Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 24 Novembre 2022

1- Affaire Bineta Camara : Le procès de Pape Alioune Fall renvoyé

Le procès de Pape Alioune Fall, présumé meurtrier de Bineta Camara fille de l’ancien directeur de l’ADL, a été reporté à la prochaine session de la chambre criminelle de la Cour d’Appel de Tamba, malgré la présence de l’accusé et du témoin Malick Diop dit Ako, a indiqué Me Sayba Danfakha, avocat de la famille de feue Bineta Camara.

2- Disparition de l’Adjudant-chef Didier Badji et du Sergent Fulbert Sambou : Leurs villages interdits aux journalistes jusqu’à nouvel ordre

Les parents de l’adjudant-chef de la gendarmerie Didier Badji et du sergent Fulbert Sambou, portés disparus depuis samedi dernier, ont tenu une réunion d’urgence hier à Dakar. D’après L’Observateur, qui donne la nouvelle, la rencontre était ouverte aux ressortissants des quatre villages de la commune de Kafountine : Niomoune, d’où sont originaire les disparus, Hitou, Haer et Bakassouk.

Le journal, repris par Seneweb, rapporte que les parents de Didier Badji et Fulbert Sambou demandent à l’État de mobiliser les moyens pour retrouver leurs proches sains et saufs. Ils vont tenir une conférence de presse ce jeudi et ont décrété que «jusqu’à nouvel ordre», leurs villages sont interdits aux journalistes.

Pour rappel, l’Adjudant-chef de la gendarmerie et le Sergent de l’armée ont été portés disparus samedi dernier. Leurs téléphones ont été localisés pour la dernière fois au niveau du Cap manuel. Le premier était en poste au niveau de l’Inspection générale d’État tandis que le second était en poste à la direction des Renseignements militaires.

3- Vote de budgets 2023 : Plus de 800 milliards pour l’Education Nationale en 2023

Les députés examinent, ce jeudi, le budget 2023 du ministère de l’Education arrêté à la somme

de 803 048 460 268 francs Cfa, a-t-on appris d’un rapport d’une commission parlementaire.

Les travaux sont dirigés par le président de l’Assemblée nationale, Amadou Mame Diop, en présence du ministre de l’Education nationale, Cheikh Oumar Anne, du ministre des Finances et du Budget, M. Mamadou Moustapha Ba et celui du Travail et Dialogue social, en charge des Relations avec les Institutions, Samba Sy. (Avec Aps)

À DÉCOUVRIR

4- Prison de Mbour : Des détenus en grève dans un état critique

Les détenus de la MAC de Mbour commencent à ressentir les effets de leur grève de faim. D’après Source A, l’un des grévistes a été évacué à l’hôpital tandis que d’autres sont dans un état critique. L’information est donnée par le porte-parole des pensionnaires de la prison, Mor Seck.

Il faut souligner que ces derniers refusent de s’alimenter pour protester contre les longues détentions préventives. Source A rapporte que les détenus ne comprennent que la Chambre criminelle du tribunal de Mbour, ouverte récemment, se penche sur des dossiers de 2020 et 2021 alors que des affaires datant de 2018 par exemple sont en souffrance.

5- Détournement présumé de 94 milliards : « Je suis prêt à démissionner si Sonko dit la vérité » (Mame Mbaye Niang)

Le ministre du Tourisme, Mame Mbaye Niang dit être prêt à « démissionner » de son poste et à se « livrer à la justice » sénégalaise, si seulement l’opposant Ousmane Sonko dit la vérité dans cette affaire d’accusation de détournement présumé de 94 milliards FCFA.

«Si c’est lui (Ousmane Sonko) qui dit la vérité dans cette histoire, au moment opportun, je suis prêt à renoncer à tout privilège de juridiction et je me soumettrai à la justice», a promis le ministre. Il s’est aussi expliqué sur son parcours pour répondre à Sonko qui le taxe de ne pas maîtriser la langue française.

«Il est vrai que les profondeurs de la langue française ne me sont pas accessibles, encore moins pour lui (Sonko) qui accuse sans la moindre modestie», a-t-il dit. Et d’ajouter : «Cependant, je suis contrôleur aérien, ingénieur technologue et j’ai trois autres métiers qui consistent à auditer et à certifier des aéroports. Je suis aussi expert en sécurité, mais je garde toujours en moi l’ancrage au corps de contrôle en navigation aérienne. Je n’étais pas brillant certes, mais j’étais dans une classe où il n’y avait que 5 sénégalais avec 17 autres nationalités. Je ne suis pas sorti dernier de ma promo, mais 4ème».

Pressafrik informe aussi que le ministre a, par la suite, annoncé une plainte contre l’opposant Ousmane Sonko.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.