Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 7 Mai 2022

1- Législatives : Yewwi et Bougane n’ont pas déposé leurs listes

Le dépôt des candidatures pour les élections législatives du 31 juillet prochain devait débuter hier, vendredi, et se poursuivre jusqu’au 8 mai.

Sur les 25 listes enregistrées, dix devaient passer devant la commission de réception des dossiers, suivant l’ordre de passage retenu la veille par tirage au sort. Mais d’après L’Observateur de ce samedi, repris par Seneweb, aucun dossier n’a été déposé. En clair, les partis, coalitions et indépendants attendus ont fait faux bond à l’équipe dirigée par Abdoul Aziz Sarr, directeur des opérations électorales à la Direction générale des élections. Parmi eux, Yewwi askan wi de Ousmane Sonko et Cie, et Gueum sa bopp de Bougane Guèye Danny.

L’Observateur, citant des sources à la commission de réception des dossiers, informe que les dix retardataires seront relégués à la 26e position de l’ordre de passage des listes candidates. Elles devront attendre le tour de tous les autres avant de repasser.

Ce samedi, les listes du 11e au 20e rang seront en principe reçues, indique nos confrères.

2- Real-Liverpool : Comment les Sénégalais de France se mobilisent pour Sadio Mané

La finale de la Ligue des champions est prévue le 28 mai au Stade de France à Paris. Elle opposera Liverpool et le Real Madrid. Mais derrière cette affiche, se jouera probablement le Ballon d’Or 2021-2022 entre l’attaquant sénégalais des Reds, Sadio Mané, et celui français des Merengues, Karim Benzema, les deux favoris pour le trophée de France Football.

En vue de ce rendez-vous, les Sénégalais de France sonnent la mobilisation. Dans son édition de ce samedi, le quotidien sportif Record informe que ces derniers entendent marquer leur présence dans les gradins du Stade de France avec des drapeaux et des maillots du Sénégal. Et ils ne seront pas seuls. Le journal rapporte que les Sénégalais installés dans les pays voisins de la France se préparent également à «envahir» le stade de Saint-Denis pour soutenir Sadio Mané. «Depuis près de 20 ans, nous gérons la sécurité dans les stades de Paris. On a compris comment la mobilisation peut aider, surtout dans ces genres de situation, suggère Mandione, un stadier natif de Cambérène. Sadio Mané en a besoin et je sais que s’il voit le drapeau (du Sénégal) un peu partout dans le stade, il s’en sortira.»

À DÉCOUVRIR

3- Dalal Jamm : Une femme décède à l’accouchement par « négligence médicale »

Les cas de décès de femmes en couches se poursuivent. Après l’hôpital de Louga où Astou Sokhna est morte lors de son accouchement à cause d’une négligence médicale, une affaire similaire éclabousse l’hôpital Dalal Jamm. D’après L’AS, Maye Moul Mbaye, une femme mariée âgée de 33 ans, est morte en donnant la vie. Son bébé est aussi mort-né. La défunte est domiciliée à l’unité 5 des Parcelles Assainies. La famille qui parle de négligence médicale. Le mari de la défunte explique : « c’est ce mardi dernier vers 16h qu’on s’st rendus au centre de santé de Camberene pour que ma femme y accouche. Mais au moment où nous nous acquittions des formalités, on nous a signifié que ma femme ne pouvait pas accoucher par voie basse. Le médecin nous a référés à l’hôpital Dalal Jamm où la sage-femme a consulté ma femme avant de nous mettre en rapport avec le gynécologue. Ce dernier, après l’avoir consulté, nous a fait comprendre qu’on devait l’opérer. Mais pour l’acheminer à la salle d’opération située à l’étage, c’était un grand problème. Dès qu’on est entré dans l’ascenseur, le placenta est tombé. Et l’ascenseur était bloqué. »(…). Mais malheureusement, lorsque je me suis présenté le lendemain, ils m’ont annoncé le décès de ma femme. » La direction de l’hôpital a nié les accusations. « Nous regrettons ce qui s’est passé. Car, nous sommes là pour soigner. Il n’y a aucune négligence médicale. Elle est venue à bord d’un taxi sans ambulance. Elle saignait à l’arrivée et toute l’équipe médicale s’est mobilisée pour la porter assistance. Malheureusement, elle a rendu l’âme », a déclaré Moussa Sam Daff, renseigne Senenews.

4- Escroquerie : Le DC du Maire de Ourossogui arrêté

Le bras droit de Moussa Bocar Thiam, maire socialiste de Ourossogui et agent judiciaire de l’Etat du Sénégal, est dans les liens de la détention. Arrêté le mercredi 4 mai 2022 par les gendarmes de la brigade de gendarmerie de Thionck, il a été déféré ce vendredi au parquet du tribunal de Dakar pour escroquerie et abus de confiance…

La brigade de gendarmerie de Thionck a procédé à l’arrestation d’un homme atypique: Amadou Mamadou Ba, dit Baidy, le bras droit du maire de Ourossogui et son DC politique. Proche parmi les fidèles de Moussa Bocar Thiam, l’homme qui a bouclé ses 48 heures de garde à vue, sous la surveillance des gendarmes avant de prendre la route du parquet, est poursuivi pour les délits d’escroquerie et d’abus de confiance. «Et le préjudice s’élèverait à 28 millions de F CFA»
C’est M.T, pourtant proche parent du mis en cause, qui a saisi les gendarmes après avoir passé plus de 3 ans à courir derrière son argent que lui doit le bras droit de l’agent judiciaire de l’Etat du Sénégal. (exclusif)

5- Guédiawaye – Les jeunes préviennent les autorités : « Nous allons marcher »

L’émotion est palpable. La population de Wakhinan Nimzatt, des mouvements et associations des jeunes du département de Guédiawaye ont fait une sortie commune pour honorer la mémoire d’Omar Laye Diop, tué sur la Vdn 3. Agé de 35 ans, Omar a été sauvagement agressé à hauteur de Golf-Sud, à Hamo 4. Il a reçu plusieurs coups de couteau puis a succombé à ses blessures au moment de son évacuation à l’hôpital Dalaal Jamm. Les faits se sont déroulés dans la nuit du dimanche au lundi, vers 23h. Ces amis ont fait face à la presse pour dénoncer l’insécurité galopante qui règne sur la Vdn 3. Indignés par ce drame, Selon Senenews, les jeunes de Guédiawaye préviennent les autorités sur la grande mobilisation qui aura lieu Guédiawaye le 14 mai prochain.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.