Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 13 Mai 2022

1- Interdiction préfet : Le Colicod maintient sa marche de ce vendredi pour la libération de Cheikh Oumar Diagne

Le préfet de Dakar, Mor Talla Tine, a interdit la marche pacifique du collectif COLICOD pour la libération de Cheikh Oumar Diagne. Dans son arrêté, l’autorité administrative évoque des « risques de troubles à l’ordre public » et d' »entrave à la libre circulation des personnes et des biens ».

Le Collectif dans un communiqué dénonce l’attitude du préfet de Dakar  » à vouloir confisquer le droit fondamental de manifester des citoyens Sénégalais ». En réponse à l’autorité administrative, renseigne Seneweb, il informe que leur marche pacifique prévue ce vendredi à 15h du rond du COUD au rond-point Poste Médina pour exiger la libération de « l’otage politique » « reste maintenue malgré la violation flagrante de la loi par le préfet ».

Pour rappel, Cheikh Oumar Diagne a été arrêté et placé sous mandat de dépôt pour diffamation et injures suite à une plainte du député Djibril War. Cette semaine, la Chambre d’accusation de la Cour d’appel avait rejeté la requête en annulation introduite par la défense de Cheikh Oumar Diagne.

2- Plainte de Samuel Sarr : Cheikh Amar finalement inculpé

Cheikh Amar est inculpé par le juge du deuxième cabinet. L’homme d’affaires est poursuivi pour tentative d’extorsion de fonds, dénonciation calomnieuse et faux et usage de faux en écritures privées.

Source A, qui donne l’information dans son édition de ce vendredi, précise que le juge a notifié à Cheikh Amar son inculpation. Ce dernier, indique le journal, était assisté par son avocat, Me Bamba Cissé. Le magistrat a donc suivi le réquisitoire du procureur, qui avait demandé l’inculpation du patron de TSE à la suite d’une plainte de l’ancien ministre Samuel Sarr. Source A rapporte que les deux parties sont convoquées mercredi prochain dans le bureau du magistrat pour confrontation, rapporte Seneweb.

L’homme d’affaires avait déposé une plainte contre l’ancien ministre de l’Énergie pour escroquerie, notamment. Il lui reproche d’avoir encaissé deux milliards de francs CFA qu’il lui aurait remis pour le compte de l’ancien chef de l’État Abdoulaye Wade, sans les avoir remis à ce dernier. Cheikh Amar assurait que l’argent constituait une aide financière destinée à l’ancien président de la République, qui l’avait sollicitée.

3- Législatives : voici les huit listes validées

Au départ, vingt-cinq listes devaient prendre part aux Législatives du 31 juillet prochain. Finalement, quinze d’entre elles seront déposées au niveau de la Direction générale des élections (DGE). Après vérification des parrainages, sept dossiers ont été écartés et huit retenus. L’Observateur, qui donne l’information dans son édition de ce vendredi, repris par Seneweb, rapporte que ces listes seront soumises à l’épreuve de la vérification de conformité juridique. Celle-ci, précise le journal, démarrera lundi prochain. Il s’agira de voir quels dossiers seront finalement retenus pour les prochaines Législatives.

Les huit listes retenues par la DGE

Bokk Gis Gis/Ligueey

AAR Sénégal

Benno Bokk Yakaar

Yewwi Askan Wi

Naatangue

Wallu Sénégal

Bunt-Bi

À DÉCOUVRIR

Serviteurs

4- Meilleur joueur de Premier League : Sadio Mané zappé de la liste des nominés

La saison de football 2021-2022 tire à sa fin. L’heure pour de nombreux championnats européens de faire le bilan de l’année écoulée à travers différentes distinctions. A cet effet, la première division anglaise, la Premier League a dévoilé ce vendredi la liste des 8 nominés pour le titre de meilleur joueur de la saison. Mais une absence commence à faire grincer des dents certains fans de football sur les réseaux sociaux, celle de Sadio Mané. Le numéro 10 de Liverpool n’a pas été retenu parmi les finalistes malgré sa saison séduisante chez les Reds où il est auteur de 15 buts en 33 matchs joués.
La liste au complet :

Trent Alexander-Arnold (Liverpool)

Jarrod Bowen (West Ham)

Joao Cancelo (Manchester City)

Kevin De Bruyne (Manchester City)

Bukayo Saka (Arsenal)

Mohamed Salah (Liverpool)

Heung-min Son (Tottenham)

James Ward-Prowse (Southampton)

5- Législatives 2022: aucun des mandataire n’a respecté la date limite des dépôts (CENA)

Depuis le 6 mai 2022, le dépôt des listes de candidatures des partis, coalitions de partis et entités regroupant des personnes indépendantes se déroule devant la commission de réception des candidatures sise à la Direction générale des élections (DGE). Et la CENA, comme l’indique la loi, contrôle et supervise ces opérations. Mais il avère que la date limite de dépôt n’a été formellement respectée par aucun des mandataires, rapporte PressAfrik.

« La CENA, qui a eu à proposer un tirage au sort pour le dépôt des dossiers, a vu le ministère en charge des élections adhérer à cette formule. Le procédé a été soumis aux mandataires qui ont aussi, sans exception, accepté que le tirage au sort détermine l’ordre de passage devant la commission pour la vérification des parrainages, le dépôt du complément des dossiers de candidatures et, enfin, l’ordre de présentation des bulletins dans le bureau de vote. C’est le lieu de se féliciter de ce consensus. Malgré cette belle unanimité, la date limite de dépôt n’a été formellement respectée par aucun des mandataires », souligne la CENA, dans un communiqué. »

En d’autres termes, beaucoup de listes de parrainages et de dossiers de candidatures n’ont été soumis à la commission de réception que bien après les dates et heures fixées. Chose que la CENA regrette. Selon elle « ce comportement des partis qui fausse, de manière délibérée, la bonne organisation de la réception par la commission des dossiers de candidatures que l’on espérait beaucoup plus sereine cette année. « 

La CENA a, en outre, constaté la polémique née de la publication de listes dans les réseaux sociaux entraînant quelques déclarations et violences inacceptables qu’elle condamne fermement. Elle en appelle « à la sérénité et au sens des responsabilités des acteurs politiques sur leur obligation à entretenir, dans les joutes politiques, un climat de paix sans lequel la vie démocratique ne saurait se dérouler dans une saine ambiance. », informe la même source.

La rédaction de SenCaféActu


Les commentaires sont fermés.