Le Café qui réveille l'Info

Top Actu Afrique : L’essentiel de l’actualité du continent du 14 Avril 2022

1- Afrique : Les officiels centrafricains se plaignent de «tracasseries» lors de leurs séjours en France

En République centrafricaine, les relations diplomatiques avec la France ne cessent de se détériorer. Des parlementaires ont dénoncé lors d’une conférence de presse cette semaine les « tracasseries » dont ils s’estiment victime lors de leurs séjours en France, le tout  dans un contexte diplomatique tendu en raison notamment des activités de la société militaire privée Wagner, accusée par l’ONU de graves exactions contre les civils en Centrafrique.

« Nous sommes harcelé, intimidés, humiliés », proteste avec énergie le premier vice-président de l’Assemblée nationale Evariste Ngamana. Il dénonce un contrôle de douane survenu en salle d’embarquement tandis qu’il reprenait le chemin de Bangui avec plusieurs autres députés de retour d’une mission au Parlement européen. (Avec RFI)

2- Nigéria : Plus de 4800 déplacés suite aux attaques meurtrières

Les attaques meurtrières perpétrées au Nigéria ce dimanche, ont déjà causé la fuite de plus de 4800 personnes. Des femmes et des enfants, figurent principalement parmi ces déplacés internes. Sadiya Umar Farouq, ministre nigériane des affaires humanitaires a annoncé avoir ordonné l’envoi immédiat des produits de première nécessité dont de la nourriture, de l’eau et des couvertures pour les personnes déplacées. Ces derniers mois, les conflits se sont multipliés au Nigéria, ce qui a poussé plusieurs communautés à mobiliser des groupes armés pour assurer leur protection. Certains d’entre eux se sont tournés vers des activités criminelles parmi lesquelles des enlèvements de masse dans les écoles ou encore des pillages dans les villages qui se terminent en tuerie ciblant les habitants qui résistent et ceux qui ne peuvent pas payer de rançon.( Avec Africanews)

3- Afrique : La vidéo d’un Congolais abattu aux Etats-Unis d’une balle dans la tête choque le monde entier

Un ressortissant de la République Démocratique du Congo a été abattu par un policier américain. Âgé de 26 ans, l’homme était père de deux enfants. Les images de ses derniers instants de… lutte choquent le monde entier. La tension est montée aux Etats-Unis où un jeune homme de 26 ans a été tué par un policier. Avec sa famille, Patrick Lyoya était arrivé en Amérique comme réfugié en provenance de la République Démocratique du Congo. La publication de vidéos montrant un policier blanc abattre ce père de deux enfants d’une balle dans la tête, après une lutte pour contrôler du Taser de l’agent, a déclenché la colère, aux Etats-Unis et partout dans le monde. (Avec Afrik.com)

4- Afrique du Sud : Au moins 306 morts suite aux inondations dans le Kwazulu-Natal

Au moins 306 personnes sont mortes à la suite des inondations à Durban et ses alentours, dans le Kwazulu-Natal, en Afrique du Sud. L’Afrique du Sud est en deuil suite à une catastrophe naturelle à Durban, première ville du Kwazulu-Natal. Selon les responsables du département, « le nombre de morts a considérablement augmenté » et s’élève désormais à 306 à travers la province. Ce bilan « pourrait s’alourdir », avait averti la même source. Des témoins sur place indiquent que les structures sanitaires de cette région sont débordées par le nombre de blessés qui y affluent. En plus de ce lourd bilan humain, les autorités sud-africaines indiquent que des centaines de personnes sont restées sans-abris après cette catastrophe qui a tout emporté. Dans la matinée, une délégation conduite par le Président sud-africain s’est rendue sur place « pour évaluer l’étendue des dégâts ». A cette occasion, Cyril Ramaphosa a promis l’aide du gouvernement aux familles des victimes. « Le gouvernement provincial continue de travailler avec le gouvernement national pour s’assurer que des secours sont fournis à tous ceux qui ont été touchés par les intempéries », ont affirmé les autorités locales. (Avec Afrik.com)

5- Tunisie : Une délégation de députés européens en visite à Tunis

Une délégation de députés européens était en visite en Tunisie en ce début de semaine. Ils ont rencontré le président Kaïs Saïed, la cheffe du gouvernement ou encore d’anciens élus du Parlement dissous. Inquiets face à ce qu’ils appellent la « concentration des pouvoirs » aux mains du président tunisien, ils ont pourtant fait montre d’une certaine modération dans leurs critiques.  Présidence, syndicats, partis ou encore société civile. Ils sont quatre députés européens à avoir sillonné Tunis pendant trois jours. À l’issue de ces 72 heures sur le terrain, la délégation demande, à ce qu’un « débat véritablement inclusif » soit mis en place avant la tenue des législatives de décembre prochain voulues par le président Kaïs Saïed. Des préconisations qui ont des airs de vœux pieux. (Avec RFI)

6- RDC : Les trois militaires capturés par le M23 remis au CICR

Le Comité International de La Croix-Rouge (CICR) annonce avoir facilité le retour de trois militaires de l’Armée congolaise capturés par le « M23 » auprès du Commandement FARDC.  « En situation de confrontation armée, le CICR offre ses services en tant qu’intermédiaire neutre entre les acteurs impliqués », explique Rachel Bernhard, chef de la délégation du CICR en RDC. Le M23 avait présenté sur le compte Twitter de Bertrand Bisimwa, son président, des personnes en tenue militaire identifiées comme soldats FARDC qui auraient été capturées. Ces personnes parlaient des conditions de vie et de travail au sein de l’Armée et affirmaient que certains combattants FDLR seraient recrutés pour combattre aux côtés des FARDC.(Avec Actualité cd)

7- Niger : Attaque meurtrière contre la police à la frontière avec le Burkina Faso

Des hommes armés ont abattu sept policiers nigériens, non loin de la frontière avec le Burkina Faso. L’attaque a en outre fait dix blessés, dont certains dans un état grave. Dans un communiqué diffusé mercredi soir sur la télévision publique, le ministère nigérien de l’Intérieur a indiqué que « des bandits armés non encore identifiés ont perpétré une attaque au Poste de Police Frontalier (PPF) de Petelkole ». Les autorités nigériennes ont établi un bilan de « sept (7) policiers tombés sur le champ d’honneur, quatre (4) blessés graves ».

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.