Le Café qui réveille l'Info

« La Poste va se relever, redorer son blason et se mettre sur les rails de l’émergence » ( Yankhoba Diattara)

Yankhoba Diattara, ministre de l’Economie Numérique et des Télécommunications, a promis que La Poste qui fait face à des difficultés financières, « la Poste va se relever, redorer son blason et se mettre sur les rails de l’émergence », lors d’une rencontre dédiée au secteur postal ce mardi à Dakar.

« L’Etat est conscient des difficultés auxquelles est confronté le secteur postal, et des nombreuses contraintes qui entravent son développement. Et c’est pourquoi, mon département a lancé un vaste programme de modernisation et de redynamisation, engageant ainsi des actions phares telles que la mise en place d’un cadre de concertation qui nous permet aujourd’hui de réunir toutes les parties prenantes afin de formuler des orientations pour les problèmes structurels rencontrés par les opérateurs et d’établir des partenariats actifs et collaboratifs », a dit M. Diatara.

Face à la presse, il a également souligné la révision de la loi de 2006 portant code des Postes, la mise en œuvre du projet d’adressage numérique national, qui n’est plus à démontrer les enjeux d’un système d’adressage fiable pour les activités postales. Et enfin, le ministre a informé que son département a mis en place une plateforme web d’échanges et de recueils des données du secteur qui constitue un link permanent entre le ministère et tous les opérateurs accessible 24h sur 24H pour un suivi permanent de vos besoins et de l’évolution du secteur.

Mieux encore, il est aussi prévu, selon le ministre, dans le Plan de travail 2022 l’élaboration du Plan stratégique de développement du secteur postal avec l’accompagnement des experts du Bureau Organisation et Méthode (BOM).

« La viabilité des services postaux ne peut être atteinte qu’à travers une offre de services, des infrastructures et des procédés adaptés aux nouveaux besoins de la clientèle, la promotion d’un système juridique permettant de renforcer l’équilibre de l’écosystème postal, l’innovation à travers les services électroniques postaux, mais surtout l’interopérabilité pour renforcer la collaboration entre les différents acteurs », a ajouté M. Diatara.

D’ailleurs, dira-t-il, « l’organisation de cette journée est un pas important car c’est l’occasion d’échanger sur les différentes problématiques et d’en ressortir avec des solutions adaptées ». Mais c’est surtout l’occasion pour eux d’accompagner le fleuron national qu’est la Société Nationale La Poste en charge de la mission de service public à « renouer avec ses clients et démontrer que les acquis sont réels, que la tourmente va passer et que des lendemains meilleurs sont en perspective ». 

Paiement intégral de la dette de 42 milliards due à la Poste par le Gouvernement

« La Poste va se relever, redorer son blason et se mettre sur les rails de l’émergence. Le Président Macky Sall a donné des instructions fermes dans ce sens, et nous y travaillons en étroite collaboration avec mon homologue le Ministre des finances et du Budget, et dans une synergie d’actions très positives nous y parviendrons », a promis le ministre.

Il a fait savoir au public qu’ils ont déjà entamé ce travail avec l’épongement intégral de la dette de 42 milliards due à la Poste par le Gouvernement. Mieux, ils ont également entamé un accompagnement solide des travailleurs avec la hausse de la rémunération du service postal qui est passée de 1,3 milliards en 2020 à 3,1 milliards en 2022.

« Aux acteurs du secteur évoluant dans le privé, nous pouvons les rassurer relativement à cette requête consistant à travailler pour réduire fortement les iniquités dues à la concurrence déloyale qui porte gravement atteinte au déploiement et à l’expansion de certaines structures privées », a-t-il lancé. (Avec Pressafrik) 

Les commentaires sont fermés.