Le Café qui réveille l'Info

Top Actu Afrique : L’essentiel de l’actualité du continent du 8 Mai 2022

1- Côte d’Ivoire : Amadou Soumahoro, président de l’Assemblée nationale, est mort

Cette figure de la politique ivoirienne est décédée ce samedi à l’âge de 68 ans, selon un communiqué du président de la République Alassane Ouattara. L’état de santé de l’homme politique s’est fragilisé ces derniers mois, l’obligeant à confier les rênes de l’Assemblée à un intérim. Le mal qui le rongeait a fini par avoir raison de lui. Depuis son élection à la tête de l’Assemblée nationale en 2019, Amadou Soumahoro rencontrait des problèmes de santé et avait multiplié les déplacements à l’étranger pour se soigner, notamment en Turquie. Une maladie qui n’a jamais été officiellement dévoilée par les autorités. (Avec RFI)

2- Burkina Faso : Des manifestations pour réclamer la libération du lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana

La liberté pour le lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana ! Telle est la revendication d’un groupe de jeunes qui ont battu le macadam, ce samedi, à Ouagadougou. Les manifestants promettent de passer à la vitesse supérieure en cas de silence des autorités de transition.

Ce samedi 7 mai, une manifestation a été organisée à Ouagadougou par le Collectif amour pour la patrie (CAP) pour réclamer la libération du lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana. Partis de la maison du peuple, les manifestants ont échoué au tribunal militaire de Ouagadougou. Ils n’avaient qu’un leitmotiv : «Libérez le lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana ! Il est innocent de tout ce dont on l’accuse». (Avec Afrik.com)

3- RDC : L’urine humaine comme engrais pour les champs

Shasha est un village situé en territoire de Masisi, à une trentaine de kilomètres au sud-ouest de la ville de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, dans l’est de la République démocratique du Congo. L’agriculture demeure dans cette région l’une des principales activités de la population locale. Mais les terres deviennent de moins à moins arables, la production est en baisse et ne suffit plus à couvrir les besoins alimentaires des locaux. Pour faire face à cette problématique, plusieurs propriétaires des champs achètent de l’urine humaine à des habitants et l’utilisent comme engrais. (Avec Africanews)

4- Centrafrique : Pourquoi la Banque mondiale a bloqué l’appui budgétaire à Bangui

La Banque mondiale a assujetti la validation des appuis budgétaires à la Centrafrique à certains critères citant notamment les réformes en matière de gouvernance et de transparence.

La Banque mondiale pose ses conditions aux autorités centrafricaines. Ce vendredi 6 mai 2022, la représentante de l’institution à Bangui a été on ne peut ne plus claire. Alors que les autorités centrafricaines ont annoncé, mercredi, que le pays est confrontée à des problèmes de trésorerie, la Banque mondiale a exigé des réformes en matière de gouvernance et de transparence budgétaire, notamment dans le secteur de la sécurité. (Avec Afrik.com)

5- Éthiopie : Violences sexuelles, exécutions, les populations témoignent de l’occupation tigréenne

En Éthiopie, les rebelles tigréens ont occupé pendant près de trois mois le nord de la région Afar, dans le nord du pays. Leur invasion a déplacé 336 000 individus de la zone. Depuis fin avril, les forces tigréennes se sont retirées, laissant derrière elle une province exsangue. Pendant cette nuit de janvier, lorsque les rebelles du TPLF ont pris d’assaut Erebti et ses environs, Assiya Mohammed n’a pas pu fuir, à l’inverse des 26 000 habitants de la ville. « J’ai dix enfants à ma charge, dit-elle. Je ne pouvais pas les laisser derrière. Les Tigréens m’ont surprise donc je suis restée bloquée ici. Personne n’a pu m’aider. » (Avec RFI)

6- Afrique : Opérations de sauvetage de 8 mineurs, l’UE et le Maroc proposent leur aide au Burkina Faso

L’Union européenne et le Maroc ont proposé d’appuyer le Burkina Faso dans ses opérations de sauvetage des huit mineurs de Perkoa, notamment en matériels techniques et en ressources humaines. Depuis le 16 avril, 8 mineurs sont bloqués dans les galeries de la mine souterraine de zinc de Perkoa (Centre-ouest), suite à de fortes inondations. Depuis, le gouvernement burkinabé multiplie les efforts dans des opérations de sauvetage. Mais jusque-là, les fruits peinent à tenir la promesse des fleurs. (Avec Bénin web tv)

Mali : L’économie malienne se réoriente face aux sanctions et aux défauts de paiement

Toujours sous le joug des sanctions de la Cédéao, l’État du Mali a enregistré en cette fin de semaine deux nouveaux défauts de paiement sur le marché régional. Depuis le 7 janvier, date des premières sanctions, le montant des impayés du pays s’élève à près de 230 milliards de francs CFA. Mais pour l’économiste Pape Demba Thiam, l’économie tient bon et est même en passe de se réorienter pour tenir. Ancien fonctionnaire international, l’économiste sénégalais Pape Demba Thiam, ne porte pas le même regard que certains de ses confrères sur les sanctions économiques et s’interroge sur l’impact qu’elles ont actuellement. (Avec RFI)

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.