Le Café qui réveille l'Info

Enseignement Supérieur : Le mouvement des arabisants exige la construction d’une université islamique

En conférence de presse hier à Keur Massar ,les arabisants du Sénégal ont haussé le ton en réclamant la construction d’une université islamique et la tenue des assises nationales sur l’enseignement arabe au Sénégal. Face aux journalistes , ils ont listé une litanie de mots que souffre l’enseignement supérieur arabe au Sénégal . Pour trouver des solutions aux maux de leur secteur, les arabisants réclament l’organisation des assises nationales sur l’enseignement arabe. « Cela permettra de diagnostiquer et solutionner tous les problèmes liés à l’enseignement araboi-slamique de la base au sommet« , peste Souleymane Gadiaga, responsable du Mas.

Les arabisants exigent aussi la construction d’une université islamique publique, dotée des filières scientifiques. Ceci, disent -ils, pour mettre fin aux nombreuses difficultés rencontrées chaque année pour orienter les nouveaux bacheliers en arabe. Entre autres revendications, ils réclament aussi l’ouverture de centres régionaux pour faciliter aux arabisants l’accès aux écoles nationales et l’ouverture des bureaux chargés des affaires arabes, au ministère des affaires étrangères, au niveau du ministère de l’enseignement supérieur etc . Pour autant, les arabisants exigent l’ouverture du concours direct et professionnel d’entrée à l’Ena, pour les arabisants ; l’accès aux instituts supérieur de l’enseignement professionnel, la création d’une agence ou un programme pour conscientiser, former et financer les projets des arabisants en coopération avec le gouvernement du Sénégal. (Avec Senenews)

Les commentaires sont fermés.