Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 4 Aout 2022

1- Congo : Un gendarme sénégalais rapatrié pour avoir mis en statut la photo d’Ousmane SONKO

Un jeune gendarme en mission au Congo est accusé de « faute militaire ». Il lui est reproché d’avoir mis en statut sur son Whatsapp la photo de l’opposant Ousmane SONKO.

Un geste qui a fait réagir ses supérieurs qui ont tout de suite voulu le faire rapatrier afin de le juger. A en croire le colonel Mamadou ATHIE interpellé sur ce sujet, « un militaire ne doit pas montrer son appartenance politique. La politique ce n’est pas le domaine des armées ».

Ainsi, selon M. ATHIE, rapporte nos confrères de Senenews, le gendarme risque bien d’être sanctionné après son geste puisqu’il a commis une faute qui n’est pas acceptée par l’armée.

2- Détournement de la Une des journaux : Outhmane Diagne de «Mafia Kacci Kacci» attendu à la gendarmerie ce jeudi

La rumeur de l’arrestation d’une Outhmane Diagne de «Mafia Kacci Kacci» a circulé peu après celle de «Papito Kara», qui faisait sur le web la revue de presse de journaux aux Unes détournées. Mais il était libre comme l’air.

Son statut pourrait changer dans les prochaines heures. En effet, d’après Enquête, indique Senenweb, Outhmane Diagne a décidé de se rendre, ce jeudi, à la Section de recherches de la gendarmerie où il est convoqué pour une affaire non précisée par le quotidien d’information.

C’est lui-même qui a donné l’information sur sa page Facebook. Tout porte à croire qu’il sera interrogé sur l’affaire des Unes détournées, qui vaut des déboires à «Papito Kara». Il partageait sur les réseaux sociaux les contenus incriminés.

3- PV provenant du Nord : YAW décèle des irrégularités et demande le report de la publication des résultats

À DÉCOUVRIR

Lors d’un point de presse, tenu dans la soirée de ce mercredi 03 août, l’inter-coalition Yewwi-Wallu dit avoir décelé des irrégularités dans des départements situés dans le Nord du pays.

L’annonce a été faite par Déthié Fall, mandataire de la coalition Yewwi Askan wi. « Depuis hier à 12h, nous sommes dans les locaux de la commission nationale de recensement. C’est ainsi que nous nous nous sommes particulièrement intéressés à certains procès verbaux dont les écarts ont attiré notre attention », explique-t-il Poursuivant, le mandataire affirme « que les écarts entre Benno Bokk Yakaar et les autres coalitions étaient étonnants » dans notamment quatre départements. Il s’agit selon Déthié Fall de Ranérou, Podor, Matam et Kanel. Pour conforter ces affirmations, Déthié Fall s’est mis à lister, avec précision, un certain nombre de communes et de bureaux de vote, note Seneweb.

Et d’après Moussa Tine, « dans ce genre de situation, il n’y a que deux possibilités, soit il y a eu bourrage d’urne, soit il y a eu des bureaux fictifs ». En outre, Déthié Fall a annoncé que dès ce jeudi, ils demanderont au président de la commission de ne pas publier les résultats, comme prévu à 17h. L’opposition compte en effet aller plus loin dans la vérification en demandant « l’ouverture de l’ensemble des cartons » des communes citées plus haut. Car selon eux, ces irrégularités impactent directement sur la répartition du nombre de députés de la liste proportionnelle.

4- Affaire de viol sur son employée : Le Procureur requiert la prison pour Sitor Ndour

Déféré au Parquet hier-mercredi, l’ancien Directeur général du Centre des Œuvres universitaires de Dakar (COUD), Sitor Ndour, accusé de viol par son employée de maison A. Thiam (17 ans) a bénéficié d’un retour de parquet. Le mis en cause devra faire face, ce jeudi, au juge du deuxième cabinet chargé d’instruire son dossier, pour une audition d’inculpation. En attendant son face à face de ce jour avec le parquet, PressAfrik informe que Sitor Ndour serait en route vers la prison. En effet, selon le journal Les Echos, une information judiciaire a été ouverte et le procureur a requis le mandat de dépôt.

A rappeler que Sitor Ndour a nié les accusations de viol affirmant être victime de chantage et de tentative d’extorsion de fonds dans cette affaire. Par contre le journal Libération rapporte des éléments qui fragilisent cette ligne de défense. Parmi ces éléments, le journal révèle une communication téléphonique entre Ndira Dione, la mère de la victime présumée et l’accusé. L’échange a eu lieu peu après les faits présumés. A. Thiam ne s’était pas encore rendue à l’hôpital et n’avait pas encore porté plainte à la gendarmerie de la Foire. Au cours de cette conversation téléphonique, Sitor Ndour a d’abord multiplié les dénégations avant de proposer à Ndira Dione de lui dire tout ce qu’elle veut afin d’obtenir son silence et qu’elle se garde de porter plainte. D’après nos confrères, l’enregistrement de la discussion, qui s’est déroulée en langue sérère, a été versé au dossier que la gendarmerie de la Foire a transmis au parquet.

5- Campagne électorale – Accident : Les véhicules de la poste détournés par Bibi Baldé font trois morts

Le syndicat national des travailleurs de la poste et des télécommunications (Snpt) est très outré contre le directeur général de la poste Abdoulaye Bibi Baldé. Ils s’offusquent que ce dernier d’avoir « détourné » les véhicules de La Poste pour battre campagne. Pire, une des voitures impliquée dans un accident qui a fait 3 morts. Malheureusement, deux blessés graves sont également enregistrés. Selon le syndicat, le choc s’est produit le mardi 2 Août 2022 à une dizaine de kilomètres de Kolda. « Autant dire que cet accident regrettable renseigne sur l’irresponsabilité d’Abdoulaye Baldé qui détourne, à chaque occasion, les rares véhicules de service à des fins personnelles au moment où le réseau de La Poste souffre drastiquement de moyens de locomotion« , peste le SNPT dans un communiqué repris par le quotidien Libération.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.