Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 18 Mai 2022

1- Affaire Gana Gueye : Le Collectif « Non à l’hétérophobie » lance une pétition

Une pétition de soutien à Idrissa Gana Gueye a été lancée, hier soir, par le collectif « Non à l’hétérophobie », composé d’intellectuels sénégalais. A l’heure actuelle, ladite pétition a enregistré plus de 13000 signataires. Interpellé par Seneweb, l’initiateur, Mamadou Thiam, est revenu sur les motivations du collectif « Non à l’Hétérophobie » qui prône la tolérance et le respect des différences.

“Nous sommes dans un monde globalisé mais avec une diversité de culture et de parcours historique. Paradoxalement, certains ignorent de plus en plus les notions de différences culturelles, de respect de l’autre et de tolérance. Le cas Idrissa Gana Gueye est symptomatique de cette dérive qui tire sa source d’une approche auto-centrée , européo-centrique de l’Occident”. Poursuivant, l’expert en management spécifie les objectifs de cette pétition : « Nous avons dès lors jugé important que des voix du Sud s’élèvent et:

  • Apportent leur soutien à un compatriote injustement accusé et attaqué;
  • Dénoncent, au-delà du cas Gana Gueye, cette forme d’intolérance voire de violence de plus en plus affichée par l’occident au nom pourtant de la liberté.
  • Rappeler que le droit de soutenir une cause n’est pas supérieur à celui de choisir ses causes.
  • Demander à l’université Cheikh Anta Diop de retirer à Mme Valérie Pécresse le titre de Dr honoris causa qui lui a été décerné. Nous considérons en effet qu’elle n’a pas un comportement actuellement en phase avec les vertus à la base de cette haute distinction. Elle n’est pas un bon exemple ni un modèle pour les étudiants de notre illustre université. “.Rappelons, que plusieurs autorités sont signataires de cette pétition qui condamne la sortie malencontreuse de Mme Valérie Pecresse , tout en apportant leur soutien à notre compatriote, Idrissa Gana Gueye.
    (Avec Seneweb)

​2- Tabaski 2022 : 810 mille moutons attendus au Sénégal, les taxes suspendues (ministre)

Le marché sénégalais sera bien approvisionné en mouton. Les besoins du marché national en mouton pour la Tabaski 2022 sont estimés, à 810 mile têtes dont 260 mille pour la région de Dakar. La précision est faite par le ministre de l’Élevage et des Productions animales, Aly Saleh Diop.

« Je rappelle que cette année encore, nous avons un objectif à atteindre qui est de 810 mille moutons (260mille pour Dakar). L’année dernière, on avait réussi à atteindre cet objectif (autour de 889mille) mais la production nationale avait contribué à 70%. Juste pour dire que les éleveurs sénégalais ont compris les enjeux et ont travaillé pour permettre aux Sénégalais de disposer quotidiennement de la viande 12mois/12 mais aussi de leur permettre d’en disposer le jour de la Tabaski. Cela veut dire que nous sommes à 2 points de l’autosuffisance en moutons» a déclaré le ministre Aly Saleh Diop hier-mardi lors d’un atelier de validation de la lettre de politique de l’Elevage et des productions animales.

D’après le ministre Aly Saleh Diop , le Président Macky SALL a adressé une lettre circulaire à l’ensemble des ministères impliqués dans la préparation de la Tabaski pour leur dire « de suspendre les taxes assujetties au commerce de bétail entre le Sénégal et la Mauritanie sur une période allant de 60 jours avant la fête et 45 jours après la fête, et d’assouplir les conditions de transport du bétail depuis le territoire mauritanien jusqu’à n’importe quel point au Sénégal. » (Avec PressAfrik)

À DÉCOUVRIR

3- Le Conseil national de l’éthique de la FFF demande à Gana Gueye de porter le maillot pour taire le débat

Dans un courrier adressé à Idrissa Gueye mardi, le Conseil national de l’éthique de la Fédération Française de Football a demandé au milieu de terrain sénégalais du PSG, suspecté d’avoir refusé de jouer face à Montpellier à cause d’un flocage en soutien aux personnes LGBT, de clarifier sa situation, rapporte Wiwsport.

« De deux choses l’une, soit ces supputations sont infondées et nous vous invitons sans délai à vous exprimer afin de faire taire ces rumeurs . Nous vous invitons par exemple à accompagner votre message d’une photo de vous portant le maillot en question », écrit le CNE. Soit ces rumeurs sont exactes. Dans ce cas, nous vous demandons de prendre conscience de la portée de votre geste et de la très grave erreur commise. La lutte contre les discriminations dont font l’objet les différentes minorités, quelles qu’elles soient, est un combat indispensable et de tous les instants. Qu’il s’agisse de la couleur de peau, de la religion, de l’orientation sexuelle, ou de toute autre différence, toutes les discriminations reposent sur le même fondement qui est celui du rejet de l’autre parce qu’il est différent du plus grand nombre. En refusant de participer à cette opération collective, vous validez de fait les comportements discriminatoires, le refus de l’autre, et pas uniquement contre la communauté LGBTQI + », enchérit le Conseil national de l’éthique, avant de conclure : « L’impact du football dans la société et la capacité des joueurs à représenter un modèle pour ceux qui les admirent nous donnent à tous une responsabilité particulière », a écrit le Conseil National Ethique à Gana Gueye. Cette affaire est loin de connaître son épilogue alors que les voix s’élèvent de toute part pour soutenir où condamner ce supposé refus de soutien qu’on prête à l’international Sénégalais du PSG qui n’a pas encore réagi officiellement tout comme le joueur en question.

4- Prison de Liberté 6 : Un prisonnier tente de se suicider

Un détenu a tenté de se suicider hier à la Mac de Liberté 6. Dans un communiqué, l’Association pour le soutien et la réinsertion sociale des détenus (Asred) interpelle le ministre de la Justice, Me Malick Sall, informant « que Ibrahima Diankhé a tenté de se suicider entre 4 et 5h » ce mardi matin, informe Senego. Selon le document parcouru par Le Témoin, son codétenu a alerté les gardes pénitentiaires, qui « sont venus pour le secourir et des images ont été prises ». L’ASRED précise que « des détenus qui sont au quartier de haute sécurité (QHS) de la Mac de Liberté 6 sont en grève de la faim depuis une semaine, dont le plus ancien est Grendine Eko, un Nigérian qui a fait cinq ans en détention provisoire sans jugement ni notification. ».

Ces détenus protestent contre « les longues détentions préventives et le surpeuplement », ajoute le document. Le ministre de la Justice doit se rendre à la prison du Camp Pénal « pour s’enquérir de cette situation alarmante » liée à « un manque criard de magistrats d’avocats et de greffiers. Car plusieurs détenus sont dans cette même situation alors qu’il n’y a pas de solution », justifie le président de l’ASRED, Ibrahima Sall, signale la même source.

5- Ousmane Sonko : « Le combat, c’est l’invalidation de la liste de Bby »

Après la prorogation du délibéré sur l’affaire Ndiaga Diouf, Barthélemy Dias et Ousmane Sonko ont fait face à la presse, à l’esplanade de la mairie de Dakar. 
Apportant son soutien au maire de la ville de Dakar, au nom des leaders de la coalition Yewwi Askan Wi, l’édile de Ziguinchor a profité de l’occasion pour sensibiliser les militants de Yaw, appelant l’opposition et les citoyens en général pour combattre la recevabilité de la liste de Bby, renseigne Seneweb.
« Désormais, il n’y a qu’un seul combat : c’est que Bby ne doit pas être sur la ligne de départ. Hier, ils ont admis qu’ils ont déposé plus de parrains autorisés par la loi. Cela suffit ; il n’y a plus de débat. Bby ne doit pas compétir », a martelé le leader de Pastef.

Les commentaires sont fermés.