Le Café qui réveille l'Info

Top Actu Afrique : L’essentiel de l’actualité du continent du 14 Mai 2022

1- Niger : Tentative de coup d’Etat présumée, des officiers supérieurs radiés de l’armée

Au Niger, six officiers viennent d’être radiés de l’armée. Une note signée du chef d’état-major des armées le confirme. Le document évoque des fautes graves et lourdes dans le service. Le tribunal militaire les accuse d’être impliqués dans la tentative présumée du coup d’Etat dans la nuit du 30 au 31 mars 2021, veille de l’investiture du nouveau président Mohamed Bazoum. C’est par des arrêtés pris à l’encontre des 6 officiers, individuellement, que le chef d’état-major des armées, le général Salifou Modi, a mis fin à leurs fonctions. Les trois colonels, le capitaine, et les deux lieutenants sont tous radiés des forces armées nigériennes. (Avec RFI)

2- Mali : Les raisons de la convocation de Jean-Yves Le Drian

Alors que le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian est convoqué par la justice malienne dans une enquête pour « atteinte aux biens publics et autres infractions », le porte-parole de l’association Maliko, proche de la junte au pouvoir, à l’origine de cette convocation revient sur les faits.

La plateforme Maliko (« La cause du Mali »), regroupe plusieurs associations de la société civile malienne. Proche de la junte au pouvoir, elle a porté plainte et s’est constituée partie civile dans cette affaire.
« Jean Yves Le Drian, sa seule motivation était de préserver ses intérêts personnels et à travers la conception du passeport malien. Un marché qu’il a passé en 2015, profitant de sa position de ministre de la Défense à l’époque. Nous nous sommes dit que ce que Jean Yves Le Drian dit contre le Mali et contre les autorités maliennes, c’était juste pour préserver ses intérêts personnels. » a expliquéBoubacar Paitao, porte-parole de l’association Maliko. (Avec Africanews)

3- RDC : Le coup de gueule de Félix Tshisekedi contre les FARDC

L’ouverture d’un séminaire sur l’éthique et la déontologie militaire au sein des Forces armées de la RDC (FARDC) a été une occasion pour le Président congolais, Félix Tshisekedi, de dénoncer des complicités entre des officiers et les groupes armés.

Le Président congolais, Félix Tshisekedi, n’a pas été tendre avec son armée, notamment certains officiers des Forces armées congolaises que le dirigeant soupçonne de complicité avec le groupe armé CODECO (Coopérative pour le développement du Congo). Ce groupe rebelle est responsable des derniers massacres en Ituri, dans le Nord-Est de la République Démocratique du Congo. Le dirigeant s’exprimait, jeudi 12 mai, devant les officiers des forces de défense et de sécurité, à l’ouverture d’un séminaire sur l’éthique et la déontologie militaire au sein des Forces armées de la RDC. (Avec Afrik.com)

4- Mali : Manifestation de soutien à l’armée à Bamako

Une manifestation de soutien aux autorités de transition a eu lieu, ce vendredi après-midi 13 mai, place de l’indépendance à Bamako, à l’initiative des organisations proches du gouvernement. Le mot d’ordre officiel était « opération Espoir », en soutien aux Forces armées maliennes (Fama) qui, selon le discours officiel, remportent ces derniers temps des succès contre les groupes terroristes.

Quelques milliers de personnes ont répondu à cet appel et sont venus écouter les différents orateurs, dont Ben le Cerveau, le leader de l’organisation Yerewolo-debout sur les remparts, un des plus farouches défenseurs de la junte. (Avec RFI)

5- Sahara : Le Maroc vilipende l’Algérie

L’opportunité du séminaire du C24, qui se tient actuellement à Sainte-Lucie, dans les Caraïbes, a été saisi par le Représentant permanent du Maroc à l’ONU, Omar Hilale, pour tirer à boulets rouges sur la diplomatie algérienne. Notamment Nadir El Arabaoui, chef de la délégation algérienne à cette rencontre.

Devant l’ensemble des participants au séminaire du C24, Omar Hilale a battu en brèche le statut d’observateur de l’Algérie sur le dossier du Sahara. «Je voudrais vous ramener à l’histoire, au cas où vous vous intéressez à l’histoire de votre pays ou si vous ignorez l’histoire de votre diplomatie : dans une lettre adressée par votre Représentant permanent à New York, le 19 novembre 1975 au Conseil de Sécurité, il y est écrit noir sur blanc qu’outre l’Espagne, en tant que puissance administrante, les parties concernées et intéressées dans l’affaire du Sahara Occidental sont l’Algérie, le Maroc et la Mauritanie. À l’époque, l’Algérie ne mentionnait même pas le Polisario», a d’abord rappelé Omar Hilale, avant de charger le diplomate algérien chef de la délégation. (Avec Afrik. com)

6- Kenya : La sécheresse affame les habitants de Turkana

Les Nations Unies continuent à tirer le signal d’alarme aux gouvernements du monde entier face à la sécheresse extrême provoquée par le retard des pluies.

Dans la région de Turkana dans le nord du Kenya, de nombreux villageois sont affamés. Dans le pays, quelque 3,5 millions de personnes sont touchées par l’insécurité alimentaire grave et la malnutrition aiguë. Plus de 15 millions de personnes sont confrontées à de graves pénuries d’eau et à une insécurité alimentaire aiguë en Somalie, au Kenya et en Éthiopie, selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA). (Avec Africanews)

7- Lutte contre la désertification : La COP15 à la recherche de 30 milliards de dollars

Au moins 30 milliards de dollars seront nécessaires pour atteindre les objectifs de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (CNULCD). C’est ce qui ressort des travaux partiels de la COP15, qui se déroule à Abidjan.

Plus de 30 milliards de dollars seront nécessaires pour atteindre les objectifs de la lutte contre la désertification. Fonds qui permettront par ailleurs d’éviter des coûts plus élevés à terme. C’est ce qui est ressorti des travaux en marge du sommet de la COP15. Insistant sur les avantages de l’action contre la dégradation des terres, les participants à une session organisée en marge de ce sommet ont alerté que l’inaction pourrait coûter encore plus cher. (Avec Afrik.com)

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.