Le Café qui réveille l'Info

Soldats ivoiriens détenus au Mali : Macky Sall dépêché par la CEDEAO pour régler la crise

- Advertisement -

Les dirigeants des États ouest-africains réunis en sommet extraordinaire, jeudi 22 septembre à New York, ont décidé de prendre des « sanctions progressives » contre la junte militaire en Guinée face à l’inflexibilité des militaires pour une date de retour des civils au pouvoir. À l’issue de cette réunion, la CEDEAO s’est penchée sur le cas des soldats ivoiriens retenu depuis juillet au Mali. Tous les dirigeants ouest-africains à l’exception du Mali, de la Guinée et du Burkina Faso dirigés par des militaires et suspendus de la Cédéao ont réclamé la libération de ces militaires ivoiriens en détentions au Mali. D’ailleurs, pour trouver une solution et libérer ces soldats, la CEDEAO mise sur Macky Sall, Nana-Akufo Addo et le président togolais, Faure Gnassingbé.

Sur cette lancée, « Mardi (27 septembre, NDLR), la Cédéao dépêchera au Mali les présidents du Sénégal, Ghana, du Togo pour obtenir leur libération. (…) L’heure des coups d’Etat est révolue », a informé Omar Aliou Touray, président de la commission de la Cédéao.

C’est la Côte d’Ivoire qui avait appelé il y a huit jours à la tenue d’un sommet « dans les meilleurs délais » devant l’aggravation du contentieux avec le Mali, réclamant même des sanctions contre son voisin.

Les commentaires sont fermés.