Le Café qui réveille l'Info

Législatives au Sénégal : Premier jour de campagne et premières déclarations politiques

La campagne pour les élections législatives du 31 juillet a officiellement commencé dimanche pour 21 jours. Un début calme et timide car ce jour coïncidait – hasard du calendrier – avec la fête de la Tabaski, l’Aïd-el-Kébir dans le pays à 95% musulman. Mais les différents camps politiques n’ont pas manqué de prendre la parole pour marquer le coup d’envoi de la compétition électorale. 

La première journée de campagne électorale s’est terminée par les déclarations des représentants des huit listes en compétition, lors du journal quotidien dédié sur la RTS, chaîne de télévision publique sénégalaise. 

Plus tôt dans la matinée, le président Macky Sall a pris la parole à la sortie de la Grande mosquée de Dakar après la prière de la Tabaski. Il a appelé les acteurs politiques à bannir la violence pendant la campagne électorale à venir, « qui n’est pas une période de non droit ». 

Le chef de l’Etat a aussi incité à éviter le croisement des caravanes et les bagarres puis il a ajouté que l’Etat va agir face aux gens qui vont recruter des nervis, quelque soit le camp politique.  

Ousmane Sonko, l’une des figures de la principale coalition de l’opposition Yewi Askan Wi, a aussi fait une déclaration en direct sur les réseaux sociaux depuis son fief à Ziguinchor, en Casamance au sud du pays. 

Il a appelé les Sénégalais à un vote massif pour leur coalition afin de donner la majorité de l’Assemblée nationale à l’opposition et de faire barrage à une éventuelle troisième candidature du président Macky Sall, rapporte Rfi.

Les commentaires sont fermés.