Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 19 Mai 2022

1- Décès Marie Josephine Diallo : Macky rend hommage à un « commis de l’Etat dévoué et d’une grande discrétion »

Le président Macky Sall a réagi au décès de Marie Joséphine Diallo, Secrétaire générale de l’Assemblée nationale. Il a rendu hommage à un « commis de l’Etat dévoué et d’une grande discrétion ».

« Le Sénégal vient de perdre une dame d’un grand professionnalisme Marie Joséphine Diallo, Secrétaire générale de l’Assemblée Nationale depuis 1996. Je rends hommage à un commis de l’Etat dévoué et d’une grande discrétion. Mes condoléances à sa famille et à l’Assemblée Nationale », a twitté le président Sall.

1- Trafic de passeports diplomatiques : Les députés Mamadou Sall et Boubacar Biaye condamnés

Les députés Boubacar Biaye et Mamadou Sall, membres de la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY, au pouvoir) ainsi que leurs complices ont été tous reconnus coupable dans l’affaire du trafic de passeports diplomatiques.

Selon PressAfrik, Le premier nommé prend 2 ans dont 5 mois ferme et le deuxième prendra, avec le complice Sadio Dansokkho, président du Conseil départemental de Saraya, 2 ans dont 6 mois ferme.

Le juge aussi condamné, Djadié Kondé, cerveau de cette affaire à une peine d’emprisonnement de 2 ans dont 10 mois ferme.

3- Affaire Gana Guèye : Le syndicat mondial des joueurs professionnels attend le feu vert de Gana pour réagir

L’affaire Gana Guèye continue de défrayer la chronique. La Fédération française de football (FFF) s’est saisie du dossier. Son Conseil national de l’éthique (CNE) a adressé une sorte de demande d’explications au milieu de terrain sénégalais du PSG pour, notamment, l’inviter à clarifier sa position.

À DÉCOUVRIR

Jusque-là la Fédération internationale des associations de footballeurs professionnels (FIFPro), syndicat mondial des joueurs pro, ne s’est pas prononcée sur l’affaire. Mais manifestement selon Seneweb, ce n’est ni un manque d’intérêt pour le sujet ni un évitement. C’est que la FIFPro ne peut rien faire sans avoir au préalable la version de Gana Guèye.

«Pour communiquer sur le sujet, on attend surtout que le joueur s’exprime, a précisé Stéphane Saint-Raymond, le directeur de la Communication de la FIFPro/Afrique, interrogé dans les colonnes de L’Observateur de ce jeudi. Beaucoup de gens parlent sans savoir ce que le joueur pense et a à dire.» La FIFPro ne se prononcera donc, selon Stéphane Saint-Raymond, «qu’après avoir pris connaissance de la position et des déclarations de Gana Guèye, pas avant».

«Il faudra que le syndicat soit saisi par Gana Guèye et s’il a envie qu’on intervienne, a répondu le directeur de la Communication de la FIFPro/Afrique. C’est notre fonctionnement. D’abord on s’entretient avec le joueur. S’il souhaite qu’on intervienne, on le fait.» Stéphane Saint-Raymond a ajouté : «S’il a fait ce qu’on lui reproche, c’est qu’il sait exactement pourquoi il l’a fait. Gana Guèye a ses raisons. Le président de la République du Sénégal l’a soutenu, peut-être qu’il l’a eu au téléphone. Je ne sais pas quelle est sa position.»

4- Attaques contre la Dge : Félix Diome réplique

Le ministre de l’intérieur déplore les attaques contre la direction générale des élections et la société civile de certains responsables de l’opposition. Antoine Félix Diom déclare que l’article 76 du code électoral est très clair sur le dépôt des listes de candidatures. Il considère que Force restera à la loi. Il s’exprimait en marge de l’atelier organisé par la société civile, ce matin, rapporte Igfm.

« C’est le lieu pour moi, d’apporter mon soutien aux membres de la société civile qui ont ces derniers temps fait l’objet d’attaques non seulement subjectives mais injustifiées. Nous connaissons le rôle de premier plan que la société civile a joué depuis les années 1990 pour l’avènement de notre démocratie au niveau où elle se situe aujourd’hui. Je voudrais également associer ces mêmes remerciements et soutiens à l’ensemble des acteurs du processus surtout la direction générale des élections », a argué le ministre de l’intérieure.

5- Annoncé chez les Lions : Boubacar Kamara aurait finalement choisi la France

Alors que le sélectionneur Aliou Cissé avait annoncé son intérêt pour le franco-sénégalais Boubacar Kamara de l’Olympique de Marseille, celui-ci semble avoir tranché pour sa carrière en sélection.

En effet, selon L’Equipe, il serait sur la liste des 24 Bleus retenus pour les quatre matches de Ligue des nations au mois de juin. Ladite liste sera dévoilée à 14h (12h, heure de Dakar), par Didier Deschamps. 
A 22 ans, le milieu et défenseur de l’OM, qui réalise une belle saison sous Jorge Sampaoli, est dragué depuis plusieurs mois par le Sénégal, le pays d’origine de son père. International espoirs français, il s’était même fait à l’idée de rejoindre le récent champion d’Afrique pour la prochaine Coupe du monde. Les approches de la fédération sénégalaise ainsi que les performances du Marseillais ont fini de convaincre le sélectionneur français de lui ouvrir la porte des Bleus, selon le média sportif. (Avec Seneweb)

Les commentaires sont fermés.