Le Café qui réveille l'Info

Top Actu Afrique : L’essentiel de l’actualité du continent du 5 Aout 2022

1- Afrique : Les systèmes de santé du continent continuent de se fragiliser, selon l’OMS

La moyenne de l’espérance de vie en Afrique a progressé de 10 ans entre 2000 et 2019. Passant de 46 à 56 ans. Une progression inédite, alors que la moyenne mondial sur la même période est de 5 ans de vie en plus. Des chiffres publiés par l’OMS lors d’une conférence qu’elle a donnée ce jeudi 4 août sur la santé en Afrique. Son constat est clair : l’espérance de vie est minée par la fragilité du système de santé. En progression jusqu’en 2019, la moyenne de l’espérance de vie en Afrique commence tout juste à s’affaisser, selon l’OMS. En cause, la pandémie de Covid-19 qui a fragilisé un système de santé déjà très précaire. (Avec RFI)

2- RDC : Un rapport accable le Rwanda qui dément et enfonce l’ONU

Le gouvernement de la République Démocratique du Congo a salué le rapport de l’ONU accusant le Rwanda de soutenir les rebelles du M23. Lesquelles conclusions Kigali dément et enfonce l’ONU, malgré les accusations réitérées de Kinshasa. Pour Kigali, «la présence du M23 et ses origines sont connues comme un problème de la RDC, qu’ils cherchent à faire peser sur les autres pays». (Avec Afrik.com)

3- Burundi : La pénurie de carburant fait monter la colère et menace le pouvoir

« Rien ne fait aussi peur qu’une population sans espoir. Prenez au sérieux cette situation”. Cette mise en garde émane d’une note du service de renseignement national burundais qui circule ces derniers jours entre les mains des hauts-gradés de l’armée qui la prennent très au sérieux.

Dans la même note, les auteurs rapportent que plusieurs jeunes officiers pourtant proches du parti au pouvoir, le CNDD-FDD, disent ouvertement qu’il ne faudra pas compter sur eux si la situation venait à se détériorer. “Qu’ils ne nous envoient pas tirer sur la population. La population a faim or les autres (généraux) ne voient pas, n’entendent pas cette misère sans nom”. Depuis des mois, la situation sociale ne cesse de se détériorer au Burundi. Au centre de cette crise majeure, une terrible pénurie de carburant. Du coup, les responsables politiques tentent de faire porter le chapeau à Taruk Bashir, homme d’affaires d’origine indo-pakistanaise, né au Burundi et disposant de la double nationalité tanzanienne et burundaise. (Avec La Libre Afrique)

4- Présidentielle au Kenya : Dernier meeting de campagne pour Raila Odinga

Ses détracteurs décrivent un agitateur populiste, prompt à jouer des rivalités ethniques pour assouvir son ambition. Mais ses plus fidèles partisans le considèrent toujours comme un combattant de la démocratie et un réformateur social indispensable dans un pays profondément inégalitaire. Ils s’étaient réunis par milliers ce mercredi pour soutenir Raila Odinga lors de son dernier meeting de campagne avant la présidentielle. (Avec Africanews)

5- Nigeria : Un soutien-gorge pour détecter le cancer

C’est dans son atelier situé à Abuja au Nigeria que Kemisola Bolarinwa, ingénieure en robotique, fabrique des soutiens-gorge pas comme les autres. Ils ont la particularité de détecter le cancer du sein. L’idée lui est venue après la mort de sa tante.

Advertisement

« Avant qu’elle ne meure, je suis allée lui rendre visite à l’hôpital et j’y ai rencontré des femmes. J’avais entendu parler du cancer du sein comme d’une maladie courante, mais je ne savais pas que cette maladie était aussi grave que cela. Alors, quand j’ai vu des femmes comme moi sur des lits d’hôpitaux à cause du cancer du sein, j’ai compris que c’était un vrai défi. Le souvenir n’a cessé de me hanter et c’est en me mettant à leur place qu’est née l’idée du soutien-gorge intelligent », explique-t-elle. (Avec Africanews)

6- Burkina Faso : Des associations et partis lancent un «Front patriotique» face au MPSR

Le 4 août, date marquant l’avènement de la Révolution sankariste de 1983, a été choisi pour lancer officiellement le « Front patriotique ». Une trentaine d’associations de la société civile et des partis politiques unissent leur force pour faire face aux différents changements de régime. Regroupés au sein d’une organisation dénommée « Front patriotique », ses membres ont pris l’engagement, à travers la signature d’une charte, de préserver et renforcer les acquis démocratiques, les libertés individuelles et collectives au Burkina Faso. (Avec RFI)

7- Maroc : Le Premier ministre montré du doigt pour la flambée des prix à la pompe

#Dégage_Akhannouch, des centaines de milliers d’internautes marocains réclament le départ du Premier ministre Aziz Akhannouch, homme d’affaires ayant fait fortune dans la distribution des carburants qu’ils accusent de profiter de la flambée des prix à la pompe. Lancé ces dernières semaines, le hashtag qui appelle le chef du gouvernement de 61 ans à démissionner a déjà été partagé par près de 600.000 comptes sur Facebook. L’appel est assorti d’une demande de réduction de moitié des prix de l’essence (environ 16 dirhams, 1,5 euro) et du gazole (plus de 14 dirhams), alors que le salaire minimum mensuel est d’environ 270 euros. (Avec La Libre Afrique)

Les commentaires sont fermés.