Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 2 Aout 2022

1- L’ex DG du Coud et membre de l’Apr, Sitor Ndour accusé de viol sur sa bonne

Ancien ministre et membre de la coalition BBY, il est accusé de viol par sa femme de ménage de surcroît encore une mineure. Si l’on se fie au récit de Ndira Dione, la mère de la présumée victime qui s’est confiée à nos confrères de Seneweb, c’est au troisième jour de travail de sa fille chez le responsable politique de l’APR, que celui-ci aurait abusé de la gamine.

C’est à la veille de la Tabaski, que la fille, née en décembre 2005,a été recrutée comme femme de ménage par le sieur Ndour. « Ses tâches étaient de prendre soin des trois filles de son patron et de sa femme qui ne jouirait pas de ses facultés mentales, pour un salaire de 45000 fCfa », raconte la mère de la présumée victime.« C’est au troisième jour de travail , le lundi, lendemain de la Tabaski, que l’homme, après le déjeuner, a ordonné à ses filles d’aller faire la sieste ainsi qu’à la bonne qui est installée dans une chambre séparée. Quelques minutes plus tard, il s’introduit dans la chambre avant de sécuriser la porte et de neutraliser la fille pour accomplir sa sale besogne. Malgré les cris et appels au secours de la fille, personne n’a réagi, sûrement parce que les filles étaient dans leur chambre à l’étage et que et la maîtresse de maison était absente des lieux« .

« C’est une fois que l’homme a rejoint sa chambre après avoir accompli son acte, que la petite s’est échappée pour aller tout raconter à sa famille ».Le viol a été confirmé par une sage femme en service au centre de santé Philippe Maguilène Senghor qui aurait prélevé du sperme dans l’appareil génital de la fille.

La famille de la jeune fille prétend détenir un certificat médical attestant du viol et un enregistrement de vocal sue lequel Sitor Ndour tenterait de les soudoyer pour faire taire l’affaire.

Munis de ces pièces, ils ont déposé plainte à la gendarmerie de la Foire. À signaler que la sage femme qui avait attesté le viol après prélèvement de sperme, a changé de version. Un deuxième test a alors été fait à l’hôpital Idrissa Pouye (ex CTO). Par ailleurs, poursuit la dame : « les éléments de la gendarmerie ont entendu le violeur chez lui et procédé à une reconstitution des faits avec la fille.

Lors de cette étape, une tache a attiré l’attention des enquêteurs qui ont fini par confisquer le drap sur lequel cette tache a été retrouvée. Ils ont ensuite saisi les vêtements portés par l’homme lors de sa forfaiture, pour des analyses ».

Toutefois, ce que déplorent les parents de la petite, c’est la lenteur du dossier qui, selon , »Chef Dia » de la gendarmerie de la foire, aurait été transmis au procureur de la République.

2- Détournement des Unes des journaux : Facebook supprime les comptes incriminés

Cinq quotidiens d’information sénégalais, Le Quotidien, EnQuête, L’Observateur, Le Soleil et Sud Quotidien, ont vu le contenu de leur première page détourné sur les réseaux sociaux par des individus et partagé à large échelle entre le 7 et le 27 juillet 2022. La Cap a fait une dénonciation auprès du procureur de la République, mais a également saisi Facebook d’un courrier pour que tout compte qui partage ces Unes chahutées soit bloqué tout simplement, parce qu’ils sont en train de porter atteinte à l’image de marque d’une entreprise, de faire de la désinformation…Pour rappel, la Coordination des associations presse (Cap) s’est réunie le mardi dernier et avait décidé de prendre le problème à bras le corps. Un pôle d’avocats a été saisi et une plainte contre X déposée. Il y a eu des actions. Des personnes ont été interpellées dans le cadre de cette procédure et l’enquête suit son cours.

3- SETER : Les agents du TER en colère, la SNCF saisie

Les agents du TER ont déclenché un mouvement d’humeur pour dénoncer leurs conditions de travail. Ils vont arborer des brassards rouges, ce mardi, pour exprimer leur courroux face au harcèlement moral et à la précarité dont ils seraient victimes, rapporte LeQuotidien.

Les travailleurs du TER désignent Patrick Tranzer, le directeur général de la SETER, la société d’exploitation du TER, comme le responsable de tous leurs maux. Leurs représentants syndicaux l’accusent d’avoir établi «une différenciation de traitement entre les salariés sénégalais qui ne semblent mériter aucun respect et (leurs) collègues expatriés toujours mieux chouchoutés». Les syndicalistes donnent deux exemples : une employée du service information dont la direction a «mis brutalement fin à son CDD de six mois» et un comptable menacé de «licenciement». Les représentants des agents du TER demandent que la première soit réintégrée et que cessent le «harcèlement moral» que subit «depuis deux ans» le second.

À DÉCOUVRIR

«Ces cas ne sont que l’arbre qui cache la forêt, signalent les syndicalistes qui se sont confiés au journal Le Quotidien. Depuis plus de trois mois, les collègues (des services) DMSU, DEX, DMISB et DAF subissent des harcèlements professionnels que le directeur général exploite à sa guise. Ces agents se tuent jour et nuit, malgré les conditions de travail pénibles et risquées qu’ils assument avec courage et abnégation.»

4- Sicap Baobab : Un Français se suicide dans son appart

Un Français, âgé d’une cinquantaine d’années, a été retrouvé décédé dans son appartement à la Sicap Baobab, près de l’immeuble Sadio Mané. D’après les premiers les éléments de l’enquête, renseigne Senenews, le désespéré a abrégé sa vie à l’aide d’une corde attachée à la fenêtre des toilettes .Cette macabre découverte a provoqué l’émoi chez les habitants. Ce sont d’ailleurs des voisins qui ont alerté les éléments du commissariat de Dieuppeul, après avoir senti une odeur nauséabonde ce lundi 1er août 2022, vers 13h.

Sur place, les limiers ont défoncé la porte de l’appartement pour y accéder. Ils ont constaté que la victime s’est suicidée dans les toilettes avec une corde attachée à la fenêtre.
Le défunt est né en 1967 et vivait seul dans cet appartement qu’il a loué depuis 2019. Les sapeurs-pompiers ont transporté le corps sans vie à l’hôpital Le Dantec. L’enquête suit son cours pour déterminer les raisons qui ont poussé le quinquagénaire a posé son acte désespéré.

5- Législatives : Le message de Karim Wade

Chers Compatriotes,
C’est avec beaucoup d’émotion et de satisfaction que je m’adresse à vous depuis Doha, lieu de mon exil forcé. Au nom de l’inter-coalition WALLU/YEWWI, je vous remercie pour la large confiance que vous nous avez accordée lors des élections législatives du 31 juillet 2022.

Cette victoire est d’abord et avant tout celle d’un peuple vaillant et digne contre le pouvoir en place qui a confisqué la démocratie et porté atteinte quotidiennement à l’Etat de droit depuis 2012.

Il a fallu l’engagement de la majorité des Sénégalais pour obtenir ce succès sans précédent, grâce à une opposition forte et unie. Pour la première fois dans l’histoire du Sénégal, un Président en exercice se retrouvera sans majorité à l’Assemblée Nationale.

Nous recevons cette belle victoire avec humilité et un grand sens des responsabilités. À tous les membres de l’inter-coalition WALLU/YEWWI, à tous ceux qui croient qu’un autre Sénégal démocratique, fier et panafricaniste est possible, je tiens à dire, avec toute la gravité exigée par les circonstances, que nous résisterons aux tentatives de confiscation de la volonté populaire par la majorité actuelle. Nous devrons, plus que par le passé, rester rassemblés, organisés et décidés, pour conforter notre victoire.

Nous sommes déterminés à répondre sans délai aux attentes quotidiennes de notre peuple et à mettre toute notre énergie à réconcilier l’Assemblée Nationale et les citoyens, en privilégiant, dans tous nos actes, l’intérêt général dans l’éthique et la transparence.

Dès les prochains jours, nous nous mobiliserons pour le vote de lois nécessaire afin de rebâtir, sans esprit de revanche, un Sénégal réconcilié avec lui-même où la jeunesse, dont il faut saluer l’engagement au cours de la campagne électorale, aura de nouvelles et bonnes raisons de croire en son pays et de le servir avec rigueur et avec enthousiasme.

J’appelle cette jeunesse à être le fer de lance du développement, de la modernisation et de la transformation de notre pays. Je l’exhorte à agir pour construire le Sénégal que nous voulons pour nos enfants.

VIVE LE PDS
VIVE L’INTER-COALITION WALLU/YEWWI
VIVE LE SENEGAL
VIVE L’AFRIQUE
KARIM WADE

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.