Le Café qui réveille l'Info

Top Actu Afrique : L’essentiel de l’actualité du continent du 4 Aout 2022

1- RDC : La mission de l’ONU « regrette » la décision d’expulser son porte-parole

La mission des Nations Unies en RD Congo (Monusco) a regretté « profondément » jeudi la décision d’expulser son porte-parole Mathias Gillmann de RD Congo et a pris « note » de la demande formulée par les autorités congolaises, dans un communiqué. Le ministre congolais des Affaires étrangères, Christophe Lutundula a demandé mercredi à la Monusco de tout faire pour que M. Gillmann quitte le territoire congolais dans « le plus bref délai », invitant la mission à accorder « le bénéfice de l’urgence » à cette demande. (Avec Africanews)

2- Mali : Une organisation peule dénonce des violences et des arrestations arbitraires ciblées

Alors que les autorités maliennes de transition démentent toute allégation d’exactions ciblées de son armée contre les Peuls du Mali et accusent ceux qui se risquent à évoquer le sujet d’inciter à la haine et de nuire à la cohésion du pays, l’organisation culturelle peule Tabital Pulaaku Mali fait part de son inquiétude. Une organisation culturelle peule, Tabital Pulaaku Mali, a fait part ce mercredi de son inquiétude dans un communiqué. Elle y condamne d’abord toutes les attaques ayant frappé l’armée malienne, qui ont été nombreuses ces dernières semaines, et dit prier pour les victimes militaires et civiles. (Avec RFI)

3- Burkina Faso : L’armée affirme avoir «malencontreusement» tué des civils

Au Burkina Faso, l’armée a indiqué avoir tué des civils au cours d’une opération visant des groupes terroristes. Selon le communiqué du gouvernement de ce jour, l’opération a eu lieu lundi, dans la région de l’Est. Des actions ont été menées par les forces armées burkinabè contre des groupes terroristes responsables de plusieurs exactions dans plusieurs localités de l’Est du pays, notamment à Djamanga, Djabiga, Mandéni, Bounou, Obiagou, Pognoa-Sankoado. «Au cours de ces opérations, qui ont permis de neutraliser plusieurs dizaines de terroristes, les frappes ont malencontreusement causé des victimes collatérales au sein des populations civiles», a indiqué l’armée, ce mercredi 3 août 2022, sans fournir le bilan. (AvecAfrik.com)

4- Législatives au Congo : Le parti présidentiel rafle 111 des 151 sièges

Le parti congolais du travail (PCT) du président Denis Sassou Nguesso a remporté 111 sièges sur les 151 de l’Assemblée nationale du Congo, à l’issue des deux tours des élections législatives, selon les résultats publiés mardi par le ministre de l’Administration du territoire. Ces scrutins ont été marqués par une faible affluence des votants, selon des observateurs. Les autorités n’ont pas donné le taux de participation à cette élection législative. Au terme du deuxième tour, l’ancien parti unique, le PCT, a ajouté neuf sièges aux 102 sièges gagnés au premier tour, selon des résultats lus à la télévision d’État par le ministre de l’Intérieur Guy-Georges Mbaka. L’ancienne présidente de la Fédération de l’opposition congolaise Claudine Munari a battu la ministre PCT des Petites et moyennes entreprises Jacqueline Lydia Mikolo. (Avec La Libre Afrique)

5- Mali : La libération des soldats ivoiriens « prendra un peu de temps »

Le processus en vue d’obtenir la libération de 49 soldats ivoiriens détenus à Bamako depuis trois semaines « sera peut-être long », a reconnu mercredi à Abidjan le porte-parole du gouvernement ivoirien.

« La Côte d’Ivoire a privilégié le dialogue » pour obtenir leur libération et « les discussions sont en cours« , a rappelé le porte-parole, Amadou Coulibaly, à l’issue du Conseil des ministres. « Tout est mis en oeuvre pour que nos soldats rejoignent leurs familles« , a-t-il affirmé, ajoutant: « Ce sera peut-être long, mais il faut faire confiance à l’Etat et un dénouement heureux sera obtenu« . La Côte d’Ivoire juge que ses 49 militaires ont été « i_njustement_ » arrêtés le 10 juillet à l’aéroport de Bamako, accusés par les militaires maliens au pouvoir d’être des « mercenaires » cherchant à déstabiliser leur pays. (AvecAfricanews)

6- Femmes violées en Afrique du Sud : Les migrants illégaux pointés du doigt

En Afrique du Sud, un viol collectif, commis la semaine dernière contre huit femmes lors du tournage d’un clip près d’une mine abandonnée en banlieue de Johannesbourg, attise les colères. La question des migrants illégaux est de nouveau au coeur des débats, alors que des mouvements xénophobes secouent régulièrement le pays. Une petite foule s’est rassemblée devant la cour où comparaissent une soixante de personnes arrêtées suite à ce drame. La police accuse les « zama zama », le surnom donner aux mineurs illégaux souvent originaires de pays voisins, d’être auteurs du crime. Les forces de l’ordre ont, depuis, arrêté plus d’une centaine de personnes appartenant à ces communautés, pour différents motifs, sans qu’aucune ne soit pour l’instant directement liée à ce viol. Le choc et la colère ont rapidement déplacé le débat sur les violences faites aux femmes à la question des migrants illégaux. (AvecRFI)

7- Afrique : Ce qu’il faut savoir sur la rotation des cargos de céréales ukrainiennes

Un premier cargo rempli de quelque 26 000 tonnes de céréales a quitté le port ukrainien d’Odessa et navigue vers le Liban, en empruntant le Bosphore. Ce, après une inspection sur les rives Nord d’Istanbul, sur la mer Noire. D’autres cargos remplis de céréales attendent de quitter l’Ukraine pour aller ravitailler le monde. Le Razoni, cargo battant pavillon de la Sierra Leone et transportant environ 26 000 tonnes de maïs, a ouvert le corridor devant aider à mettre fin à la crise alimentaire qui touche le monde depuis le début de la guerre en Ukraine, le 24 février 2022. D’autres cargaisons, non des moindres, vont suivre, dans les jours à venir. Selon le ministre ukrainien des Infrastructures, Oleksandr Kobrakov, une moyenne de cinq cargos de la dimension du Razoni quittera l’Ukraine, chaque semaine. (Avec Afrik.com)

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.