Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 22 Juin 2022

Mise à jour : 22 Juin 2022 à 14h 30

1- Hôpital Tivaouane: Accueillie par des brassards rouges, la ministre de la Santé crache ses vérités sur le personnel

Il y a quelques semaines, un incendie à) l’Hôpital de Tivaouane provoquait la mort de 11 bébés. S’en est suivi plusieurs arrestations chez le personnel médical de l’hôpital. Cs agents seront ensuite placés sous mandat de dépôt. Leur collègue, en colère contre ces arrestations, ont voulu le faire savoir au Dr Marie Khemesse Ngom Ndiaye, la nouvelle ministre de la Santé en remplacement de Diouf Sarr.« Si vous vous étiez mis dans la peau de la maman ou du père d’un de ces bébés, sûr que vous n’exigeriez pas que vos collègues arrêtés soient libérés, avant que la Justice n’ait tiré d’abord cette affaire au clair », leur a-t-elle servi avant d’ajouter : « Venez, prenons des photos, si vous voulez ! Car ces brassards rouges ne me dérangent guère. D’ailleurs, c’est normal que vous en portiez. Certes, vous n’êtes pas contents de l’arrestation de vos collègues. Mais sachez également que, moi aussi, je pouvais porter un brassard rouge, parce que je ne suis pas contente de la mort des bébés ». (senenews)

2- Répression, Emprisonnement : Wade appelle Macky Sall à la raison

Face à la répression violente sur les manifestants et l’emprisonnement des « otages politiques », la coalition Wallu est montée au front pour raisonner le chef de l’Etat, Macky Sall. La Coalition Wallu Sénégal condamne le recours à la force meurtrière par les forces de l’ordre contre les manifestants. Déjà quatre personnes ont été tuées lors des manifestations du 17 juin organisées par Yewwi, rapporte Rewmi.

En conférence de presse hier, Wallu Sénégal dirigée par Me Abdoulaye Wade appelle le chef de l’Etat à la raison. Mamadou Lamine Thiam, mandataire national de ladite coalition, invite Macky Sall au respect des fondamentaux de l’Etat de droit et de la démocratie.
« L’Etat a le droit de maintenir l’ordre. Les citoyens ont le droit de manifester. Il faut éviter la répression. Le maintien d’ordre n’est pas la répression. Donc, il faut que nos forces de sécurité et de Défense arrêtent la répression sur le peuple sénégalais qui exprime un droit constitutionnel. On ne comprend pas cette situation. Il faut préserver la démocratie et la liberté», a-t-il martelé.

3- Hôpital Le Dantec : Pourquoi la dépouille du manifestant mort brûlé le 17 juin est toujours retenue à la morgue

Le 17 juin dernier, lors de la manifestation de la coalition Yewwi Askan W (YAW), un jeune est mort brûlé vif. Mais, 5 jours après le décès, son corps est toujours retenu à la morgue de l’hôpital Aristide Le Dantec.

Pour cause, informe le quotidien Source A dans sa parution de ce mercredi, jusqu’à hier, aucune autopsie n’a encore été eeffectuée. Car, il n’y a pas de famille venue réclamer la dépouille de la victime.

À DÉCOUVRIR

Si cette situation perdure, renseigne encore le journal qui donne l’information, il est fort probable que la police scientifique réalise les analyses médico-légales pour nécessité d’enquête. (Seneweb)

4- Mort de Ismaila Goudiaby à Ziguinchor : Le procureur de Ziguinchor lance un appel à témoin

Mort de Ismaila Goudiaby à Ziguinchor : Le procureur de Ziguinchor lance un  appel à témoin pour...

L’appel à témoin est lancé via un communiqué du procureur de la république de Ziguinchor, suite à la polémique autour de la mort de Ismaila Goudiaby lors de la manifestation de Yewwi Askanwi à Ziguinchor. Papa Ismaila Diallo a annoncé l’ouverture d’une enquête « pour déterminer les circonstances de cette perte en vie humaine et identifier le ou les auteurs en vue de leur traduction devant les juridictions compétentes », renseigne Seneweb.

En effet, la famille de la victime a réfuté le rapport de l’expertise médico-légale qui fait état d’une « mort violente par choc hémorragique suite à une plaie pénétrante du cou causée par une arme blanche contondante ».

Pour les proches de Goudiaby, leur fils a bel et bien été tué par balle.

Le procureur Diallo d’informer que « toute personne dont la déposition sera nécessaire à la manifestation de la vérité sera entendue », mentionne le texte dont Seneweb a reçu copie.

5- Le Gouvernement face à la presse ce jeudi…Eau, assainissement et élevage au menu

Le gouvernement fera face à la presse, demain jeudi à 10 heures à Dakar. Le ministre des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement des territoires, Oumar Guèye, Porte-parole du gouvernement et ses collègues chargés de l’Eau et de l’Assainissement, de l’Elevage et des Productions animales répondront aux questions des journalistes.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.