Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 6 Décembre 2022

1- La confrontation entre Ousmane Sonko et Adji Sarr à la Une des quotidiens de ce mardi

Libération : ‘’(….) Ousmane Sonko et Adji Sarr se +retrouvent+ pour la première fois depuis l’éclatement de l’affaire de viol présumé pour laquelle le leader de Pastef est inculpé sous le régime du contrôle judiciaire’’, souligne Libération.

Pour le quotidien Kritik, ‘’le feuilleton qui tient en haleine l’opinion depuis plus d’un an va ainsi connaitre un nouvel épisode avec la confrontation tant attendue’’.

Le Témoins : ‘’Confrontation décisive entre Adji Sarr et Ousmane Sonko’’, ‘’après leurs auditions séparées dans le cadre de l’affaire de viols les opposant, le leader de Pastef et la masseuse du salon Sweat Beauty se retrouvent ensemble dans le bureau du Doyen des juges Oumar Maham Diallo pour un face à face décisif’’.

L’AS : C’est ‘’l’heure de vérité’’.
Le Quotidien : Adji Sarr assure être ‘’prête’’ pour cette confrontation ».
Pour le quotidien Bës Bi : ‘’l’obstacle à la confrontation entre les deux acteurs de l’histoire judiciaire la plus célèbre du Sénégal constitue les demandes de Ousmane Sonko formulées récemment par ses avocats’’. En effet, souligne la publication, ‘’par correspondance du 6 octobre 2022, la défense du leader de Pastef avait saisi le Doyen des juges d’une demande portant audition entre autres de Mamadou Mamour Diallo’’. 

Le quotidien ‘’Yoor Yoor’’ s’intéresse à ‘’ces témoins clés +oubliés+ par le Doyen des juges’’. Le journal cite Mamour Diallo, actuel Directeur général de l’ONAS, les avocats Me Papa Samba Sow dit Gaby, Me Dior Diagne, l’ex-procureur Serigne Bassirou Guèye, Baye Mbaye Niass MC, Mme Tall et le capitaine Seydina Oumar Touré.

2-Tivaouane : Une forte présence de la Police et de la BIP notée près de la maison de Serigne Moustapha Sy

Les forces de l’ordre sont présentement à Tivaouane, renseigne Mourchid FM Tivaouane et Senenews. Si l’on se fie à nos confrères, il y a une forte présence policière et des blindés de la BIP aux alentours de la maison de Serigne Moustapha Sy dans la capitale sénégalaise du Tidjanisme. « A Tivaouane, aux alentours de la maison de Serigne Moustapha Sy, on note une forte présence de la police et des voitures blindées de la BIP », lit-on sur le post de Mourchid FM. Pour le moment, aucune raison officiellement de cette présence n’est notée, mais certainement, elle a un rapport avec l’affaire Amy Ndiaye Gniby, du nom de la députée de BBY frappée par deux députés du PUR supposés proches de Serigne Moustapha Sy, Mamadou Niang et Massata Samb.

3- Assemblée Nationale : Les membres du bureau réclament des salaires de ministre

À DÉCOUVRIR

Le vote du budget du ministère du Travail, du Dialogue social et des Relations avec les institutions, hier, lundi, était l’occasion pour les députés de poser quelques doléances liées à leur statut et au traitement du personnel de l’Assemblée nationale.

D’après Le Quotidien, repris par Seneweb, parmi les requêtes des parlementaires figure en bonne place «l’alignement des salaires des membres du bureau (du Parlement) sur ceux des ministres, conformément à la réglementation y relative». Les députés ont également demandé le relèvement et la mensualisation des leurs pensions de retraite, en plus du paiement des heures supplémentaires aux membres du personnel de l’Assemblée nationale. Le journal informe que le ministre du Travail, Samba Sy, a promis que des solutions appropriées, avec les services concernés, seront trouvées.

4- Affaire Amy Ndiaye : Le certificat médical attendu ce mardi

La député Amy Ndiaye est hospitalisée à l’Hôpital Principal. Elle a été agressée au sein de l’Assemblée nationale par ses collègues Massata Samb et Mamadou Niang. D’après L’Observateur, le certificat médical, qui déterminera l’Incapacité temporaire de travail (ITT) de la victime, devrait être disponible ce mardi. Le document devrait également permettre de savoir si Amy Ndiaye a perdu ou pas sa grossesse de trois mois. Dans son certificat d’hospitalisation, il est mentionné que la parlementaire est exposée à un risque d’avortement post-traumatique.

5- Manigances et manœuvres criminelles pour attenter à sa vie : Guy Marius Sagna alerte l’opinion

Dans une note exploitée par Seneweb, l’activiste révèle : « Il m’est revenu que ma posture dérange à tel point que des manigances et manœuvres criminelles sont en cours d’élaboration pour attenter à mon intégrité physique et à ma liberté de servir exclusivement le peuple sénégalais ».Et de poursuivre : « Il m’est revenu que ce groupe dont la mission est de me faire taire est aussi constitué d’agents de forces de défense et de sécurité qui cherche à savoir où j’habite. J’alerte et prends à témoin le peuple sénégalais. Il appartient à l’État du Sénégal d’assurer la sécurité de tous les citoyen.ne.s sénégalais. Je suis sénégalais, ma sécurité est entre les mains de l’État du Sénégal ».

Face à cette “menace”, le parlementaire reste ferme sur ses positions : « Quand vous arrêterez de voler l’argent du peuple et de servir l’impérialisme contre les peuples africains particulièrement le néocolonialisme français vous ne m’entendrez plus en parler à l’intérieur et à l’extérieur de l’assemblée nationale ». « Que vous fassiez disparaître des gendarmes, des militaires et torturer des sénégalais jusqu’à les assassiner ne nous fait pas peur. Je tiens l’État du Sénégal pour responsable de tout ce qui pourrait m’arriver. L’ère où vous faisiez disparaître des Pierre Henry Thioune dit Guelwaar est révolue », a-t-il conclu.

5( bis) Les Lions attendus à l’aéroport Léopold Sédar Senghor ce mardi à 18h 30 (communiqué)

La Fédération Sénégalaise de Football informe que les « Lions », qui rentrent du Mondial vont quitter Doha (Qatar), ce mardi 06 décembre à 9 heures. L’arrivée qui était, initialement annoncée à 16 h 30 à l’Aéroport internationale de Diass est finalement prévue à l’aéroport Léopold Sédar Senghor de Yoff à 18 h 30, lit-on dans le communiqué.

Les commentaires sont fermés.