Le Café qui réveille l'Info

​Législatives : Non investis sur les listes, des partis membres de YAW jugent la procédure « antidémocratique » et non « transparente »

Plusieurs responsables de la coalition Yewwi Askan Wi ont signé  une déclaration commune pour fustiger la non-investiture de certains membres de ladite coalition. Il s’agit de AG/Jotna de maître Moussa Diop, PNG (Parti Nouvelle Génération (de Mamadou Lamine Thiam, Appel 3J de madame Aminata Lo Dieng, Bess du Ñak de Serigne Mansour Sy, CREDI du professeur Hamidou Dathe, FPRS de Djibril Diop, FSD-BJ de Cheikh Bamba Dieye, SET de Moustapha Mamba Guirassy, PARE SUXXALI SENEGAL de Abdou Karim Fall. Ils jugent la procédure des investitures « antidémocratique et non transparente ».  

« Nous partis signataires de cette déclaration et membres de la coalition Yewwi Askan Wi, rejetons avec la dernière énergie la procédure antidémocratique, non transparente et teintée d’ostracisme avec laquelle les investitures de Yewwi Askan Wi ont été faites », affirment-ils.

Selon eux, « l’esprit partisan et les calculs politiciens ont prévalu durant cet exercice et les valeurs de solidarité, de partage, de justice et d’équité qui sont inscrites dans notre charte ont été bafouées par un esprit stalinien, clanique de copinage qui a fait qu’une minorité s’est arrogée la totalité des postes électives reléguant des partis et des leaders qui ont par leur crédibilité, leur représentativité et leur combativité construit l’écosystème attractif qu’est devenue la coalition Yewwi Askan Wi ».

Cette coalition est une œuvre commune, poursuivent-ils, une « co-construction pour offrir aux Sénégalais une meilleure qualité de vie, plus de justice et de transparence dans la gouvernance publique ».

Selon eux,  la liste de Yewwi Askan Wi pour les élections législatives est « aux antipodes des valeurs que nous revendiquons. La procédure de sa mise en place a violé les principes de transparence ».

Pour ces responsables de Yewwi, cette liste a trahi les fondements de  l’organisation. « Elle réveille les vieux démons de la politique. Un esprit tortueux, inique et hégémonique qui n’est pas tolérable dans une coalition comme la nôtre qui a réveillé l’immense espoir d’un avenir radieux pour tous les Sénégalais ».

« Le débat ici posé n’est pas une querelle de poste ou de préséance. Il porte sur le fond, sur la sincérité de notre engagement et sur notre aptitude à nous y conformer. C’est la raison profonde de cette déclaration qui est une alerte à l’endroit de tous les Sénégalais afin qu’ils soient les témoins de la sincérité et du caractère patriotique de notre démarche », soulignent-t-ils.
Ces membres estiment que leur ancrage dans  l’opposition et dans Yewwi Askan Wi ne souffre d’aucune contestation. « Nous avons fait le choix depuis des années de nous battre contre le régime despotique de Macky Sall », précisent-ils.

Toutefois, ces responsables de Yewwi refusent de cautionner cette dérive qui, selon eux, heurte « l’éthique politique et la solidarité qui nous avaient réunis. Demain au pouvoir, elle sera la source de beaucoup de désagréments du type népotisme, clientélisme et corruption ».

D’ailleurs, les membres de la coalition Yewwi Askan Wi annoncent une conférence de presse ce vendredi 13 Mai 2022 au siège du FSD-BJ. (Avec PressAfrik)

Les commentaires sont fermés.