Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 17 Novembre 2022

1- Assemblée nationale : Le budget de la présidence connait une baisse

Le budget de la présidence de la présidence de la République du Sénégal passe de 72 milliards 231 millions 549 548 de F CFA en 2022 à 71 milliards 682 309 408 pour la gestion 2023.

D’après le document du Budget de fonctionnement des recettes internes et recettes externes, « le projet de budget de la Présidence de la République, pour la gestion 2023, est arrêté à la somme de 71 682 309 408 FCFA en autorisation d’engagement et 71 682 309 408 FCfa en crédit de paiement »

2- Justice : Les criminels et les condamnés à une lourde peine ne bénéficieront pas du Bracelets électroniques

L’information a été donné par le ministre de la Justice, Ismaïla Madior Fall, en marge de la cérémonie de lancement des activités du Centre de surveillance électronique. Selon le ministre de la Justice, cette innovation à pour but de désengorger les prisons. Mais tous les détenus ne sont pas éligibles notamment, les récidivistes, les criminels et les condamnés à une peine ferme pour attentat à la pudeur. Sans oublier les auteurs de détournement de deniers publics, de délits douaniers.

Sauf, pour les premiers, en cas de remboursement ou restitution des fonds en question et, pour les seconds, de paiement de la valeur de l’objet de la fraude et, s’il y a lieu, de la totalité des droits et taxes dus.Toutefois, le placement d’un prisonnier sous surveillance électronique ne peut être décidé qu’avec son accord. Pour un mineur, l’autorisation de ses parents (père ou mère) ou de la personne assurant sa garde est requise.Le placement sous surveillance électronique peut intervenir en cas de sursis, de probation, de travail au bénéfice de la société, de semi-liberté, de fractionnement de peine, de dispense de peine et d’ajournement de peine.

3-Soutien au journaliste PAN : Les Sénégalais lance une cagnotte

Le journaliste d’investigation n’est visiblement pas le seul dans ce « combat », indique seneweb. En effet, des Sénégalais ont jugé nécessaire d’organiser une cagnotte pour venir à sa rescousse.« Pape Alé Niang est un journaliste d’investigation qui dérange le régime par ses enquêtes et ses révélations. Malheureusement il est victime d’une arrestation arbitraire. Cette cagnotte vise à soutenir lui, sa famille et son site Dakarmatin », ont fait savoir ces Sénégalais. Pour l’heure, ils ont collecté près de 10 millions de nos francs. Un très beau geste qui va sûrement soulager le journaliste d’investigation.

A rappeler que le Patron de Dakarmatin a été arrêté suite à un live animé sur Facebook où il évoquait l’affaire opposant Adji Sarr à Ousmane Sonko. Le journaliste a même été placé en garde à vue à la MAC de Sébikotane.

À DÉCOUVRIR

4- JMJ 2022 : 2000 jeunes catholiques attendus à Vélingara, ce week-end

Le doyenné de Vélingara, dans la région de Kolda, va accueillir «1500 à 2000 jeunes catholiques des régions de Kolda et Sédhiou, les 19 et 20 novembre 2022, pour la célébration de la Journée mondiale de la jeunesse», informe l’Abbé Théodore Coly, curé de la paroisse Saint-Joseph de Vélingara. A cette occasion, l’Evêque du Diocèse de Kolda, Monseigneur Jean-Pierre Bassène, va présider une messe le dimanche ; messe au cours de laquelle les jeunes vont entrer en communion avec leur père-Evêque, qui s’adressera à eux dans la solennité du moment, en congruence avec le thème choisi pour cette 37ème édition : «Marie se leva et partit à la hâte .»

Commen­tant le thème, le curé Coly déclare : «Aller déjà nécessite un déplacement, nécessite une volonté de sortir de chez soi pour aller vers l’autre. Nous voyons là le rendez-vous du donner et du recevoir. On emporte quelque chose pour en recevoir, en retour, de l’autre. Une rencontre entre jeunes où Monseigneur, en tant que père, va s’adresser aux jeunes, mais aussi les jeunes, entre eux, vont avoir des rencontres, nouer des relations ; ce qui va induire une certaine ouverture. Cela permettra à chaque jeune de prendre en compte les besoins de la société. Une jeunesse qui est en proie à de multiples difficultés et préoccupations, parmi lesquelles la drogue, l’alcool, les abus sexuels, la maltraitance, la délinquance juvénile.» Il ajoute : «Ce sont des choses sur lesquelles l’Evêque va insister pour que les jeunes soient un modèle. Et pour qu’ils soient un modèle, il faut qu’eux-mêmes prennent à bras-le-corps leur propre avenir.»

5- Transport public : plus de 45 000 voitures pour moderniser le parc automobile, Les taxis interurbains (7/8 places) bientôt retirés de la circulation

L’État est déterminé à moderniser le système de transport public. Dans cette perspective, les actions à mener ont été identifiées. Parmi celles-ci, il y a le renouvellement du parc automobile où l’on compte des voitures de 20 ans et plus.

«Dans le plan de renouvellement, on a identifié plus de 45 000 véhicules à renouveler sur les segments du transport : gros porteurs, interurbains, urbains. Et les besoins sont estimés à plus d’un milliard 200 millions de francs CFA», informe Modou Kane Diao, le secrétaire général du Fonds de développement des transports terrestres (FDTT).

Le FDTT compte aller plus loin. «Pour les gros porteurs, annonce son secrétaire général, on travaille pour non seulement renouveler le parc, mais aussi améliorer l’indice de performance logistique.»

En outre, les gares routières seront également modernisées. «Outil de régulation du système de transport, les gens en font une infrastructure marchande, surtout les collectivités locales, souligne Modou Kane Diao. (…) Nous tenons à les moderniser. Il y a beaucoup d’offres de privés pour moderniser ces lieux dans le cadre d’un partenariat public-privé.» (Avec seneweb)

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.