Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 23 Novembre 2022

1- Disparition des agents des renseignements généraux : Apres le Procureur, les familles sortent du silence

Dans un communiqué rendu public, le chef du Parquet du tribunal de grande instance hors classe de Dakar, a annoncé l’ouverture d’une enquête judiciaire sur les disparitions des gendarmes Didier Badji et Fulbert Sambou.
«Le Parquet du Tribunal de grande instance hors classe de Dakar, en application des dispositions de l’article 11 du Code de procédure pénale qui permettent au Procureur de la République de rendre publics des éléments objectifs tirés des procédures en cours, tient à informer l’opinion de l’ouverture d’une enquête judiciaire confiée à la Brigade prévôtale de la Gendarmerie nationale à la suite de la disparition de l’Adjudant-Chef de la Gendarmerie Didier Badji en service à l’Inspection générale d’Etat et du Sergent Fulbert Sambou de la Direction des Renseignements militaires», lit-on dans le communiqué.
D’après les informations recueillies auprès de leurs proches, indiquent nos confrères de Pressafrik, l’Adjudant-chef de la Gendarmerie Didier Badji et le Sergent Fulbert Sambou des Renseignements Militaires, avaient l’habitude de se rendre derrière le Palais présidentiel pour pêcher. Ils étaient souvent ensemble parce qu’étant issu du village de Oubak (Casamance). Dans un message audio largement partagé, leurs parents et proches ont sollicité des prières pour leur retour en paix tout en diffusant une photo où ils sont ensemble.

2- Affaire du Kankourang de Koubanao : Les enseignants du G7 demandent l’interdiction de ce rite et annoncent une plainte contre les auteurs

Les enseignants du département de Bignona sont en colère et ont décrété 72 heures de grève à partir de ce mardi 22 novembre 2022. Affiliés au G7, ils ont décidé de paralyser le système éducatif afin de dénoncer l’agression d’un enseignant par un kankourang (sorte de faux lion) à Coubanao (Sud du Sénégal). Selon « Le Quotidien », ils en sont à leur deuxième plan d’actions. Ce, pour réclamer la régulation de l’activité culturelle du kankourang.

De ce fait, les enseignants ont invité le préfet à publier « un arrêté afin règlementer ou interdire le rite destiné aux circoncis ». Mais aussi l’entame de poursuites judiciaires contre les auteurs de l’agression contre leur collègue.Faute de quoi, ils poursuivront leur plan d’actions.

3- Renforcement du pouvoir d’achat des populations : Le ministre du budget annonce 716 milliards prévus par le budget de l’année 2023

Dès la mise en place de son gouvernement, le Premier ministre s’est penché sur les urgences qui lui étaient signalées par le président Macky Sall pour venir en renfort, aux populations affectées par la vie chère. C’est ce que mène le gouvernement avec notamment le ministre des finances et du budget qui annonce, ce mardi, que pour soutenir ces couches touchées par l’inflation, 716 milliards ont été prévus dans le budget de l’année 2022-2023. Un budget de solutions qui englobe 47,5% d’assistance sociale, selon le ministre Moustapha Ba qui donnait les chiffres au cours de la session plénière avec le ministre du commerce, de la consommation et des PME à l’assemblée nationale.

Le ministre des finances et du budget de rappeler les 11 mesures d’urgence qui se sont succédé depuis 2013. (Avec Dakaractu)

4- Santé : Le Collectif des Médecins en Spécialisations apporte son soutien aux internes

À DÉCOUVRIR

Le Comes a dénoncé dans un communiqué l’attitude «discourtoise» à l’égard de leurs collègues internes des hôpitaux. «Le Collectif des Médecins en Spécialisations fustige avec véhémence les jets de grenades lacrymogènes au sein de l’édifice de l’hôpital Fann sur des médecins armés que de leur savoir-faire et qui ne réclamant que leurs droits», lit-on dans le document. Le Collectif a manifesté son appui à l’Association des internes et anciens internes des hôpitaux pour la satisfaction immédiate de leurs revendications. Les membres du Comes invitent ainsi l’association à une collaboration franche et une mutualisation des forces pour une meilleure prise en charge des « maux » de la spécialisation au Sénégal. Pour rappel, les blouses blanches avaient prévu une marche pacifique ce mardi 22 novembre. Le préfet de Dakar a refusé d’accorder une autorisation à ces internes évoquant comme motif le risque de troubles à l’ordre public. L’association a tenu à battre le macadam et s’est heurtée ainsi aux forces de l’ordre.

5- Plus de 200 milliards pour le ministère de la Santé et de l’Action sociale

Les députés examinent ce mercredi le projet de budget 2023 du ministère de la Santé et de l’Action sociale arrêté à la somme de 272 milliards 474 millions 429 mille 114 francs CFA. La séance est présidée par le président de l’Assemblée nationale, Amadou Mame Diop.

5 (bis) L’Etat met en demeure Akon City

Depuis la pose de la première pierre, en 2020, le projet n’est pas sorti de terre. Le chanteur Akon avait promis d’y investir plus de six milliards de dollars pour sortir une ville futuriste des 2000 hectares mis à disposition par l’Etat du Sénégal. Mais, 3 ans plus tard, rien n’a émergé des terres. La question a suscité débat à l’Assemblée nationale et les députés ont interpellé le ministre du Tourisme. Ce dernier a réagi.

Le rapport des travaux de commission renseigne que sur le projet City Trip à Dakar, Mame mbaye Niang, le Ministre du Tourisme a précisé qu’il s’agit d’un package qui vise à intégrer et promouvoir le tourisme d’affaires et les circuits touristiques, à travers des voyages thématiques. L’objectif étant d’allonger le séjour des touristes d’affaires.

Assurant que les impenses seront payées avant le démarrage des travaux, le ministre a annoncé la mise en œuvre imminente des projets à Mbodiène. Mame mbaye Niang a tout de même mis en garde : «Il a fourni des éclairages sur le projet Akon City en précisant que, si son promoteur n’honore pas sa part du contrat le liant à la Sapco, les terres devant abriter ledit projet seront réattribuées à d’autres investisseurs», lit-ton dans le rapport. (Avec Rewmi)

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.