t-il confié aux confrères.

4- Présidentielle 2024 : Aminata Touré annonce sa candidature

L’ancien Premier ministre de Macky Sall, Aminata Touré a annoncé dimanche sa candidature à la présidentielle de 2024, lors de l’émission Grand Jury de la Rfm, relayée par Pressafrik. Elle a justifié cette décision par son expérience et son parcours politique.

« Après réflexion, je souhaite être candidate à l’élection présidentielle de février 2024. Après aussi avoir discuté avec des amis, des Sénégalais et d’autres amis qui, d’ailleurs, mettent en place un mouvement Mimi 2024. Et nous irons discuter avec les Sénégalais et nous y voilà où nous en sommes. Pour nous, c’est une nouvelle page aussi éclatante qui s’ouvre », a dit Mimi à la Rfm.

L’ex-membre du parti au pouvoir a justifié cette décision du fait de son parcours et expérience politique.  » J’ai été premier ministre. C’est une expérience importante. J’ai été au Conseil économique, social et environnemental (Cese). Mon expérience internationale également me permet de percevoir dans quel dynamique, le Sénégal, arrimé à l’Afrique doit s’engager dans des rapports plus égalitaire ». Aminata Touré a aussi évoqué sa connaissance du pays : « Je pense connaître notre terroir. J’ai vu les progrès qui ont été fait. J’ai vu également ce qui nous reste à parcourir en termes de progrès ».

5- Discours à la Nation : Macky annonce la construction de 22 lycées et collèges…

À DÉCOUVRIR

Macky Sall a effectué son discours à la nation. Le président a annoncé la construction de 22 lycées et collèges dans les régions de Dakar, Thiès, Kaolack, Kaffrine et Sédhiou, renseigne Senego.

Il a annoncé la réhabilitation de plusieurs lycées historiques : Blaise Diagne, Seydina Limamou Laye, Seydou Nourou Tall, John Kennedy, El Hadji Malick Sy de Thiès, El Hadji Omar Foutiyou, Valdiodio Ndiaye de Kaolack, Charles De Gaulle de Saint-Louis, Djignabo de Ziguinchor…

6- Actu internationale

• Ouganda : Neuf morts, dont des enfants, dans une bousculade lors du Nouvel An

Les célébrations du Nouvel An tournent au drame en Ouganda, informe Rfi. Au moins 9 personnes, dont des enfants, ont été tuées et plusieurs autres blessées lors d’une bousculade dans un centre commercial de la capitale, Kampala. Le mouvement de foule s’est produit lorsque les visiteurs, en majorité des jeunes, se sont massés vers la sortie pour contempler un feu d’artifice à l’extérieur de la zone marchande.

• Treize migrants retrouvés morts après un naufrage au large du Maroc

Treize migrants marocains ont été retrouvés morts après le naufrage de leur embarcation au large des côtes sud du Maroc, selon plusieurs médias locaux, rapporte Rfi. Leur bateau de fortune se dirigeait avec ses 45 passagers vers les Canaries, une destination que tentent de rejoindre de plus en plus de migrants africains.

• Botswana : Mandat d’arrêt contre l’ancien président Seretse Ian Khama, réfugié en Afrique du Sud

La nouvelle année s’annonce compliquée pour l’ancien président du Botswana, Ian Khama. Un mandat d’arrêt a été émis contre lui par la justice de son pays, jeudi dernier. L’ancien chef de l’État est réfugié en Afrique du Sud depuis près d’un an, suite à des tensions avec l’actuel président botswanais. Il se dit victime d’une persécution politique, renseigne Rfi.

7- Actu sports

• Lutte : Boy Niang 2 terrasse Balla Gaye 2

C’est un véritablement exploit que Boy Niang 2 a réalisé, ce dimanche à l’Arène nationale. Le pensionnaire de Pikine est venu à bout de Balla Gaye 2 en moins de trois minutes, rapporte Wiwsport.

Il a fallu une seule action pour voir le triomphe de Boys Niang 2. Après un balancement de bras d’une minute, Balla Gaye observe un temps d’arrêt avant d’enclencher une bagarre. Mais son attaque est mal négociée et Boy Niang en profite pour tenter un plaquage. Balla résiste et réussit à se saisir de la jambe de son adversaire.

Mais Boy Niang fait parler sa souplesse pour sortir de cette prise qui a failli pousser Balla à faire quatre appuis. Le Pikinois revient à la charge et enchaîne avec un plaquage qui envoie au sol le chef de file de l’école de lutte de Balla Gaye.

Avec cette victoire, Boy Niang entre désormais dans le cercle restreint des ténors de l’arène.

• CHAN 2023 : Pape Thiaw dévoile sa liste des joueurs (Officiel)

• Premier League : Chelsea cale face à Nottingham Forest

Accroché sur la pelouse de Nottingham Forest de Cheikhou Kouyaté dimanche (1-1), Chelsea a manqué l’occasion de se rapprocher du top 4 de Premier League, rapporte Wiwsport.

Chelsea retombe un peu dans ses travers. Après avoir retrouvé la victoire en Championnat face à Bournemouth (2-0) lors de la dernière journée, Chelsea a dû se contenter seulement d’un petit point du nul sur la pelouse de Nottingham Forest (1-1), dimanche 1er janvier, à l’occasion de la 18e journée de Premier League.

Après avoir ouvert le score par Raheem Sterling en première période (16e), les hommes de Graham Potter se sont laissés malmenés par une belle équipe de Forest. Et à force de dominer, Nottingham s’est fait récompenser par un superbe but égalisateur signé l’Ivoirien Serge Aurier dans l’heure de jeu (63e).

Avec ce résultat donc, Chelsea, qui joué cette rencontre avec Kalidou Koulibaly mais sans Edouard Mendy, reste à la 8e place, à 7 points de la quatrième position. De son côté, Nottingham Forest, toujours sans son milieu de terrain international sénégalais, Cheikhou Kouyaté, remonte à la 18e place, donc toujours relégable.

La Rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.