Le Café qui réveille l'Info

Hôpital régional de Ziguinchor : Les travailleurs du Cte réclament le paiement des arriérés de salaires et d’indemnités

- Advertisement -

Les travailleurs en service au Centre de traitement épidémiologique (Cte) de l’hôpital de Ziguinchor broient du noir. Sans salaires depuis plusieurs mois, ils ont organisé hier un sit-in devant le bureau du directeur de l’hôpital. En plus de leurs arriérés de salaires, ils exigent le paiement de leurs indemnités. «Nous sommes déçus par le discours du directeur de l’hôpital. C’est un discours irresponsable. Et pourtant, il y’ a deux jours, dans son bureau, lors d’une rencontre que nous avons eu, il nous a dit carrément qu’il a reçu la somme de 50.000.000 Fcfa et que les 45.000.000 Fcfa étaient destinés à la réparation du scanner. Ce mardi, il s’est dédit devant tout le monde pour dire qu’il n’a jamais reçu 50.000.000 Fcfa. C’est inadmissible. Encore une fois, nous sommes déçus. Tout ce que nous demandons au ministre de la Santé et au directeur de l’hôpital, c’est qu’ils nous payent notre argent», a plaidé le porte-parole du jour des travailleurs du Cte, Babacar Ndong.

«Faute de quoi, tout ce que le directeur verra, qu’il comprenne bien que cela vient de nous qui sommes les travailleurs de ce Centre de traitement épidémiologique. Nous sommes plus que jamais déterminés et nous ne lâcherons rien. Nous n’avons plus confiance à ce directeur qui doit aux agents contractuels sept mois d’arriérés de salaires, quatre mois d’arriérés de salaires aux médecins contractuels et deux mois de motivation à l’ensemble de tout le personnel du Cte. Nous interpellons le ministre de la Santé. Nous lui demandons de prendre toutes ses responsabilités et de régler nos problèmes avant la Tabaski. Sinon, nous envahirons tous les jours le bureau du directeur de l’hôpital», a mis en garde Babacar Ndong.

Interpellé, le directeur de l’hôpital régional de Ziguinchor, Ndiamé Diop a écarté toute responsabilité dans la situation que vivent ces agents du Cte de Ziguinchor. «Quand j’ai reçu les premiers montants de la subvention, ils étaient destinés aux agents de l’hôpital, à la prise en charge de la restauration de l’hôpital et au fonctionnement des Cte», a précisé d’abord Ndiamé Diop. Poursuivant, il ajoute : «Chaque fois que je recevais de l’argent, j’appelais les responsables du Cte qui sont le Pr Manga, le Pr Diatta et l’ensemble des parties prenantes. Tout l’argent que nous avons reçu, a été distribué aux agents dans les règles de l’art. Seulement, ces travailleurs du Cte sont restés deux mois avant la fermeture du centre et l’Etat ne m’a pas versé de l’argent pour eux. Je n’utiliserais jamais le budget de l’hôpital pour payer quiconque. Mieux, je précise encore une fois que je n’ai reçu aucun sou pour eux. D’ailleurs, pour réparer le scanner qui était en panne, il aura fallu que je sorte 10 millions de Fcfa. Le ministre de la Santé, le gouverneur de la région, le médecin de région ont été tous informés de la situation de ces travailleurs du Cte. Si l’Etat me versait demain leur argent, ils seront tous payés», a indiqué Ndiamé Diop. (Avec Libération online)

Les commentaires sont fermés.