Le Café qui réveille l'Info

Top Actu Afrique : L’essentiel de l’actualité du continent du 11 Juillet 2022

1- Mali : 49 soldats ivoiriens arrêtés à Bamako

Les soldats ivoiriens ont été arrêtés, ce dimanche 10 juillet 2022, en début d’après-midi, à l’aéroport de Bamako, informe Rfi. Depuis, les messages alarmistes et même complotistes circulent sur les réseaux sociaux, les présentant comme des mercenaires lourdement armés venus déstabiliser le pays. Ces soldats appartiennent en réalité à l’armée régulière ivoirienne, ils devaient sécuriser, selon l’armée ivoirienne, des sites de la Minusma, la Mission des Nations unies.

2- Rwanda : Paul Kagame ouvre la porte à de nouvelles candidatures, une « mauvaise nouvelle » pour l’opposition

Interrogé sur France 24, vendredi, sur ses projets pour l’élection présidentielle de 2024, Paul Kagame au pouvoir depuis 2000, a répondu qu’il était prêt à se porter candidat « pendant vingt ans » encore, avant de préciser que « les élections sont avant tout l’expression d’un choix du peuple ». « Je n’ai aucun problème avec ça », a ajouté le chef de l’État rwandais. Pour Bernard Ntaganda, président du parti d’opposition Social Imberakuri et qui envisage également de se présenter aux prochaines élections, l’annonce de Paul Kagame est une mauvaise nouvelle. 

3- Togo : Au moins sept enfants morts dans une ou plusieurs explosions dans l’extrême nord du pays

Sept enfants sont décédés et deux autres grièvement blessés dans la nuit du 9 au 10 juillet dans la région des savanes, à la frontière du Bénin et du Burkina Faso, pas loin du parc de Pendjari et de la réserve de Pama, renseigne Rfi. Dans cette région, des groupes armés attaquent régulièrement, côté burkinabè et béninois, et ces dernières semaines, côté togolais, il y a eu des attaques armées. Ces enfants ont-ils été victimes d’un acte terroriste ou d’une bavure ? Pour le moment, on ne sait vraiment pas ce qui s’est passé. 

4- Glencore au Cameroun : Vers l’ouverture d’une enquête de la commission anticorruption ?

Plus d’un mois après les aveux de Glencore, au Cameroun la Commission nationale anticorruption (Conac) s’est saisie de l’affaire. Akere Muna, l’avocat camerounais engagé dans la lutte pour la transparence, annonce sur Twitter avoir reçu un courrier le confirmant, rapporte Rfi. Le géant anglo-suisse du négoce de matières premières a plaidé coupable devant les juridictions américaines et britanniques et a reconnu avoir payé sur plusieurs années des hauts-fonctionnaires en Afrique et en Amérique du Sud. Tout un système de corruption pour obtenir ou garder des contrats ou pour éviter des audits.

5- Droits de l’homme en Centrafrique : « depuis trois mois, il y a une résurgence des groupes armés dans le pays »

L’expert indépendant de l’ONU sur les droits de l’homme en Centrafrique s’inquiète d’un rebond des violations des droits humains dans le pays depuis le début de l’année. Le juriste togolais Yao Abgetse vient de livrer un point sur la situation au Conseil des droits de l’homme des Nations unies. La moitié des violations recensées sont le fait des forces de sécurité, des agents étatiques et de leurs alliés, notamment russes ; l’autre moitié est du fait des groupes armés, qui depuis quelques mois se montrent plus actifs. Autre inquiétude : la brouille avec les partenaires financiers pourrait amener à une dégradation de la situation sécuritaire et humanitaire, alors que 63% de la population a déjà besoin d’aide humanitaire ou de protection, renseigne Rfi.

6- Famine en Somalie : Mise en place d’un pont aérien pour acheminer de l’aide humanitaire

L’Union européenne a mis en place, avec plusieurs ONG, un pont aérien humanitaire pour acheminer une aide d’urgence aux populations de plusieurs régions du pays, menacées par la famine, renseigne Rfi. Cette série de vols vise à apporter à des ONG partenaires, notamment Action contre la faim, des aliments thérapeutiques et des fournitures médicales dans des zones reculées du pays qui ne sont accessibles que par voie aérienne.

7- Espagne : Le corps de l’ancien président angolais, Jose Eduardo dos Santos, a été autopsié

L’autopsie a été réalisée durant le week-end, ont indiqué lundi à l’AFP les avocats de Tchizé dos Santos, l’une de ses filles. Nous n’avons pas encore les résultats, ont-ils précisé.

La Rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.