Le Café qui réveille l'Info

Top Actu Afrique : L’essentiel de l’actualité du continent du 13 Juillet 2022

1- La Côte d’Ivoire demande la libération de ses 49 soldats arrêtés au Mali

La Côte d’Ivoire demande au Mali la libération « sans délai » de ses 49 soldats arrêtés « injustement » dimanche à l’aéroport de Bamako. Le pays a nié toute intention de déstabiliser son voisin après que le Mali a accusé les militaires d’être des « mercenaires ».

Mardi, la présidence ivoirienne a réuni un conseil national de sécurité extraordinaire puis publié un communiqué affirmant qu’aucun militaire ivoirien n’était en possession d’armes et de munitions de guerre. La veille, le gouvernement malien a signalé que ces soldats ivoiriens se trouvaient illégalement sur le territoire du Mali. Mais selon Abidjan, la présence de ses soldats, dans le cadre d’opérations de soutien logistique à la mission des Nations unies au Mali (Minusma), est « bien connue des autorités maliennes ». (Avec Africanews)

2- Génocide des Tutsis : l’ex-préfet rwandais Laurent Bucyibaruta condamné à 20 ans de prison

Plus de 28 ans après l’extermination des Tutsis au Rwanda, l’ancien préfet rwandais a été condamné ce mardi 12 juillet par la cour d’assises de Paris à vingt ans de réclusion criminelle pour complicité de génocide. PUBLICITÉ

Laurent Bucyibaruta, 78 ans, qui comparaissait libre, a quitté la salle d’audience escorté par les gendarmes, en s’appuyant sur sa canne. Il a eu le temps, avant cela, d’échanger avec ses avocats et une proche, sur un banc. Derrière lui, on entendait les sanglots de ses soutiens, rapporte envoyée spéciale au Palais de justice de Paris, Amélie Tulet. (Avec RFI)

3- Afrique : L’OMS met en garde que «la pandémie de Covid-19 est loin d’être finie»

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a appelé à prendre des mesures pour freiner la propagation du Coronavirus. Rappelant la nécessité d’appliquer des mesures barrières, comme le port du masque, une ventilation améliorée et des protocoles de dépistage et de traitement, l’OMS met en garde que «la pandémie de Covid-19 est loin d’être finie». C’est lors d’une conférence de presse, tenue ce mardi 12 juillet 2022 à Genève, en Suisse, que le patron de l’Organisation mondiale de la Santé a alerté que «le virus fait une percée». (Avec Afrik.com)

4- RDC : Les avocats de François Beya récusent les juges de la haute cour militaire

Le procès devant la haute cour militaire de François Beya poursuivi pour « complot contre la personne du chef de l’État, injures, incitation de plusieurs militaires à l’indiscipline » s’est poursuivi, dans l’enceinte de la prison centrale de Makala à Kinshasa. L’audience a été de courte durée, car les avocats ont récusé les juges, estimant que les droits de la défense n’ont pas été respectés depuis l’ouverture du procès en juin 2022. Les avocats sont excédés depuis l’ouverture du procès. Les refus systématiques d’accorder la liberté provisoire à leurs clients malades ont fait déborder le vase. Les avocats s’attendaient ce mardi à ce que les juges se prononcent sur leur nouvelle demande. (Avec RFI)

5- Guinée : A peine installé dans ses nouvelles fonctions de ministre, Charles Wright annonce plusieurs réformes

En remplacement de Me Alain Moriba Koné à la tête du ministère de la justice et des droits de l’homme limogé par la suite d’un decret présidentiel, Alphonse Charles Wright, jusque-là procureur général de Conakry, a officiellement pris fonction ce mardi, 12 juillet 2022.

Le désormais ministre de la justice garde des sceaux, a annoncé à l’occasion de la cérémonie de passation de service qui s’est déroulée dans les locaux du ministère, plusieurs réformes dont l’équipement des cours de tribunaux, tout en asssurant leurs fonctionnements quotidiens , mais aussi et surtout l’application des mesures afin d’anticiper le vieillissement et le départ à la retraite des magistrats. (Avec AllAfrica)

6- Burkina Faso : Blaise Compaoré à Ouagadougou, un retour controversé

Le voyage aller-retour de M. Blaise Compaoré, l’ancien président burkinabé dans son pays d’origine, continue de faire des vagues et est diversement apprécié. M. Blaise Compaoré est venu, M. Blaise Compaoré est reparti, et la vie suit son cours au Burkina Faso De ce voyage après plusieurs années d’exil, des constats sont faits par de nombreux observateurs : – L’ancien président a reçu un accueil chaleureux à Ouagadougou. Ce qui montre que, nonobstant le nombre d’années passées dans son pays d’adoption, il bénéficie encore d’un capital sympathie certain de la part d’une frange de la population burkinabé. (Avec maliactu.net)

7- Bénin : Le président de la Cour constitutionnelle Joseph Djogbénou démissionne

Le président de la Cour constitutionnelle, l’avocat Joseph Djogbénou, a annoncé ce mardi 12 juillet sa démission. Ce très proche du chef de l’État béninois Patrice Talon va atterrir dans un des deux grands partis politiques de la majorité, à six mois des élections législatives du 8 janvier 2023. Le communiqué qui annonce sa démission n’avance aucune raison. Mais personne à Cotonou ne pense à un divorce. Le président démissionnaire est un très fidèle du président Patrice Talon. Il fut son avocat personnel avant l’élection de ce dernier à la tête du pays en 2016, puis son ministre de la Justice avant d’arriver à la tête la Cour constitutionnelle. Jugé trop proche de Patrice Talon, ses arrêts ont tout le temps été critiqués par l’opposition, qui le traitait de « président partisan ». (Avec RFI)

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.