Le Café qui réveille l'Info

Top Actu Afrique : L’essentiel de l’actualité du continent du 5 Septembre 2022

- Advertisement -

1- Guinée : Un an après le coup d’Etat militaire contre Alpha Condé quel changement

Cela fait un an, jour pour jour, que l’ancien chef de l’Etat guinéen, Alpha Condé, a été évincé du pouvoir par la junte militaire dirigée par le colonel Mamady Doumbouya. Ce dernier était alors le chef des Forces spéciales de Guinée, en charge de la sécurité présidentielle. Depuis, une année s’est écoulée et la Guinée n’a pas encore retrouvé la stabilité escomptée. Pire, l’opposition, dirigée par Cellou Dalein Diallo, craint de revivre les années de braise d’Alpha Condé, avec la cascade d’arrestations dans les rangs de la société civile, dont le FNDC, mais aussi les restrictions dans les libertés, notamment celle de manifester. (Avec Afrik.com)

2- RDC : Les députés provinciaux réclament les mêmes avantages que les élus nationaux

La conférence des députés provinciaux de la République démocratique du Congo (RDC) a exigé de bénéficier des mêmes avantages que les députés nationaux dans la foulée de révélations sur les émoluments de ces élus – estimés à 21.000 dollars par mois -, qui ont suscité une vive polémique dans ce pays où la majorité de la population vit avec moins de deux dollars par jour. Cette exigence a été formulée par le président de la conférence des députés provinciaux, Blanchard Takatele, issu de la province du Kwilu (ouest de la RDC), lors d’une conférence de presse jeudi à Kinshasa. « Il est inadmissible que les députés nationaux bénéficient d’autant d’avantages alors qu’ils sont tous régis par la même Constitution, a-t-il dit, cité vendredi par la radio onusienne Okapi. (Avec La Libre Afrique)

3- Afrique : Renforcement du partenariat militaire entre le Mali et le Burkina

Pour son premier déplacement officiel à l’étranger depuis son accession au pouvoir, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba a rencontré samedi son homologue malien le colonel Assimi Goïta. Les deux présidents de transition ont passé en revue les sujets d’intérêt commun pour leurs pays y compris les problématiques du Sahel pour « renforcer la collaboration entre les deux pays et mutualiser leurs efforts en vue de relever les défis communs ». Fin août, le Burkina Faso et le Niger avaient invité Bamako à revenir dans le G5 et de sa force conjointe, qu’il a quitté mi-mai. Le Colonel Damiba devrait poursuivre sa tournée à l’étranger en Côte d’Ivoire où il s’entretiendra avec le président ivoirien Alassane Ouattara, selon une source à la présidence burkinabè. (Avec Africanews)

4- Tchad : La junte lève le siège d’un parti d’opposition

La junte militaire au Tchad a levé dimanche le siège d’un parti de l’opposition qui boycotte un dialogue de réconciliation nationale. Des dizaines de ses militants arrêtés depuis quatre jours ont également été remis en liberté. Le siège du parti Les Transformateurs à N’Djamena était encerclé par la police et l’armée depuis jeudi et au moins 84 de ses jeunes militants selon la police –279 selon le mouvement– avaient été arrêtés depuis quatre jours pour « manifestation interdite et trouble à l’ordre public ». (Avec Africanews)

5- Somalie : Une vingtaine de personnes tuées dans une attaque

Une vingtaine de personnes ont été tuées dans une attaque du groupe terroriste islamiste al-Shabaab en Somalie, rapportent samedi les autorités locales. Les assaillants s’en sont pris à un convoi de quatre camions et trois minibus dans la province de Hiiraan, au nord de la capitale Mogadiscio. « Des passagers ont été tués, d’autres blessés et certains ont réussi à s’échapper à pied », rapporte l’ancien gouverneur provincial Abdifitah Hassan Afrah. (Avec Libre Afrique)

6- Mali : Les femmes du groupe des 49 soldats ivoiriens libérées

Les autorités de la Transition malienne ont procédé à la libération de trois femmes qui font partie du groupe de 49 militaires ivoiriens arrêtés au Mali, le 10 juillet dernier. C’est ce qu’a annoncé le ministre togolais des Affaires étrangères, Robert Dussey, en présence de son homologue malien, Abdoulaye Diop. C’est au cours d’un point de presse conjoint auquel ont pris part les autorités de la Transition au Mali, une délégation ivoirienne et des membres du gouvernement togolais, dans la soirée de ce samedi 3 septembre 2022, que le chef de la diplomatie togolaise a annoncé la nouvelle.  (Avec Afrik.com)

7- Afrique/Marché du riz : Pas d’affolement, son prix reste plutôt stable

À quoi va ressembler la rentrée sur les étals des marchés ? Faut-il craindre une augmentation des prix du riz et, en particulier, des brisures de riz très consommées en Afrique de l’Ouest, surtout au Sénégal ? Les annonces, ces derniers jours, de trois gros producteurs asiatiques n’ont pour l’instant pas eu d’impact. Le prix du petit grain blanc reste plutôt stable. Quand le premier exportateur mondial de riz s’exprime, ce n’est généralement pas sans conséquence. Mais depuis que les autorités indiennes ont annoncé qu’elles pourraient interdire l’exportation de brisures de riz – temporairement pour satisfaire la demande locale et régionale des fabricants d’aliment bétail –, le marché ne s’est pas enflammé. (Avec RFI)

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.