Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 7 Octobre 2022

1- Macky Sall : « Le Sénégal est un pays de paix et de démocratie, chacun peut dire ce qu’il veut et rentrer librement chez lui »

En visite à Tivaouane ce jeudi dans le cadre de la célébration du Maouloud, le président Macky Sall a annoncé la poursuite de son programme de construction des cités religieuses. Il n’a pas manqué de saluer la paix qui règne dans le pays et la démocratie sénégalaise, appelant à la préserver.

« J’ai décidé de poursuivre mon programme de construction des cités religieuses, notamment l’extension de l’électricité et de l’eau. Le Sénégal a la paix et la sécurité. Nous demandons au seigneur tant que nous sommes là, de nous donner la longévité pour pouvoir accomplir ce que nous avons entamé ici à Tivaoune. Sachez que le gouvernement est toujours à vos côtés. Je renouvelle mes salutations et mon ziar auprès du khalife. Dans un monde secoué par la cherté de la vie, la guerre en Ukraine entre autres vos prières sont et seront toujours la bienvenue. Car rien ne peut se faire sans la paix. Jetez un regard sur les pays qui nous entourent. Le Sénégal est un pays de paix et de démocratie, chacun peut dire ce qu’il veut et rentrer librement chez lui. Je prie que ce gouvernement mis en place soit un gouvernement plein de sens et de succès », a déclaré en wolof, le président Sall, relate Pressafrik.

2- Ministre de l’Education : “ 99,5 % des écoles ont normalement déroulé la rentrée ”

La rentrée scolaire s’est normalement déroulée dans la plupart des écoles au Sénégal, a déclaré le ministre de l’Education nationale, Cheikh Omar Anne, assurant que le pays peut compter sur un système éducatif ‘’performant’’, même si les moyens ne sont pas toujours suffisants pour satisfaire les besoins de ce secteur.

‘’Aujourd’hui, 99,5 % des écoles ont normalement déroulé la rentrée’’, a dit le Ministre de l‘Education nationale, Cheikh Oumar Hanne, rapporte Leral.net. L’Etat, insiste-t-il, veut faire en sorte que les cours puissent démarrer dès le jour de la rentrée, chaque année.

Le ministre de l’Education nationale s’entretenait avec des journalistes, après avoir visité le groupe scolaire privé Saldia et le lycée Thierno Seydou Nourou Tall, à Dakar, pour la traditionnelle tournée de supervision de la rentrée scolaire.

Il assure que des mesures d’accompagnement ont été prises pour venir en aide aux écoles touchées par les inondations. Cheikh Omar Anne a félicité et remercié les enseignants qui ont rejoint leur lieu d’affectation depuis lundi et ont fait preuve, selon lui, d’un ‘’engagement patriotique et citoyen’’.

3- Report du sommet extraordinaire de la CEDEAO prévu à Dakar : Me Aïssata Tall Sall donne les raisons

Le sommet extraordinaire des chefs d’État de la CEDEAO qui devait se tenir à Dakar pour se pencher sur le coup d’État au Burkina Faso ne se tiendra plus comme prévu, renseigne Dakaractu.

L’annonce est du ministre sénégalais des affaires étrangères Me Aïssata Tall Sall et du commissaire aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité de la CEDEAO, M. Abdel Fatah Musah. « Pour expliquer ce report, il faut d’abord comprendre deux choses. Il y avait un sommet extraordinaire de la CEDEAO à la suite du second coup d’État. Entre temps nous avons tous suivi la déclaration du capitaine Traoré. 

Et par la suite, il y a eu une mission de la CEDEAO qui était partie au Burkina Faso dont d’ailleurs le commissaire paix et sécurité de la CEDEAO et nous avons vu des propres propos du médiateur, le président Issoufou que tout s’est bien passé et ils se sont entendus avec le capitaine Traoré et qu’il confirme accepter de mettre en œuvre l’agenda de la CEDEAO. Alors à partir de ce moment on serait réuni pour quoi faire? 

Donc il n’était pas opportun pour les chef d’État de venir se réunir à Dakar pour une question qui a été déjà réglée », a renseigné Me Aïssata Tall Sall en marge d’un déjeuner avec les journalistes en perspective du Forum international de Dakar sur la paix et sécurité en Afrique…

4- Impôts : Les Sénégalais mauvais payeurs, la preuve en chiffres

D’après le directeur de la Direction générale des impôts et domaines (DGID), Bassirou Samba Niasse, les Sénégalais ne sont pas de bons payeurs de l’impôt. Il précise que sur six millions d’actifs, seuls 1 million passent à la caisse, rapporte Source A parcouru par Seneweb.

La situation n’est pas meilleure avec les entreprises. Le patron de la DGID révèle que sur 407 882 unités économiques recensées en 2016 (ANSD), 85 000 figurent dans le fichier des contribuables et 25 000 contribuent effectivement.

En matière de contribution foncière aussi, la DGID peine à recouvrer les montants dus. Bassirou Samba Niasse informe que sur 1,6 million de logements recensés, seuls 70 000 s’acquittent de cette taxe.

5- Procès Kaliphone : Le Procureur demande un an de sursis, verdict programmé pour le 13 octobre

L’insulteur de la toile et proche ami du couple présidentiel, arrêté après avoir violenté une fille qui l’accuse de viol, a de fortes chances de recouvrer la liberté le 13 octobre prochain. Poursuivi pour Coups et blessures volontaires, Kalifone Sall risque un an de prison avec sursis, si le juge suit le réquisitoire du procureur de la République, renseigne Pressafrik.

L’avocat de la plaignante, Adja Thiaré Diaw, a réclamé la somme de 100 millions de dommages et intérêts pour les préjudices corporels et psychologiques subis par sa cliente.

De son côté l’avocat de la défense a plaidé la provocation de la partie civile avant de demander l’application bienveillante de la loi.

Le maître des poursuites a déclaré dans son réquisitoire que « la femme c’est le socle de toute société organisée ». Avant de requérir une condamnation de l’accusé à une peine d’un an de prison assorti de sursis et la somme de 100 mille francs CFA de dommages.

Le juge du tribunal des Flagrants délits de Dakar a mis en délibéré le verdict pour le 13 octobre.

Kalifone est poursuivi pour « coups et blessures volontaires avec une Incapacité temporaire de travail (ITT) de 8 jours » par Adja Thiaré Diaw, âgée de 19 ans.

6- Actu internationale

• Vent d’optimisme à Abidjan dans l’affaire des militaires ivoiriens retenus au Mali

À peine rentré d’un déplacement privé en France, le président ivoirien Alassane Ouattara a reçu jeudi 6 octobre son homologue togolais Faure Gnassingbé. Il s’agissait d’une visite « d’amitié et de travail ». Mais le chef de l’État togolais est, selon plusieurs sources, également venu rendre compte de l’avancement des discussions sur les 46 militaires détenus depuis le 10 juillet au Mali, renseigne Rfi.

À DÉCOUVRIR

• La justice belge accepte de verser de nouvelles pièces dans le dossier sur l’assassinat de Lumumba

Un rebondissement majeur s’est produit à Bruxelles dans l’enquête sur l’assassinat de Patrice Lumumba en janvier 1961, annonce Rfi. La justice belge a décidé de verser au dossier d’instruction la quasi-totalité des documents de la commission d’enquête menée il y a 22 ans par le Parlement fédéral. L’arrêt a été pris par la « chambre des mises en accusation » dans le cadre de l’enquête déclenchée par la plainte déposée le 23 juin 2011 par François Lumumba, fils aîné de Patrice Lumumba, contre onze Belges.

• Burkina Faso : Les autorités à la rencontre des routiers endeuillés

Au Burkina Faso, l’union des chauffeurs routiers du Burkina observe un arrêt de travail pour se recueillir, à la suite de l’attaque du convoi de ravitaillement de Djibo, attaqué à Gaskindé le 26 septembre dernier. Environ 70 membres des routiers manquent toujours à l’appel. Pour le moment, aucune information n’est disponible sur leur position, indique Rfi. Les chauffeurs routiers se disent toujours déterminés à ravitailler les populations mais à une seule condition, la sécurité.

7- Actu sports

• Classement FIFA : Le Sénégal indétrônable en Afrique et toujours 18e au monde !

Les jours se suivent et se ressemblent pour le Sénégal qui reste et demeure leader en Afrique et 18e au monde, après la mise à jour du classement FIFA à la suite de la fenêtre internationale du mois de septembre.

La Fifa a publié ce jeudi 6 octobre son classement mensuel des nations, renseigne Wiwsport. Le Sénégal perd 0.21 points mais caracole toujours en tête en Afrique et sa position de 18e au classement n’a pas changé.

Malgré ses quatre points remportés sur six en matchs amicaux, face à la Bolivie (2-0) et devant l’Iran (1-1), Sénégal continue de trôner sur l’Afrique. En tête du classement depuis novembre 2018, les joueurs d’Aliou Cissè, Champions d’Afrique et qualifiés pour le prochain mondial consolident ainsi leur record de longévité à la première place du classement continental. Le Sénégal dépasse largement la performance des Eléphants de la Côte d’Ivoire (35 mois entre 2011 et 2013).

Au classement général, le Brésil conforte sa première place et creuse l’écart après ses larges succès contre le Ghana (3-0) et la Tunisie (5-1), comptant désormais 1841 points. Il devance la Belgique et l’Argentine. La France est toujours au pied du podium.

Classement top 10 africain

1- Sénégal (18è mondial)

2- Maroc (22è mondial)

3- Tunisie (30è mondial)

4- Nigeria (32è mondial)

5- Algérie (37è mondial)

6- Egypte (39è mondial)

7- Cameroun (43è mondial)

8- Mali (46è mondial)

9- Côte d’Ivoire (48è mondial)

10- Burkina Faso (54è mondial)

• Ligue des Champions : L’équipe type de la semaine

• Nécrologie : Décès de El Hadj Daouda Faye « Vava », ancien ministre des Sports

L’ancien ministre des Sports Daouda Faye dit « Vava » est décédé, annonce la Radio Futurs Médias ce jeudi. Daouda Faye a dirigé le sport sénégalais sous la présidence de Abdoulaye Wade.

Il restera, notamment dans les annales, comme celui qui a  dirigé, en 1992, le Comité d’organisation de la CAN 1992 qui se déroulait au Sénégal. Il dirige cette instance de main de maître avec à la clef de substantiels bénéfices, une première dans l’histoire de l’organisation des compétitions africaines

Né en 1944 à Kaolack, Daouda Faye a commencé sa carrière professionnelle comme Instituteur. Il fut un homme d’affaires prospère et un passionné de sports. C’est lui qui avait monté le combat Mohamed Ndao Tyson-Manga II, après un investissement de 60 millions de francs CFA en 1999.

Sur le plan politique, il fut notamment maire de Kaolack et député à l’Assemblée et Vice-Président du Sénat.

La Rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.