Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 20 Mai 2022

1- Sonko-Adji Sarr : Entendue, la deuxième masseuse révèle n’avoir effectué que trois séances

Les auditions se poursuivent dans le cadre de l’instruction de l’affaire Sweet Beauty. Le Doyen des juges, Oumar Maham Diallo, a entendu, mercredi dernier, la deuxième masseuse citée dans ce dossier, Aïssata Bâ alias Maman.

Maman a été interrogée sur les types de massage pratiqués à Sweet Beauty. Une interrogation à laquelle, signale le journal, la concernée n’a pu répondre, parce que n’ayant pas passé beaucoup de temps à l’institut.

En effet, Maman a déclaré avoir passé juste une semaine à Sweet Beauty et n’avoir effectué que trois massages. Cependant, elle a affirmé ne pas avoir pratiqué de massage sexuel durant ce laps de temps.

L’ex-collègue de Adji Sarr a confié au Doyen des juges que pour faire leur travail, les masseuses portent « des dessous jetables » comme dans tous les instituts.

Tenant à garder son honorabilité, elle jure n’avoir pas fait ce que Adji Sarr dit avoir fait.

2- « Deux milliards de Wade » : Chaude confrontation entre Samuel Sarr et Cheikh Amar dans le bureau du juge

D’après le quotidien Les Échos qui donne l’information dans sa livraison de ce vendredi, repris par seneweb, le juge d’instruction du deuxième cabinet les a entendus, mercredi dernier, séparément et lors d’une confrontation.

Ce, dans le cadre de l’élucidation de ce qu’il est convenu, désormais, d’appeler l’affaire des deux milliards de l’ex-président de la République, Me Abdoulaye Wade. À l’occasion, raconte le journal, chacun a campé sur sa position.

Mieux ou pis, c’est selon, le face-à-face ne s’est pas déroulé sans heurts. En effet, poursuivent nos confrères dans leur récit, le ton est monté d’un cran entre l’ancien Directeur général de la Senelec et le célèbre patron de Tse.

À DÉCOUVRIR

C’est alors parti pour une empoignade qui a débouché sur un échange de propos aigres-doux, voire désobligeants, entre les deux hommes. Finalement, le magistrat instructeur leur a purement et simplement demandé de partir.

3- Distribution de l’eau : La SEN’EAU annonce des perturbations pour ce week-end

La société chargée de la fourniture de l’eau annonce encore des perturbations dans la distribution de l’eau du samedi 21 mai à 7h au dimanche 22 mai dans la nuit. Les raisons avancées sont « des travaux de réhabilitation de l’usine de traitement d’eau potable de Ngnith et de la conduite de transport du Lac de Guiers numéro1, communément appelée ALG1 ».

4- Sécurisation en Casamance : Une dizaine de personnes blessées par balles et éclats d’obus dans le Nord Sindian

Selon Seneweb, au moins une dizaine de personnes seraient blessées au cours des opérations de sécurisation de l’armée au niveau de la frontière gambienne, dans le Nord Sindian précisément. Zig FM qui donne l’information cite des sources concordantes et précise que ces personnes ont été blessées par balles et éclats d’obus au niveau du village de Diakhine, à quelques encablures de la Gambie, ce mardi. Elles sont pris en charge au niveau des hôpitaux à Banjul.

Ces informations ne précisent pas l’identité des blessés de ces opérations touchés par balles et éclats d’obus, ni leur appartenance, s’il s’agit d’éléments du MFDC qui résistent aux assauts de l’armée ou des civils fuyant les opérations, mais leur état serait stable. Seulement, nos confrères précisent que des villages situés dans cette zone sont en train de se vider de leurs populations. Par ailleurs, le Chef d’Etat-major des armées, le Général de corps Cheikh Wade, cité par la source, affirme: « Ce n’est pas encore la fin des opérations de sécurisation en Casamance, ni moins la fin du processus de démantèlement de toutes les bases du MFDC. Le principe de terminer avec la branche armée de ce mouvement indépendantiste est irréversible ».

5- Affaire Gana Gueye – Les Supporters Du PSG Prennent Une Décision Surprenante

Idrissa Gana Gueye peut compter sur le soutien d’une partie importante des supporters du PSG, renseigne Galsen 221. Le collectif Ultras Paris vient de rompre le silence dans cette affaire et c’est pour défendre son joueur. En effet, le collectif Ultras Paris a décidé d’apporter son « soutien sans faille à Idrissa Gana Gueye qui subit depuis quelques jours des accusations médiatiques démesurées. Chaque membre demeure encore libre de soutenir les causes de son choix de la manière qui lui convient ». « Nous rappelons à ses détracteurs qu’Idrissa Gana Gueye a toujours eu un comportement exemplaire et qu’il a toujours combattu avec force toutes formes de discriminations. Il est intolérable pour nous que son honneur soit ainsi jeté aux chiens et qu’il devienne le bouc émissaire des dérives homophobes de la société », lit-on dans le communiqué du collectif Ultras Paris.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.