Le Café qui réveille l'Info

Législatives : Mimi reconnaît la percée de l’opposition

Dans un nouveau point de presse nocturne, la tête de liste nationale, Mimi Touré, qui a dû retirer les départements de Goudomp et l’Afrique du Nord de son décompte de la veille (nuit de dimanche à lundi), a opéré un repli stratégique dans sa communication.

« Nous sommes confiants de notre victoire. Nous récusons toute possibilité de cohabitation déclarée par une certaine opposition. Et nous tenons à rassurer nos militants que nous restons majoritaires à l’issue de ce scrutin. Malgré, il faut le reconnaître, une avancée de l’opposition« , affirme-t-elle.

Le mot est lâché, ! L’avancée significative de l’opposition est pour la première fois reconnue par la coalition au pouvoir. Benno Bokk Yakaar qui s’était retrouvé avec 125 députés en 2017 avec un pourcentage au niveau national de seulement 49,42%, avait beaucoup plus profité de ses victoires dans plusieurs départements qui ne sont désormais plus sous son contrôle. En guise de comparaison, la différence est frappante. En 2017, la coalition au pouvoir avait remporté 95 députés au Scrutin Majoritaire et 30 députés au Scrutin proportionnel.  Soit un gap de 38 députés, si les résultats provisoires affichés se confirment.

La première coalition de l’opposition à l’époque, Wattu Sénégal de Wade, avait seulement obtenu 09 députés sur le Scrutin Majoritaire et 10 sur la Proportionnelle.

Les chiffres de l’élection des députés à l’Assemblée nationale de 2017 s’établissaient comme suit :
– électeurs inscrits : 6.219.446
– votants : 3.337.494
– bulletins nuls : 27.059
– suffrages exprimés : 3.310.435
– quotient national : 55.174
– taux de participation : 53,66%

Les commentaires sont fermés.