Le Café qui réveille l'Info

​Suppression du parrainage : La Cour Suprême rejette la requête de Me Tine

L’affaire opposant l’Union sociale libérale (Usl) contre l’Etat du Sénégal sera jugée, ce jeudi 23 juin 2022 devant la Cour suprême de Dakar. L’annonce a été faite par Me Abdoulaye Tine, président du parti Usl.

Lequel avait saisi en référé la Cour suprême, le 25 mars 2022, pour solliciter la suspension de l’arrêté du ministre de l’Intérieur en date du 3 mars 2022. Pour rappel, cet arrêté fixait les modalités d’application du parrainage pour les élections législatives du 31 juillet 2022. «Le refus de l’Etat du Sénégal de se soumettre au droit en respectant l’arrêt de la Cour de Justice de la Cedeao du 28 avril 2021 et qui déclarait illégal le système de parrainage, ce refus devra être sanctionné par le juge administratif. Un Juge qui est le garant et le gardien de la légalité administrative», indique Me Abdoulaye Tine sur sa page Facebook.

«Il est évident que la suspension de l’arrêté du ministre de l’Intérieur entraînera inéluctablement le report des élections législatives qui sont prévues pour le 31 juillet 2022. En effet, tout le processus électoral devra être repris à zéro et ceci sans le système illégal de parrainage», détaille le patron de Usl. Pour rappel, l’affaire avait été déjà appelée à la barre le 9 juin dernier avant d’être renvoyée le 23 juin 2022 à 12h.

 Selon PressAfrik, le juge des référés en rendant sa décision déclare que les décisions du Conseil constitutionnel ne sont susceptibles d’aucune voie de recours. Elles s’imposent au pouvoir public et à toutes les autorités administratives et juridictionnelles. Sur ces motifs, le juge rejette la requête du parti de l’Union sociale libérale.

Les commentaires sont fermés.