Le Café qui réveille l'Info

Top Actu Afrique : L’essentiel de l’actualité du continent du 11 Avril 2022

1- Tunisie : Manifestation contre la politique du président Kaïs Saied

En Tunisie, plus d’un millier de manifestants se sont réunis dimanche pour protester contre la politique du président. Kaïs Saied dirige le pays seul depuis près de huit mois. Derniers faits en date du chef de l’Etat, la dissolution du Parlement et l’ouverture d’une enquête contre les députés ayant outrepassé la suspension de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP). « C’est une crise politique qui s’accentue, et s’enracine, et qui pèse sur l’économie tunisienne et les finances, sur le quotidien des Tunisiens », énumère Jawhar Ben Mbarek, leader du mouvement « Citoyens contre le coup d’Etat »« Le pays va de plus en plus mal, les Tunisiens souffrent de plus en plus, c’est ça huit mois de politique de Kaïs Saied. » (Avec Africanews)

2- Mali : L’armée enregistre une nouvelle victoire contre les terroristes

Une avancée notoire dans la lutte contre le terrorisme au centre du Mali. L’armée malienne vient d’enregistrer une autre victoire contre les forces du mal dans la localité de Moura cercle de Djenné. Ces nouveaux exploits réalisés par les FAMa durant les dernières semaines dans le Cercle de Djenné entrent bien dans le cadre de la  lutte contre le terrorisme au centre comme un peu partout sur toute l’étendue du territoire national. Ils ont permis également de donner raison à nos autorités qui ont fait le choix de se tourner vers d’autres partenaires comme la Russie au détriment de la France pour éradiquer le mal qu’est le terrorisme. Victimes des graves accusations d’exactions contre les civils, les FAMa doivent-elles céder à la campagne de provocation et de propagande, faite par des forces extérieures avec comme seul objectif ternir l’image des forces de défense et de sécurité du Mali et surtout saper le moral des troupes ? (Avec maliactu.net)  

3- Afrique Centrale : Paul Kagame en visite au Congo où plus de 8000 Rwandais attendent leur régularisation

Le chef de l’État rwandais Paul Kagame arrive ce lundi 11 avril à Brazzaville, où il doit s’adresser au Parlement congolais, signer des accords avec son homologue Denis Sassou Nguesso, avant d’aller visiter des fermes au nord, jusqu’à mercredi. Pendant ce temps, plus de 8 000 de ses compatriotes basés dans le pays, ayant fui le génocide de 1994 n’ont plus leur statut de réfugiés depuis fin 2017. Aujourd’hui ils sollicitent une intégration locale. Ces ressortissants rwandais qui ne sont plus des réfugiés suite à l’application d’une clause intervenue le 31 décembre 2017, vivent dans la quasi-totalité des Départements du Congo. Ils sollicitent la régularisation de leur statut. (Avec allAfrica)

4-Afrique du Sud : Manifestation contre l’immigration illégale à Durban

À Durban, en Afrique du Sud, des centaines de manifestants du mouvement Dudula sont descendus dans les rues. Tout en chantant et scandant des slogans, ils ont une nouvelle fois demandé au gouvernement de prendre des mesures strictes a l’égard des immigrés sans papiers. Ils seraient selon eux, impliqués dans de nombreuses activités criminelles. La marche, célébrait également le lancement de l’Opération Dudula dans le KwaZulu-Natal. (Avec Africanews)

5- Soudan : Trois ans après la chute d’Omar el-Béchir, le pays au bord de l’effondrement

Trois ans après la chute du dictateur Omar el-Béchir, le Soudan est au bord de l’effondrement. Politiquement tout d’abord car le pays n’a toujours pas de gouvernement. Depuis leur coup d’État d’octobre dernier, les militaires ont chassé les civils et ils ont du mal a trouver de nouveaux partenaires avec qui former un nouveau gouvernement de transition, condition indispensable pour une reprise de l’aide internationale. Seuls quelques partis, notamment les islamistes, ont accepté de dialoguer avec le régime. « Mais la rue ne les acceptera pas », met en garde une analyste politique et les manifestations, ainsi que la répression risquent de s’intensifier. (Avec RFI)

6- Nigeria- Abuja : Deux morts dans un accident du convoi de Goodluck Jonathan

Goodluck Jonathan, ex-président nigérian et actuel médiateur de la CEDEAO dans la crise malienne a, selon plusieurs informations, confirmées à L’Indépendant par des sources au Nigéria, échappé, en fin de la semaine dernière, à la mort. Le convoi de l’ancien président du Nigeria, qui le conduisait chez lui, à Abuja, a été impliqué dans un accident, ayant occasionné la mort de deux membres (assistants) de son équipe.  » Deux personnes sont mortes dans le convoi mais le véhicule de l’ex-président n’a pas été touché. Il n’a rien « , a affirmé, à L’Indépendant, par téléphone, un habitant Nigérian. Le médiateur de la CEDEAO dans la crise malienne rentrait d’un voyage et se rendait à sa résidence à Abuja, à partir de l’Aéroport International Nnamdi Azikiwe. Cet incident intervient au moment où il est annoncé à Bamako pour poursuivre le dialogue avec le gouvernement de Transition, en vue d’avoir un délai consensuel. Si l’organisation ouest-africaine campe sur une prorogation de 12 à 16 mois complémentaires, Bamako propose un délai incompressible de 24 mois supplémentaires. (Avec maliactu. net)

7- Afrique du Sud : Jacob Zuma va engager de nouvelles poursuites

Alors que son procès pour corruption débute enfin, l’ancien président sud-africain Jacob Zuma a annoncé engager des poursuites privées contre le procureur Billy Downer. Avec cette énième procédure, il espère faire révoquer le procureur, et entraver une nouvelle fois la procédure judiciaire. Le porte-parole de la Fondation de Jacob Zuma Mzwanele Manyi, a également déclaré avoir déposé une demande de réexamen auprès de la Cour d’Appel Suprême (SCA). Selon le porte-parole, les conditions nécessaires à la tenue d’un procès équitable sont inexistantes. (Avec Africanews)

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.