Le Café qui réveille l'Info

Effondrements de bâtiments au Sénégal : Un mal bien connu mais non pris en charge!

Les causes structurelles de la fréquence des risques d’effondrement sont connues ( non respect du code de construction, malgouvernance du secteur, culture et installation de la mentalité fataliste…). Plusieurs rapports de la protection civile ont prévenu sur les risques que présentent certains bâtiments notamment à la Médina ( Dakar).
Les commissions auxiliaires de protection civile abandonnées à elles mêmes ne font que constater les dégâts…Aucune suite judiciaire n’est donnée aux conséquences qui découlent de ces effondrements : c’est la validation légale de la FATALITÉ.
La gouvernance de la réduction des risques de catastrophes laisse entrevoir des failles dans la mise en œuvre de biens de nos politiques publiques.
Le cadre de Sendai dont l’objet principal demeure la promotion d’une société résiliente face aux risques de catastrophes ne connait malheureusement pas de progrès significatifs dans sa mise en œuvre.
Il est temps de s’interroger sur l’opportunité et la valeur de certains des engagements internationaux de notre gouvernement .
En attendant les familles vont continuer à pleurer leurs morts pendant que le gouvernement marque son indifférence et son impuissance totale face à un fléau pourtant neutralisable avec un peu de volonté politique.
Abdou Sané Ancien député
Géographe-Environnementaliste
Expert en réduction des risques de catastrophes.
Chevalier de l’Ordre International de la Protection civile

Les commentaires sont fermés.